ORDRE ROYAL ET MILITAIRE
DE SAINT-LOUIS

 

 

Transcription du "Recueil de tous les membres composant l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, depuis l'année 1693, époque de sa fondation.", de Jean-François-Louis d'Hozier.
Ouvrage édité à Paris en 1817-1818 et disponible numériquement sur Gallica.bnf.fr.

 

Avertissement :
Liste incomplète actuellement car ne concernant que les titulaires mentionnés dans le tome 1 de l'ouvrage susdit.
La liste du tome 2 est, progressivement, en cours de saisie.

 

TABLEAU DES OFFICIERS DE L'ORDRE DE SAINT-LOUIS,
CRÉÉS LE l5 AVRIL 1719.


CHANCELIERS GARDES DES SCEAUX.
( L'édit de 1719 leur donne le titre de Grand'Croix. )


De Voyer de Paulmy ( Marc-René ), marquis d’Argenson. Conseiller d'État, depuis garde des sceaux de France ( nommé le 15 avril 1719 ), mort le 8 mai 1721.

De Voyer ( René-Louis ), marquis d'Argenson. Ministre et secrétaire d'État des affaires étrangères ( nommé le 15 mai 1721 ).

De Voyer de Paulmy ( Marc-Pierre ), comte d'Argenson. Chancelier garde des sceaux, chef du conseil, et surintendant des finances de M. le Régent, et conseiller d'État ( nommé le 18 mai 1721, sur la démission de son frère ).

De Voyer ( Antoine-René ), marquis de Paulmy. Ministre et secrétaire d'État de la guerre ( nommé le 26 janvier 1749 ).

Le Fevre de Caumartin ( nommé en 1749 ).

Le Fevre de Caumartin. Intendant de Flandres et d'Artois ( nommé en 1758 ).

 


PRÉVÔTS-MAITRES DES CÉRÉMONIES,
CRÉÉS LE 15 AVRIL 1719.
( L'édit de 1719 leur donne le titre de Grand'Croix. )


Bernard ( Samuel-Jacques), seigneur de Grosbois, de Coubert, de Longueil et de Grissol. Maître des requêtes en 1710, surintendant des finances et de la maison de la Reine ( nommé en 1728 ).

De Lamoignon. Président-à-mortier du parlement de Paris ( nommé en 1753 ).

Rouillé d'Orfeuil. Maître des requêtes, intendant de Champagne ( nommé en 1758 ).

Bernard, marquis de Boulainvilliers. Prévôt de Paris et président au parlement ( nommé en 1758 ).

Rigoley, baron d'Ogny. Conseiller d'État, intendant général des postes ( nommé en 1776 ).

 


SECRÉTAIRES-GREFFIERS,
CRÉÉS LE 15 AVRIL 1719.
( L'édit de 1719 leur donne le titre de Grand'Croix. )


Fleuriau ( Joseph-Jean-Baptiste ), seigneur d'Armenonville. Garde des sceaux de France, secrétaire d'État, commandeur et grand-trésorier des Ordres du Roi, grand-bailli et gouverneur de Chartres ( nommé le 15 avril 1719 ), mort au château de Madrid, le 27 novembre 1738, âgé de 58 ans.

Fleuriau ( Charles-Jean-Baptiste ), comte de Morville. Chevalier de la Toison d'Or, ambassadeur en Hollande, ministre et secrétaire d'État des affaires étrangères, grand-bailli et gouverneur de Chartres ( nommé le 24 avril 1719, sur la démission de son père ), mort le 3 février 1732.

Bernage de Saint-Maurice. Conseiller d'État ( nommé en 1724 ).

Rossignol. Intendant d'Auvergne ( nommé le 7 décembre 1733 ).

Bernage de Vaux. Conseiller d'État, prévôt des marchands ( nommé en 1754 ).

Bernard de Ballainvilliers. Intendant d'Auvergne ( nommé en 1758 ).

Foullon. Conseiller d'État, intendant des finances ( nommé en 1767 ).

De Félino ( le marquis ), ( nommé en 1769 ).

Melin ( Antoine-Marie-Isaac ). Premier commis de la guerre et secrétaire du Roi, nommé secrétaire général, greffier, intendant, et garde des archives par commission, depuis la réforme des grands-officiers de l'ordre, en 1779.

 


INTENDANTS,
CRÉÉS LE 15 AVRIL 1719.


Des Noyers de l'Orme ( Jean-Amédée ), seigneur de Montoire. Premier président de la chambre des comptes de Blois, et intendant des finances du Régent ( nommé le 15 avril 1719 ).

Ferchaut de Réaumur ( nommé le 1er mars 1737 ).

Du Vaudier ( nommé en 1757 ).

Marie ( nommé en 1773 ).

De La Ferté ( nommé en 1773 ).

 


TRÉSORIERS GÉNÉRAUX,
CRÉÉS LE 15 AVRIL 1719.


Durey ( Joseph ), seigneur de Snaroy, du Terrail et du duché-pairie de Damville. Conseiller du Roi en ses conseils ( nommé le 15 avril 1719 ), mort le 7 novembre 1732, âgé de 75 ans.

Michel de La Jonchère ( nommé au mois d'avril 1719 ).

Gaudion. Garde du trésor royal ( nommé au mois d'avril 1719 ).

Moufle de La Tuillerie ( nommé le 29 janvier 1734 ).

De Pange ( Jean-Baptiste-Benoît-Thomas, marquis ). Trésorier général de l'extraordinaire des guerres ( nommé en 1749 ).

De Villette ( Pierre-Charles ), seigneur du Plessis Longueau, de Bazicourt, d'Houdancourt, de Saron et du Portail. Conseiller du Roi en ses conseils, trésorier de l'extraordinaire des guerres ( nommé en 1752 ).

Moufle de Georville ( nommé en 1753 ).

Bergeret ( nommé en 1764 ).

Tavernier de Boulogne ( Guillaume-Pierre ). Trésorier général de l'extraordinaire des guerres ( nommé en 1765 ).

Beaujon ( nommé en 1771 ).

De Selle de La Garejade ( nommé en 1771 ).

Baudard de Saint-James ( nommé en 1773 ).

Veytard. Trésorier de l'ordre par commission, depuis la suppression des officiers de l'ordre, en 1779.

 


HUISSIERS,
CRÉÉS EN 1693.


D'Anvrange d'Haugeranville ( nommé en 178. ).

 


HÉRAUTS D'ARMES,
CRÉÉS LE 15 AVRIL 1719.


Marais ( nommé le 15 avril 1719 ).

De Revellois de Vieuxpré ( nommé le 1er avril 1737 ).

Roëttiers ( Raimond ). Chevalier de Saint-Louis, ingénieur du Roi ( nommé en 17.. ).

De Chennevières ( nommé en 1758 ).

De Lachaud ( nommé en 1761 ).

Farey de Saint-Marc. Officier et pensionnaire du Roi ( nommé en 1768 ).

Martinot ( nommé en 1773 ).

 


CHEVALIERS, COMMANDEURS ET GRAND’CROIX.

( Classement par ordre alphabétique )


Ancelet ( Michel-Antoine, comte ). Capitaine au régiment de Royal-Infanterie. Ingénieur en chef à Casal. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort en 1705 des blessures qu'il reçut au siège de Chivas.

Andrault de Maulevrier ( Louis-Théodose ), comte de Langeron. Mousquetaire en 1710. Lieutenant de Roi des évêchés de Léon, Saint-Brieux, Cornouailles et Treguier, à la mort de son père, en juillet 1711. Cornette au régiment Royal-Cavalerie, février 1712. Capitaine dans le régiment de cavalerie du Maine, même année. Deuxième cornette de la compagnie des Chevau-légers d'Anjou en 1713. Sous-lieutenant de la compagnie des gendarmes de Berri, avril 1714. Mestre-de-camp de cavalerie, même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp, janvier 1739. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1744. Commandant en Poitou en 1757. Commandant en Guyenne en novembre suivant.

Andrey ( Louis-Charles-Claude ), chevalier de Fontenay. Aide du parc de l'artillerie en 1712. Officier pointeur en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commissaire extraordinaire d'artillerie en 1716. Commissaire ordinaire en 1721. Commissaire provincial en 1732. Lieutenant d'artillerie en 1742. Brigadier des armées du Roi en 1744. Maréchal-de-camp en 1748. Lieutenant-général de l'artillerie, avec le département général de Bretagne en 1750. Inspecteur-général du corps royal en 1759. Lieutenant-général des armées du Roi, même année. Mort le 17 janvier 1774.

Arnolphiny ( Jules ), comte de Magnac. Lieutenant dans la compagnie de son frère au régiment d'Arnolphiny, leur frère ainé, en septembre 1667. Capitaine en la même année. Major en 1675. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie ( sur la démission du sieur Boucault ), mars 1676. Brigadier, mars 1690. Inspecteur-général de la cavalerie, février 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp en janvier suivant. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Gouverneur de Mont-Dauphin en 1706. Mort le 23 février 1712.

Baillif, chevalier de Ménager. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1762. Gouverneur de l'île de Gorée en 1764. Mort en 1789. Bajolet. Major des Dragons-Dauphin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Barth ( Jean ). Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Baudoin ( Fidelle-Séraphin ), seigneur de Soupire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine aux Gardes-françaises. Chevalier d'honneur au présidial de Laon en 1716.

Bazan ( Jean-René ), marquis de Flamanville. Lieutenant au régiment de cavalerie de Joyeuse, juin 1666. Capitaine au régiment de Deffournaux ( depuis Varennes ), août 1671. Sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes écossais, avril 1676. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Gendarmes bourguignons, sur la démission du comte de Broglie, janvier 1683. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 14 avril 1715.

Bazin ( Jacques ), marquis de Bezons. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom en 1675. Gouverneur de Carcassonne en 1677. Brigadier des armées du Roi en 1688. Inspecteur-général de la cavalerie en décembre de la même année. Maréchal-de-camp en 1693. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai de la même année. Directeur-général de la cavalerie en 1694. Gouverneur de Gravelines en 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er juin 1704. Gouverneur de Cambray en 1708. Maréchal de France, mai 1709. Conseiller au conseil de la régence en 1715. Chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Mort le 22 mai 1733.

Beauverger de Cordebœuf ( Jean-François ). Cornette de la compagnie du Colonel-Général de la cavalerie, mars 1674. Sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes bourguignons, février 1677. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment royal des Cuirassiers, août 1678. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons, en novembre 1690, jusqu'en 1693, qu'on supprima ces charges. Brigadier des armées du Roi, avril 1691. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Directeur-général de la cavalerie et des dragons, octobre même année. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Mort le 7 mai 1730.

Becker ( Nicolas ). Premier lieutenant au régiment de Conflans ( depuis Saxe-Hussards ). Premier capitaine dans les Chasseurs d'Alsace. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1706.

Bérault de Villiers Le Morhier ( Etienne ). Cornette au régiment de Catheux en 1667. Capitaine au même régiment ( depuis Harlus ), juillet 1671. Lieutenant-colonel du régiment de Florensac, février 1686. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort en 1708.

Berbier du Metz ( Jacques ), vicomte de Perman. Page du Roi, avril 1697. Mousquetaire en 1701. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, février 1702. Colonel du régiment d'infanterie de Vexin, janvier 1703. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mort le 19 octobre 1730.

Berchin. Chef de bataillon au régiment de Vermandois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Bernard. Capitaine, puis lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Bernard. Major du régiment de La Feuillade. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Bidal ( Claude-François ), marquis d'Asfeld, né le 2 juillet 1667, et connu sous le nom de chevalier d'Asfeld. Lieutenant au régiment de dragons du baron d'Asfeld, son frère, en 1683. Capitaine au même régiment en 1684. Mestre-de-camp du régiment d'Asfeld, par la promotion de son frère à un autre régiment, novembre 1689. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Servit à l'armée de Flandres, et suivit Monseigneur dans sa pénible marche de Vignamont au pont d'Espières, août même année. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 19 septembre 1707. Le royaume de Valence étant rentré dans l'obéissance, le chevalier d'Asfeld, chargé par le Roi d'Espagne de le gouverner, le fit avec une équité qui lui mérita l'amitié de la noblesse et la confiance des Espagnols ; aussi le Roi d'Espagne lui permit-il de porter dans son écusson les armes du royaume de Valence. La prompte soumission de l'île de Majorque fut due à sa sagesse. Le Roi d'Espagne le créa, le 21 août 1715, chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or et marquis d'Asfeld, par décret du 30 du même mois, pour lui, ses descendants, et parents directs ou collatéraux. Directeur-général des fortifications, septembre 1718. Gouverneur du Château-Trompette, octobre 1720. Maréchal de France le 14 juin 1734. Gouverneur de Strasbourg, à la mort du maréchal de Berwick, en août de la même année. Mort le 17 mars 1743.

Bidal ( Benoît ), baron d’Asfeld, et connu d'abord sous le nom de chevalier d'Asfeld. Entra lieutenant au régiment de son frère aîné en décembre 1683. Aide-major février 1685, et capitaine en novembre suivant. Il venait de lever un régiment de dragons, lorsqu'à la mort de son frère, le Roi lui donna le régiment qu'il commandait en novembre 1689 ; il prit alors le nom de baron d'Asfeld, et se démit, en faveur de son frère cadet ( depuis maréchal de France ), du régiment qu'il avait levé. Brigadier de dragons, avril 1691. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Mort à Paris le 23 avril 1715.

Bignon ( Louis ). Capitaine aux Gardes-françaises. Major-général de l'armée. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 11 septembre 1730.

Binet ( Nicolas ), comte de Marcoignet. Maréchal-de-camp. Gouverneur de La Rochelle. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort le 17 janvier 1717.

Bigot ( Abel ), seigneur d’Ormoy. Major du régiment du Roi-Cavalerie. Major de la Gendarmerie. Brigadier des armées du Roi. Gouverneur de Seyssel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) en 1704.

Bigot des Fourneaux ( Joseph-Bertrand ). Garde-du-corps du Roi en 1670. Exempt de la compagnie ( depuis Luxembourg ), février 1675. Troisième enseigne de sa compagnie, juin 1698, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie le 6 juillet suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Deuxième lieutenant de ladite compagnie, juin 1708. Maréchal-de-camp, mars 1700. Gouverneur de Belle-Isle en quittant les Gardes-du-corps, juillet 1716. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1719. Mort le 8 janvier 1722.

Biran ( Blaise ), comte de Goas. Capitaine au régiment de cavalerie de Montberon, septembre 1674. Capitaine dans celui du Colonel-Général des dragons, juillet 1681. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, octobre 1689. Brigadier de dragons, janvier 1702. Maréchal-de-camp, février 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort le novembre 1705.

Blanchard de Saint-Martin ( André ). Entré au service en 1638. Capitaine de Chevau-légers au régiment de Clérambault en 1640. Maréchal-de-camp, et maréchal-général-des-logis de la cavalerie le 22 février 1656. Gouverneur des Invalides le 28 novembre 1678. Reçu commandeur de l’Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 18 février 1694.

Blanchard de Tallangouet ( Philippe-Louis ). Capitaine appointé dans ia compagnie des gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1744, des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen.

Blin de Seignelay. Lieutenant au régiment du chevalier duc, cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Bochart de Champigny ( Antoine ). Lieutenant-général des armées navales. Conseiller du conseil de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700, et ensuite commandeur dudit ordre. Mort le 23 octobre 1720.

Bolé ( Jules-Louis ), marquis de Chamlay. Maréchal-général-des-logis des camps et armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Grand'croix en 1694.

Boscal de Real. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Boutet de Franconville. Capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Bouton ( François ), chevalier de Chamilly. Colonel du régiment de Béarn. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille de Friedlingen.

Boyer de Sorgues. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1727.

Boyveau ou Boisveau ( Alexandre ). Capitaine au régiment de Bourgogne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Brendlé ( Jost ). Cadet au régiment des Gardes-Suisses en janvier 1663. Enseigne, janvier 1665. Lieutenant de la compagnie franche suisse de son frère ainé en 1668. Capitaine, octobre 1671. Lieutenant-colonel du régiment de Stuppa ( depuis Boccard ), novembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 février 1700. Colonel dudit régiment de Stuppa, janvier 1701. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, mars 1709. Lieutenant-général des armées du Roi, juillet 1710. Mort à Paris le 3 avril 1738, âgé de 96 ans, n'ayant jamais reçu la moindre blessure, et s'étant pourtant trouvé à toutes les batailles et à tous les sièges pendant trente-une campagnes.

Burki ( Jean-Hyacinthe ). Capitaine de grenadiers au régiment Diesbach-Suisse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Lauffeldt en 1747.

Cadot ( Charles-Louis ), marquis de Sebbeville. Exempt des Gardes-du-corps, compagnie de Luxembourg, en 1674. Sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes de Berry à sa création, octobre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Capitaine-lieutenant des Chevau-légers de la Reine, avril 1699. Brigadier, janvier 1702. Blessé à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ), où il demeura prisonnier en 1704. Maréchal-de-camp en octobre, et lieutenant de Roi du château de Vincennes en la même année 1704. Lieutenant-général des armées du Roi en 1710. Mort en 1728.

Cadot ( Jacques ), comte de Sebreville. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort au siège de Toulon en 1707.

Cadot ( Bernardin ), marquis de Sebbeville. Cornette, puis capitaine de cavalerie au service de l'électeur de Mayence en 1664. De retour en France, mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie allemande, août 1667. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Bourgogne, juin 1668. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de la Reine, avril 1676. Brigadier des armées du Roi, janvier 1678. Envoyé extraordinaire auprès de l'Empereur en 1680. Maréchal-de-camp, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 11 novembre 1712.

Cappon. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Carperng. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731. Lieutenant de port au Port-Louis.

Catelin de La Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1734.

Catinat ( Guillaume ), seigneur de Croisille. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1701. Mort le 19 mars 1701.

Chabot ( Charles-Annibal ), comte de Jarnac. Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort vers le mois de novembre 1742.

Chapelle, comte de Jumilhac. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gouverneur de la Bastille en 1762. Chevalier de l'Ordre du Lion Palatin.

Charles. Major de Schelestadt ( Sélestat ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis par M. de Laubanie, officier général, de 1701 à 1715.

Charpentier. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

Chazal de Lespinas. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

Chauméjan ( Henri ), marquis de Fourille. Page du Roi. Lieutenant au régiment des Gardes-françaises, mars 1668. Capitaine, avril 1677, le Roi lui ayant accordé, en récompense de la valeur avec laquelle il combattit à la bataille de Cassel, le 11 avril précédent, la compagnie vacante par la mort du sieur de Boissière, tué à cette bataille. Brigadier, mars 1693. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai suivant. Mort le 29 février 1720.

Chevalier. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Chevalier ( Nicolas-Léonard ), seigneur de Saint-Hilaire. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort au mois de septembre 1702 des blessures qu'il reçut au siège de Quesnoy.

Choart ( André ), marquis de Buzenval. Capitaine dans le régiment de cavalerie du cardinal Mazarin, commandé par le comte de La Feuillade, avril 1657. Capitaine en second dans la compagnie de Mestre-de-camp de Renel, mai 1668. Second sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes de la Reine, août 1675. Brigadier, février 1677. Maréchal-de-camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Premier sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes ( à la mort du comte de Nonant ), le 1er août 1698. Mort le 19 juillet 1717.

Choart ( Guillaume ), marquis de Busanval. Capitaine de cuirassiers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1705. Capitaine-lieutenant des Chevau-légers de la Reine en 1709. Mestre-de-camp de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Mort le 21 février 1742.

Cibourg. Mestre-de-camp de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Coetlogon ( Alain-Emmanuel, marquis de ), né en 1656. D'abord enseigne au régiment Dauphin-Infanterie en 1668. Enseigne de vaisseaux en 1670. Lieutenant de vaisseaux, 1672. Capitaine de vaisseaux, janvier 1675. Chef d'escadre, mai 1689. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Capitaine-général, pour le Roi d'Espagne, de toutes les armées et de toutes les flottes d'Espagne aux Indes, en l'absence du comte de Château-Regnaud, par pouvoir donné à Buen-Retiro, mars 1710. Lieutenant-général des armées navales du Roi le 1er juin suivant. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 1er novembre 1705. Vice-amiral du Levant à la mort du maréchal de Château-Regnaud, novembre 1716. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le même jour. Chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Maréchal de France, juin 1730. Mort le 7 du même mois.

Colbert ( François ), seigneur de Saint-Mars. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Grand'croix en 17...

Colbert ( Jules-Armand ), marquis de Blainville, connu d'abord sous le nom d'Ormoy, et prit, lors de son mariage, le 25 juillet 1682, le nom de marquis de Blainville. Surintendant des bâtiments du Roi, arts et manufactures de France, en survivance de M. Colbert, son père, le 28 mars 1674. Lieutenant au régiment de Picardie en 1682. Capitaine au même régiment, novembre 1683. Colonel du régiment d'infanterie de Foix, à sa création, septembre 1684. Grand-maître des cérémonies de France, sur la démission du marquis de Rhodes, janvier 1685. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom ( depuis Durfort ), septembre 1689. Colonel du régiment de Champagne, vacant par la mort du comte de Sceaux, son frère, tué à Fleurus, juillet 1690. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Maréchal-de-camp, janvier 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, juin même année. Blessé à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ), mort le même jour 13 août 1704.

Colbert ( François ou François-Edouard ), marquis de Maulevrier. D'abord prieur de Saint-Jean-le-Rotrou, quitta l'état ecclésiastique. Mousquetaire en 1695. Sous-lieutenant au régiment du Roi, mai 1696. Lieutenant, le 16 août même année. Colonel du régiment de Navarre en novembre suivant. Brigadier des armées du Roi, octobre 1704. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Mort le 2 avril 1706.

Colbert de Turgis ( Jean-Baptiste ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort en 1715.

Conrard de Surmont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Cornuau de La Grandière ( François ), comte de Meurcé. Page du Roi en 1699. Mousquetaire en 1702. Sous-lieutenant au régiment des Gardes-françaises en janvier 1704. Lieutenant en 1710. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de l'Ile-de-France en février 1716. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Mort le 13 avril 1752.

Costentin ( Anne-Hilarion ), comte de Tourville. Reçu à Malte dès l'âge de quatre ans, sous le nom de chevalier de Tourville. Capitaine de vaisseaux en 1667. Lieutenant-général des armées navales en 1682. Maréchal de France, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Commandant au pays d'Aunis, par pouvoir, dès le 1er mai 1696 et 7 mai 1697. Mort à Paris le 28 mai 1701.

Couet de Lorry. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des suites des blessures qu'il reçut à la retraite de Prague en 1743.

Courtois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1735.

Crozat ( Louis-François ), marquis du Chatel. Mousquetaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Cornette de la deuxième compagnie des Mousquetaires en 1717. Mestre-de-camp du régiment de dragons de Languedoc en 1718. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp en 1738. Lieutenant-général des armées du Roi en 1744. Mort le 31 janvier 1750.

Cur de Chêne. Capitaine de grenadiers au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-colonel du régiment de Normandie en 1707.

D'Agoult. Lieutenant-colonel du régiment de Talendre-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Aigremont. Lieutenant-colonel du régiment d'0urches-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Aigueville de Millancourt ( Charles ). Lieutenant de Roi des citadelles de Cambrai et de Namur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

D'Aiguille. Capitaine de grenadiers au régiment de Bourbonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Ailly d'Ammery ( Philippe ), chevalier d'Ailly. Sous-lieutenant au régiment du Roi en 1704. Cornette dans le régiment royal de Carabiniers en 1706. Capitaine au régiment royal Roussillon-Cavalerie, même année. Capitaine-réformé à la suite du même régiment. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel de son régiment en 1728. Brigadier des armées du Roi en 1744. Maréchal-de-camp en 1748. Lieutenant-général des armées du Roi en 1750, mais n'a point servi en cette qualité. Mort en 1766.

D'Aix de La Chaise ( Antoine ), comte de Souternon. Mousquetaire en 1673. Capitaine au régiment de Vins, mars 1674. Capitaine au régiment de Villeroy ( depuis Conti ) en 1681. Lieutenant-colonel de son régiment, février 1686. Mestre-de-camp d'un régiment de son nom, mars 1691. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons, novembre 1692. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de cavalerie de Toulouse, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, avril même année. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 26 juillet 1720.

D'Alanzy. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Alary de Tanus ( Jean-Pierre ). Sous-lieutenant au régiment de Champagne en 1701. Lieutenant en 1702. Capitaine en 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine d'une compagnie de Grenadiers en 1733. Major en août 1737. Lieutenant-colonel du même régiment en octobre 1740. Brigadier des armées du Roi en 1744. Maréchal-de-camp en 1748. Mort le 13 avril 1752.

D'Alègre ( Yves ), marquis d’Alègre. Garde-du-corps en 1675. Capitaine dans le régiment de cavalerie de Biran, février 1678. Colonel du régiment Royal-Dragons, mai 1679. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Gouverneur de Saint-Omer, septembre 1706. Gouverneur et lieutenant-général des villes, pays et évêchés de Metz et de Verdun, à la mort du comte de Saillant, août 1723. Maréchal de France, le 2 février 1724. Chevalier des Ordres du Roi, février 1728. Mort le 9 mars 1733.

D'Alesme ( Joseph ). Sous-brigadier des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

D'Aligre de Saint-Lié ( Philippe-François ), marquis d'Aligre. Lieutenant-général des armées navales, commandant la Marine à Toulon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, puis commandeur et grand'croix. Mort en 1719.

D'Alou. Lieutenant-colonel, mestre-de-camp commandant du régiment de Villeroy-Cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

D'Alphonse ( Raymond ). Capitaine au régiment du Roi. Lieutenant de Roi de Dinan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Altera. Chevau-léger de la Garde du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

D'Ambly ( Gaspard-Hardouin-François ), marquis D'Essai-Vello. Mousquetaire du Roi en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment d'Orléans-Dragons en 1719.

D'Ancausse. Capitaine de grenadiers au régiment de Richelieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Philippsbourg en 1734.

D'Ancezune d'Ornaison de Caderousse ( Joseph-André, marquis ). Mousquetaire en 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment des cuirassiers du Roi en 1716. Eut rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1720. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, mars 1734. Brigadier des armées du Roi, août même année. Maréchal-de-camp en 1740.

D'Andigné du Hallay ( Jean ). Capitaine au régiment de Seaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Anglure. Lieutenant-colonel du régiment de Bourbon-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Angosse. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Anjoni de Foix ( Claude, marquis ). Page du Roi, juillet 1681. Mousquetaire en 1684. Cornette au régiment de cavalerie de Melac en 1689. Lieutenant dans le régiment royal des Carabiniers en 1694. Capitaine au régiment de cavalerie du Maine en 1704. Exempt de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Beauvau ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1734. Enseigne de sa compagnie en 1737. Maréchal-de-camp en 1740. Mort le 18 juin 1760, âgé de quatre-vingt-quatorze ans.

D'Anjou. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

D'Antigny. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

D'Anty. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

D'Aoust. Lieutenant de Roi de Landau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Apchier ( Claude-Annet ), chevalier, puis comte de Châteauneuf, né le 14 juin 1693. Sous-lieutenant au régiment Dauphin-Infanterie en 1707. Cornette au régiment du Mestre-de-camp-général des dragons, même année. Il rentra, en 1708, en qualité de lieutenant au régiment Dauphin, qui fut licencié en 1713. Capitaine au régiment de dragons de Belleisle, même année. Capitaine-réformé à la suite du régiment Mestre-de-camp-général des dragons en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine en second dans le régiment d'Orléans-Dragons en 1718. Troisième enseigne de la compagnie des gendarmes de la Garde en 1719, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie, même année. Deuxième enseigne, mai 1725. Deuxième sous-lieutenant en 1726. Premier sous-lieutenant en 1732. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp en 1738. Lieutenant-général des armées du Roi en 1744. Chevalier des Ordres du Roi, janvier 1746. Mort le 12 février 1753.

D'Arbois de Rommery ( Claude ). Lieutenant des Gardes-du-corps. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort en l698.

D'Arbon. Commandant de la citadelle de Verdun. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

D'Arcy. Commandant à Hubertsbourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Arcy ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Nettancourt. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Arcy. Capitaine au régiment des Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Arennes. Major-général de l'armée d'Italie. Brigadier des armées du Roi en 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Argicourt. Major du régiment de Bouzols-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Argoud ( Maurice ). Chevalier-commandeur de l’Ordre de Saint-Lazare. Aide-major du régiment d'Auvergne, puis major des citadelles de Tournay et de Lille. Gouverneur d'Annonay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Armand de Forest ( Alexandre-René ), seigneur de Blacons. Mestre-de-camp d'un régiment de son nom en 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Quitta le service à raison de ses blessures.

D'Armissan. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Armoulin. Major d'Anvers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Arnaud. Major du régiment de Belle-Isle. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Arnault. Major du régiment d'Anlezy-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Arquet. Lieutenant de Roi de Philippsbourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Arros d'Argelas ( Jean-Armand, comte ). Lieutenant au régiment d'infanterie de Languedoc en 1706. Capitaine au même régiment en 1707. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom en 1710. Colonel du régiment de Languedoc sur la démission du baron d'Argelas, son oncle, en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp en 1738. Lieutenant-général des armées du Roi en 1748. Mort en 1772.

D'Assy. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Astor. Lieutenant de Roi à Blaye. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Astorg d'Olthon ( Bernard ), comte d'Aubarède. Officier au régiment Royal-Vaisseaux dès 1641. Major, avril 1658. Lieutenant-colonel dudit régiment, décembre 1670. Mestre-de-camp de la garnison de Metz, sur la démission de son oncle, septembre 1671. Brigadier des armées du Roi, mars 1675. Gouverneur de Saint-Guislain, mars 1675, puis de Salins, ensuite de l'île de Ré, le 12 janvier 1684. Maréchal-de-camp, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Mort dans l'île de Ré, au mois d'avril 1710.

D'Aubigné ( Charles, comte ). Chevalier des Ordres du Roi. Gouverneur du Berri. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Mort au mois de mai 1703.

D'Aubonne ( Bonaventue, chevalier ). Cornette au régiment de cavalerie de Noriou, septembre 1713. Lieutenant-réformé au même régiment, octobre 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1720. Sous-lieutenant en 1724. Sous-lieutenant de grenadiers en 173l. Lieutenant en 1742. Lieutenant de grenadiers en 1744. Capitaine au même régiment en 1745. Brigadier des armées du Roi en 1758. Il quitta le service en 1761.

D'Audegard ( Antoine ), seigneur d'Hubersan ou d'Humbersan. Lieutenant-colonel du régiment de Roquepine-Cavalerie, avec rang de mestre-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Augustine de Septemes. Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

D'Aumont ( Louis-Marie-Victor, duc ), pair de France, né le 9 décembre 1632, et connu d'abord sous le nom de marquis de Chappes. Capitaine de la compagnie des Chevau-légers, vacante par la mort du marquis d'Aumont, novembre 1644. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, février 1646. Servit en qualité de volontaire au siège de Dunkerque en la même année, au siège de La Bassée en 1647. Il était à la tête de son régiment au siège d'Ypres et à la bataille de Lens en 1648. Eut une commission pour commander à Boulogne en l'absence du marquis de Villequier son père ; y commanda cette année et la suivante. Prit le nom de marquis de Villequier le 5 janvier 1651, son père, créé maréchal de France, ayant pris le nom de maréchal d'Aumont. Obtint une nouvelle commission pour commander à Boulogne en l’absence de son père, avec la charge de capitaine de la compagnie des Gardes-du-corps du Roi ( depuis Luxembourg ), en survivance de son père, le 3 juin même année. Obtint, en survivance de son père, le gouvernement de Boulogne et du pays Boulonnais, février 1658. Son régiment fut licencié en avril 1661 après la paix de 1659. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de cuirassiers du Roi à sa création le 2 décembre 1665, et le 7 du même mois il rétablit le régiment de son nom. Brigadier des armées du Roi, mai 1667. Duc et pair de France, à la mort de son père, le 11 janvier 1669. ( Il prit le titre de duc d'Aumont. ) Premier gentilhomme de la chambre du Roi le 10 mars de la même année ; prêta serment le 11, et se démit de sa charge de capitaine des Gardes-du-corps. Chevalier des Ordres du Roi le 31 novembre 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Mort le 19 mars 1704.

D'Auriac. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi en 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

D'Aurusse. Commandant à Bouillon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Avalos. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

D'Avesnes. Lieutenant-colonel du régiment de la Marche. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Avignon. Capitaine au régiment de Limousin et major de Charlemont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Avignon. Capitaine d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Avignon ( Guillaume ). Garde du Roi en 1672. Sous-brigadier en 1674. Brigadier, février 1677. Aide-major de la compagnie de Duras ( depuis Beauvau ), janvier 1678. Troisième enseigne de ladite compagnie, mars 1691, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie le 10 avril. Second enseigne le 18 octobre, et premier enseigne le 18 novembre de la même année. Gouverneur du pont de Larches, novembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi le 29 janvier 1702. Premier aide-major des Gardes-du-corps le 14 mars, avec rang de lieutenant. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Major des Gardes-du-corps, sur la démission du marquis de Brissac, son oncle, avril 1708. Gouverneur de Salins, mars 1710. Lieutenant-général des armées du Roi le 29 du même mois. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 janvier 1715. Obtint, le 20 juillet 1716, la permission de porter la grand'croix en quittant la majorité des Gardes-du-corps, et obtint encore la majorité de Senlis le 6 novembre 1719. Mort le 20 février 1724.

D'Avolle. Major, puis maréchal-des-logis des gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Aydic ( le chevalier ). Capitaine au régiment de la Sarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Ayguines ( le baron ). Lieutenant de Roi du Pont-Saint-Esprit. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

D'Eche ou d'Eck. Commandant de bataillon au régiment d'Alsace. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Elizagarni de …… ( Bernard ). Lieutenant-général des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et grand'croix en 1718. Mort le 30 septembre 1729.

D'Enonville ( le chevalier ). Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Erbosse de La Motte ( François-Rousseau ). Major de Lille en 1688. Lieutenant de Roi de la citadelle de cette ville, mai 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Brigadier des armées du Roi au mois de janvier 1707. Mort en 1722.

D'Erlach ( Jacques-Antoine, comte ). Capitaine aux Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1705. Mort le 9 avril 1715.

D'Erville d'Estourmel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

D'Escossois ( François ). Officier au régiment de Normandie dès 1663. Capitaine de grenadiers en 1681. Lieutenant-colonel dudit régiment, avril 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Gouverneur de Dunkerque jusqu'en 1712 qu'on donna ce port à garder aux Anglais et qu'il se retira chez lui, où il mourut quelques années après.

D'Espalungue de La Badie ( Charles ). Capitaine au régiment de Louvigny ( depuis Montmorin ) dès 1672. Major, janvier 1691. Lieutenant-colonel, août de la même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi, avril suivant. Inspecteur-général de l'infanterie novembre 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre I704. Gouverneur de la citadelle de Lille à la mort du maréchal de Vauban, avril 1707. Mort le 23 février 1724.

D'Esparbes de Lussan ( Jean-Jacques-Pierre, comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Piémont en 1748. Commandant en second en Guyenne. Mort en 1761.

D'Espinac ( Georges-Anne-Louis, comte ). Sous-lieutenant des Gendarmes-Dauphin. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Espocy des Bordes ( Philippe ). Capitaine au régiment de Navarre dès 1665. Major, septembre 1674. Lieutenant-colonel, mai 1680. Inspecteur-général de l'Infanterie, décembre 1685. Brigadier, février 1686. Gouverneur de Landau, par provisions, du 13 mai 1688. Gouverneur de Philippsbourg, par autres provisions, du 26 octobre suivant. Maréchal-de-camp, avril 1691. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Tué à la bataille de Friedlingen le 14 octobre de la même année.

D'Estaing ( François ), comte de Saillant. Cadet de la compagnie de Lauzun des Gardes-du-corps du Roi, en 1671. Enseigne de la compagnie des Gendarmes de la Reine, mai 1677. Sous-lieutenant de cette compagnie, mai 1682. Capitaine-lieutenant des Gendarmes Dauphin, à la mort du marquis de Soyecourt, août 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Brigadier, avril suivant. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Lieutenant-général des pays, évêché et comté de Verdun, juin 1705. Gouverneur de Châlons dans le même mois. ( Le Roi lui donna le gouvernement de Douay en 1718, vacant par la mort de M. de Pommereuil, la survivance à son fils en décembre suivant, et celle de la lieutenance générale du Verdunois en avril 1721. ) Chevalier des Ordres du Roi, le 3 juin 1724. Mort le 20 mars 1732.

D'Estaing ( Jean-Philippe ), comte de Saillant. Page du Roi. Cadet dans les Gardes-du-corps pendant quatre ans. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, octobre 1663. Lieutenant de la compagnie de Chevau-légers de son frère aîné, juillet 1667. Sous-lieutenant aux Gardes-françaises, février 1674. Pourvu de la troisième lieutenance de la compagnie Colonelle, à sa création, mai 1675. Capitaine de la compagnie vacante par la mort de M. de Villedieu, juin 1678. Pourvu de la seconde compagnie de grenadiers à la création de ces compagnies, février 1689. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi, avril de la même année. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-françaises, février 1710. Gouverneur et lieutenant-général des pays et évêché de Metz et Verdun, et gouverneur particulier de la ville et citadelle de Metz, octobre 1712. Mort à Metz le 23 juillet 1723.

D'Estaniol de Montagnac ( Louis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Cornette au régiment de cavalerie de son père, septembre 1704. Lieutenant, février 1705. Capitaine, novembre 1707. Major, janvier 1710. Colonel dudit régiment, sur la démission de son père, décembre même année. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738.

D'Estavaye de Lully ( François-Joseph ). Capitaine aux Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 18 août 1705. Mort en 1708.

D'Estrées ( Jean, comte ), né en 1628. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, juin 1637. D'un autre, aussi de son nom, avril 1646, sur la démission du marquis de Vervins. Colonel du régiment de Navarre, en février de la même année, vacant par la mort du marquis de Thémines. Maréchal-de-camp, février 1649. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1655. Lieutenant-général des armées navales en 1668. Vice-amiral, novembre 1669. Maréchal de France, mars 1681. Vice-roi de l'Amérique, mars 1686. Chevalier des Ordres du Roi, décembre 1688. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1693. Commandant en Poitou, au pays d'Aunis, en Saintonge, en Bretagne, en 1694 1695, mai 1696 et mai 1697. Lieutenant-général du comté et de l’évêché de Nantes à la mort du marquis de Molac. Gouverneur de la ville et château de Nantes. Commandant dans toute la Bretagne par pouvoir, du 17 juillet 1702, renouvelé le 24 avril 1703. Mort le 19 mai 1707.

D'Estrées ( Victor-Marie, duc ), né le 30 novembre 1660 et connu sous le nom du marquis de Cœuvres. Enseigne de la Colonelle du régiment de Picardie, janvier 1678. Capitaine de vaisseaux sur la fin de la campagne. Vice-amiral de France en survivance de son père, décembre 1684, avec rang de lieutenant-général, à condition qu'il servirait encore deux campagnes comme capitaine de vaisseau, et trois autres comme chef d'escadre. Chef d'escadre en 1685 à la fin de la campagne. Lieutenant-général des mers du Roi d'Espagne, par pouvoir de Philippe V, donné à Buen-Retiro, le 19 mai 1701. Maréchal de France, janvier 1703. Grand d'Espagne de la première classe, août même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Lieutenant-général des comté et évêché de Nantes. Chevalier des Ordres du Roi, février 1705. A la mort de son père, le 19 mai 1707, il prit le nom de maréchal d’Estrées. Gouverneur particulier de la ville et du château de Nantes et de la Tour de Pirmil ou Pilmil. Vice-roi de l'Amérique. Reçu à l'académie française le 23 mars 1715. Conseiller au conseil de la régence en la même année. Ministre d'État au mois de novembre 1733. Mort le 27 décembre 1737.

D'Estresses ( Jean-Louis ), seigneur d’Estresses. Capitaine de grenadiers au régiment de Normandie. Lieutenant-colonel de celui de Noailles-Infanterie en 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Harcourt ( Henri, duc ), né le 2 avril 1654. Cornette de la compagnie de Mestre-de-Camp de cavalerie de Thury le 2 août 1673. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom ( depuis Montrevel ) sur la démission du marquis de Sourches, février 1675. Colonel du régiment de Picardie à la mort du marquis de Bourlemont, mars 1677. Lieutenant-général au gouvernement de Normandie, mai 1678. Inspecteur-général de l'infanterie, décembre 1682. Brigadier d'infanterie, mars 1683. Maréchal-de-camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Gouverneur de Tournay à la mort du marquis de Maulevrier, juin 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Ambassadeur en Espagne, septembre 1697. Créé duc par lettres données à Versailles au mois de novembre 1700, enregistrées au parlement de Paris le 19 mars 1701, et au parlement de Rouen le 30 juillet suivant. Maréchal de France, janvier 1703. Chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1705. Pair de France par lettres données à Versailles en novembre 1709. Lieutenant-général de la Franche-Comté à la mort du marquis de Renty, septembre 1710. Conseiller au conseil de la régence, septembre 1715. ( Destiné par Louis XIV pour être gouverneur de Louis XV. ) Mort le 19 octobre 1718 ( sans avoir eu cet honneur ).

D'Haumont. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

D'Hautefort ( François-Marie, comte ), né le 16 août 1654. Cadet dans les Gardes-du-corps en 1673. Aide-de-camp des armées du Roi, janvier 1674. Lieutenant-colonel du régiment d'Anjou ( depuis Aquitaine-Infanterie ), vacant par la démission du comte de Saint-Géran, avril 1681. Brigadier, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Chevalier de ses Ordres le 3 juin 1724. Mort le 8 juillet 1727.

D'Hautefort ( François-Louis ), comte de Marquessac. Sous-lieutenant au régiment d'Anjou-Infanterie en 1680. Capitaine au même régiment, mars 1688. Colonel du régiment d'infanterie de Périgueux, décembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Colonel du régiment de Cambrésis, février 1702. Brigadier des armées du Roi, décembre même année. Mort le 4 avril 1747.

D’Hautefort ( Louis-Charles ), marquis de Surville, et connu d'abord sous le nom de chevalier d’Hautefort. Page du Roi en 1673. A sa sortie des pages, volontaire aux sièges de Condé, Bouchain, suivit le Roi à Vesel, où il fut fait enseigne de la Colonelle du régiment du Roi le 4 juillet 1678, et capitaine en novembre suivant. Colonel-lieutenant du régiment d'infanterie de Toulouse ( depuis Penthièvre ) à la formation de ce régiment, février 1684. Prit le nom de marquis de Surville lors de son mariage, le 25 juin 1686. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Colonel-lieutenant du régiment du Roi, avril même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Mort le 19 décembre 1721.

D'Hautefort ( Gabriel, chevalier ), d'abord connu sous le nom de chevalier de Montignac. Lieutenant au régiment d'infanterie d'Anjou en 1685. Capitaine au même régiment, juin 1688. Colonel de celui de Charolais, octobre 1692. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons ( depuis Thianges ), janvier 1696. Brigadier de dragons, décembre 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1704. Maréchal-de-camp, mars 1709. Premier écuyer de madame la duchesse de Berri en 1711. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Mort le 22 février 1743.

D'Herbouville ( Adrien, marquis ). Colonel du régiment d'Herbouville. Enseigne des Gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi en la même année. Mort le 8 juin 1762.

D’Hericourt. Capitaine de grenadiers au régiment de Royal-Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Tué à la prise de Crémone.

D'Herpin. Capitaine de vaisseaux et de port à Brest. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Hervaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

D'Hiéry. Lieutenant-colonel du régiment de Bourbonnais. Lieutenant de Roi d'Aigues-Mortes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

D'Hostun ( Camille ), duc de Tallart, baptisé le 4 février 1652, et connu d'abord sous le nom de comte de Tallart. Guidon des Gendarmes anglais le 29 novembre 1667. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment Royal-Cravates ( sur la démission du comte de Vivonne ), janvier 1669. Lieutenant-général au gouvernement du Dauphiné ( à la mort du marquis de Ragny ), avril 1675. Brigadier de cavalerie, février 1677. Colonel d'un régiment de son nom ( depuis la Rochefoucauld ), octobre 1682. Maréchal-de-camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Ambassadeur extraordinaire en Angleterre en 1698. Gouverneur et lieutenant-général des comté et pays de Foix. Sénéchal de Carcassonne ( à la mort du marquis de Mirepoix ), avril 1701. Chevalier des Ordres du Roi le 15 mai, même année. Maréchal de France, janvier 1703. ( Le Roi le créa duc d’Hostun par lettres d'érection du marquisat de la Baume-d'Hostun en duché, données à Versailles au mois de mars 1712, registrées au parlement le 14 avril suivant ; ce duché, érigé en pairie par lettres du mois de mars 1714, registrées au parlement le 25 juillet 1715 ). Conseiller au conseil de régence et au conseil royal. Ministre d'État le 25 septembre 1726. Mort le 30 mars 1728.

D'Houdreville. Lieutenant-colonel du régiment de Zurlauben. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Houel ( Charles ), marquis d’Houelbourg, né le 29 janvier 1659. Mousquetaire en 1683. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, mars 1684. Sous-lieutenant, janvier 1685. Sous-lieutenant de grenadiers, septembre 1692. Lieutenant, septembre 1693. Capitaine au même régiment des Gardes, janvier 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Brigadier des armées du Roi, juin 1708. Maréchal-de-camp, mars 1718. Gouverneur de l'île de Ré, décembre 1720. Mort le 29 janvier 1736.

D'Ouville. Sous-brigadier de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

D'Haussy d'Isarn de Villefort ( Étienne-Joseph, marquis ). Enseigne au régiment de Gondrin en 1707. Capitaine en 1709. Colonel-réformé à la suite du même régiment, mars 1711. Colonel du régiment d'infanterie de Forès en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gentilhomme de la manche du Roi en 1716. Colonel-réformé à la suite du régiment de Forès en 1718. Gouverneur de Guérande et du Croisic en 1721. Commandant d'un bataillon de milice du duché de Bourgogne en 1734. Brigadier des armées du Roi, février même année. Colonel d'un régiment de son nom en 1736. Mort le 6 octobre 1753.

D'Houy. Capitaine au régiment de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

D'Ulin de Menneville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l7l5. Ingénieur en chef à Saint-Venant dès 1740.

D'Humermont. Capitaine au régiment de Souvré-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Humont. Capitaine au régiment de Provence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Igoin ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Lyon en 1742.

D'Illiers de Balsac ( Jacques, marquis ). Mousquetaire en 1685. Guidon de la compagnie des Gendarmes de Flandres, janvier 1689. Enseigne de la compagnie des Gendarmes de Bretagne, octobre 1690. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Berri, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Berri, juin 1703. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1709. Mort au mois d'août 1733.

D'Olive. Lieutenant-colonel du régiment de Languedoc-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

D'Olive. Capitaine au régiment de Languedoc-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

D'Oncourt. Lieutenant de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

D'Orléans ( Alexandre ), marquis de Rothelin, né le 17 mars 1688, et connu d'abord sous le nom de chevalier de Rothelin. Enseigne de la Colonelle du régiment d'Artois en 1701. Capitaine dans le même régiment en 1702. Guidon de la compagnie des gendarmes Écossais en 1706. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Berri, avril 1707. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie la même année. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment Dauphin-Étranger en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Gouverneur du Port-Louis, de Blavet, d'Hennebon et de Quimperlay, novembre 1731. Maréchal-de-camp en 1734. Lieutenant-général des armées du Roi en 1748. Mort le 15 mai 1764.

D'Orgemont. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Tué à la bataille de Ramillies en 1706.

D'Osseville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1735.

D'Ourches ( Charles, comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment Colonel-Général-Infanterie en 1748.

D'Ouroy ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l7l5. Colonel du régiment d'Ouroy en 1727.

D'Usson de Bonnac ( Jean ), marquis d'Usson. Capitaine au régiment d'infanterie de Turenne en 1672. Capitaine dans le régiment de Gassion, juillet 1674. Major du régiment Royal-Dragons, janvier 1677. Colonel du régiment d'infanterie de Touraine, septembre 1680. Inspecteur-général d'infanterie, décembre 1688. Brigadier, mars 1690. Maréchal-de-camp, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 18 février 1699. Mort le 24 septembre 1705.

Damoresan. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Dassier des Brosses ( Paul ), seigneur de Charzat. Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort en 1737.

David de Lastours. Major du régiment de Toulouse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

Davila. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Bagneux. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Bailleul ( Claude-Alexis, comte ). Colonel du régiment d'Orléans-Infanterie. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 29 mai 1699.

De Bailleul. Major de Nice. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Bailly ( Georges ). Lieutenant au régiment d'infanterie de Navarre. Officier-pointeur de l'artillerie en 1706. Commissaire extraordinaire, mars 1707. Commissaire ordinaire en 1710. Reçu chevalier de l'Ordre, de Saint-Louis depuis 1715. Commissaire provincial en 1721. Lieutenant d'artillerie, janvier 1734. Brigadier des armées du Roi en 1743. Maréchal-de-camp, mai 1755. Lieutenant-général de l'artillerie, juillet 1746. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748. Mort le 22 mars 1759.

De Bains. Capitaine de cavalerie au régiment de Roquepine. Colonel, commandant du régiment de Souvré-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Ballore ( Claude ), comte de La Rode. Sous-lieutenant au régiment de Berri dès 1685. Lieutenant, 1686. Aide-major, février 1690. Capitaine, juillet 1692. Major, avril 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Brigadier des armées du Roi, avril 1711. Commandant à Abbeville. Mort le 4 juillet 1721.

De Bambigny. Capitaine de mineurs. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Bar ( Alexandre ). Officier au régiment de Bourgogne à sa création en 1668. Major, mars 1686. Lieutenant-colonel dudit régiment, décembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702.

De Bara. Premier brigadier des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Baravy. Entré lieutenant au régiment d'infanterie du Roi dès 1676. Capitaine en 1682. Major au régiment d'Orléanais, janvier 1693. Lieutenant-colonel du même régiment, janvier 1697. Brigadier des armées du Roi, mars 1703. Commandant du fort de Kehl jusqu'à la reddition de cette place à l’Empire. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Mort en cette même année 1706.

De Barberin ( Louis ), comte de Reignac. Lieutenant au régiment de Navarre dès 1664. Capitaine en la même année. Major en 1680. Lieutenant de Roi du château de Namur, juillet 1692. Commandant à Huy en 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année 1694. Brigadier d'infanterie, octobre 1695. Commandeur en 1704. Maréchal-de-camp et commandant du Vieux-Brisach en la même année. Mort au mois de juin 1719.

De Barbesières de Chemeraut ( Charles-Louis, marquis ). Servait dans la maison du Roi dès 1670. Exempt de la compagnie de Rochefort des Gardes du Roi, janvier 1673. Colonel d'un régiment de dragons ( depuis Marbœuf ), octobre 1676. Colonel d'un régiment de dragons ( depuis Aubigné ), août 1678. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Maréchal-de-camp, mai 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort le 20 septembre 1709.

De Barbon. Commandant à la citadelle de Verdun. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bardon. Major du régiment du Maine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Barère. Capitaine au régiment de Morangies. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Barette. Major du régiment de Bourgogne-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Barmont de Thoiras. Lieutenant-colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Barras de La Pene. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Barrin ( Roland ), comte de La Galissonnière. Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Bars. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en l693. Commandant à Trarbach, où il fut tué pendant le siège.

De Bartholle de Carles ( Jean-Marc ), seigneur de Roquebrune. Major du régiment de Royal-Vaisseaux. Major de Schelestadt ( Sélestat ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Mort à Nancy le 5 mars 1704.

De Barthon, vicomte de Monbas. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi en 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Barzun. Lieutenant des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi en 1696.

De Baudean ( Alexandre ), comte de Parabere et de Pardaillan. Capitaine au régiment de cavalerie de Lislebonne, février 1646. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie, janvier 1649. Maréchal-de-camp, août 1650. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1655. Lieutenant-général du Bas-Poitou, à la mort du comte de Châteaubriant, février 1658. Gouverneur de Lusignan, mars 1674. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort le 28 juillet 1702.

De Baudot. Lieutenant-colonel du régiment de Grammont-Dragons, avec rang de mestre-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Bauyn ( Jean, chevalier ). Enseigne au régiment des Gardes-françaises le 5 février 1674. Sous-lieutenant, avril 1676. Lieutenant, février 1677. Capitaine au même régiment, juillet 1679. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Gouverneur de Furnes, janvier 1707. Mort le 30 octobre 1720.

De Béarnez. Lieutenant-colonel du régiment de Maulevrier-Infanterie. Gouverneur de Joux et de Pontarlier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Beaucairant. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Beaucham. Brigadier des Gardes-du-corps du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705.

De Beaujeu. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Beaujeu. Capitaine-lieutenant des Gendarmes d'Anjou. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Beaujeu ( Eugène ). Servait depuis 1676. Capitaine de cavalerie au régiment du Plessis, août 1688. Major de ce régiment ( depuis Merinville ), avril 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, juillet 1705. Brigadier des armées du Roi, janvier 1709. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 30 juillet 1715. Gouverneur des Invalides à la mort de M. de Boiveau, avril 1721. Mort le 26 mai 1730.

De Beaujeu ( Alexandre-Nicolas-Joseph, comte ). Enseigne au régiment d'infanterie de Flandres en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant en second en 1718. Lieutenant en 1722. Lieutenant de la Colonelle, avec rang de capitaine, juillet 1723. Capitaine, juillet 1734. Colonel-réformé à la suite du régiment de La Marck, juillet 1747. Capitaine dans le régiment d'infanterie allemande de Madame la Dauphine en août suivant. Colonel en juin 1758. Brigadier des armées du Roi, février 1759. Inspecteur-général et directeur des côtes maritimes du Poitou, Guyenne, Languedoc et Provence. Maréchal-de-camp en 1762.

De Beaulieu ( Jérôme-Augustin ), seigneur de Barneville. Capitaine de port et de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Beaumanoir. Capitaine au régiment d'Anjou. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Beaupoil de Saint-Aulaire ( Antoine ), baron de La Luminade. Capitaine de grenadiers au régiment de Berry. Capitaine dans celui de Royal-Cravates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 21 janvier 1703.

De Beauregard. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Beaussier ( Félix ). Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Beaussier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux en 1746.

De Beauvais. Lieutenant-colonel du régiment de Vaubecourt. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Becaine. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Belingant ( le chevalier ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1748.

De Bellecroix d'Argenteau. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bellegarde. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Belleislerard. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699.

De Belleveze. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Belsance ( Armand ), marquis de Castelmoron. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Colonel du régiment de Nivernais en 1701. Capitaine-lieutenant des Gendarmes de Bourgogne. Brigadier des armées du Roi en 1709. Mort le 18 juillet 1712 de ses blessures, en Flandres, où il commandait la gendarmerie.

De Belsunce ( Elie, comte ). Officier au régiment de la Marine en 1667. Capitaine en 1670. Major, août 1675. Lieutenant-colonel du régiment de Nivernais à sa création, septembre 1684. Colonel de ce régiment, octobre 1689. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Se démit de son régiment en faveur de son neveu, mars 1701. Mort vers 1729.

De Belveze. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Étranger-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Benet. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Bercourt. Mestre-de-camp, lieutenant du régiment Royal-Étranger-Cavalerie et de celui de Bercourt. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort de ses blessures à Barcelone en 1697.

De Berenger ( Jacques ), comte du Gua. Capitaine de cavalerie en décembre 1665, réformé en 1668. Capitaine dans le régiment de cavalerie du Roi, mars 1673. Colonel d'un régiment de milice de la généralité de Grenoble, janvier 1689. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, novembre 1695. Brigadier d'infanterie, janvier 1696. Colonel du régiment d'infanterie de Bugey, septembre 1701. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Maréchal-de-camp le 10 février de ladite année 1704. Mort au mois de février 1727.

De Berenger du Gua ( Pierre, comte ), connu d'abord sous le nom de marquis du Gua. Enseigne au régiment de Leuville en 1703. Obtint la compagnie de son frère dans le même régiment, mars 1704. Colonel du régiment d'infanterie de Bugey, qu'avait son frère, en 1710. Colonel-réformé à la suite du régiment de Champagne en 17l4. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment d'infanterie de Vivarais en 1731. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Lieutenant-général des armées du Roi en 1744. Chevalier des Ordres du Roi en 1746. Mort le 24 juillet 1751.

De Berment ( Charles ), seigneur d’Infredille. Premier maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Mort le 9 mars 1704.

De Berry ( Charles, duc ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Chevalier des Ordres du Roi en 1699. Mort le 3 mai 1714.

De Berry ( Jean-Joseph ), né en novembre 1693. Cadet au régiment de Normandie en 1705. Sous-lieutenant en 1707. Lieutenant en 1711. Capitaine en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1734. Commandant de bataillon en 1743, avec rang de lieutenant-colonel en 1744. Lieutenant-colonel, mars 1748. Brigadier des armées du Roi en mai suivant. Mort le 4 novembre 1759.

De Bertengles. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Berthin. Capitaine de grenadiers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Berulle ( Jean-Thomas, marquis ). Lieutenant au régiment du Roi, mars 1675. Capitaine au même régiment, mars 1677. Colonel du régiment de Beaujolais à sa formation, juin 1685. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1701. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1703. Mort le 28 mai 1715.

De Besenval ( Jean-Victor, baron ). Entra cadet au régiment des Gardes-Suisses en juillet 1689. Capitaine dans le régiment de Salis en septembre suivant. Leva une demi-compagnie au régiment des Gardes-Suisses, mars 1690. Eut rang de colonel d'infanterie, mars 1691. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er mars 1705. Nommé envoyé extraordinaire auprès de Charles XII et de Stanislas, roi de Suède et de Pologne, en 1707. Maréchal-de-camp, mars 1710. Ministre plénipotentiaire près des puissances du Nord en 1711. Envoyé extraordinaire près du Roi et de la république de Pologne en 1713. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1719. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-Suisses, juin 1722. Colonel dudit régiment, décembre même année. Mort à Paris le 11 mars 1736.

De Besenval ( Jacques-Charles ), baron de Brunstadt. Enseigne de la demi-compagnie de son frère au régiment des Gardes-Suisses en 1690. Capitaine au régiment suisse de Reynold, avril 1697. Major du régiment des Gardes-Suisses, avec rang de capitaine audit régiment, juin 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 13 juin 1705. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Colonel d'un régiment suisse ( depuis Darbonnier ), mai 1729. Maréchal-de-camp, février 1734. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1738. Mort à Paris le 16 octobre suivant.

De Besombes. Major de l'île de Ré. Ancien capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bethisy ( Eugène-Marie ), marquis de Mezières, né le 10 mai 1656. Cornette au régiment de cavalerie de Foix le 18 février 1674. Capitaine au régiment ( alors Biron ), mars 1676. Capitaine à celui de Royal-Étranger, février 1686. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Bourgogne à sa création, octobre 1690. Capitaine-lieutenant de la même compagnie, janvier 1692. Capitaine-lieutenant des Gendarmes anglais, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1696. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Gouverneur de la ville et citadelle d'Amiens. Prisonnier à la bataille de Ramillies, où il combattit avec la plus grande valeur. Échangé en 1709. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Mort le 24 avril 1721.

De Bethune Penain ( Adrien-François, comte ). Sous-lieutenant au régiment d'infanterie du Roi, juillet 1714. Lieutenant-réformé, octobre suivant. Lieutenant, mai 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine, janvier 1721. Capitaine d'une compagnie de grenadiers en 1742. Commandant d'un bataillon, 20 juin 1744. Obtint le rang de colonel d'infanterie le même jour. Brigadier des armées du Roi, juillet 1746. Lieutenant-colonel du régiment du Roi, décembre 1758. Maréchal-de-camp, février 1759.

De Beziade ( Claude-Théophile ), marquis d'Avaray, baptisé le 2 mai 1655. Cornette au régiment de cavalerie de Sourdis, octobre 1672. Capitaine au même régiment, septembre 1675. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, août 1688. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, 10 février 1704. Ambassadeur en Suisse en 1715. Lieutenant-général du gouvernement de Picardie au département de Santerre, et gouverneur particulier de Péronne, Roye et Montdidier, décembre 1718. Nommé chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1739, et reçu le 7 mai suivant. Mort le 6 avril 1745.

De Biaudos ( Jean-François ), marquis de Casteja. Mousquetaire dès 1694. Capitaine au régiment Royal-Cavalerie, avril 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, septembre 1702. Colonel de celui de Tournaisis, mars 1705. Gouverneur de Toul, février 1718, et de Saint-Dizier le 21 du même mois. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Maréchal-de-camp, février 1734. Mort à Toul le 27 mai 1740.

De Biaudos ( Charles-Louis ), comte de Casteja, et connu d'abord sous le nom de chevalier de Casteja. Mousquetaire en 1699. Capitaine de grenadiers au régiment d'infanterie de nouvelle levée de son frère aîné en 1702. Major, février 1705. Colonel du même régiment, sur la démission de son frère, mars suivant. Guidon de la compagnie des gendarmes de Bretagne, février 1709. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne de sa compagnie en 1716. Gouverneur de Saint-Dizier, 1718. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers d'Orléans en 1731. Ambassadeur en Suède. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Gouverneur de Toul, à la mort de son frère aîné, en 1740. Mort le 10 mai 1755.

De Biaudos de Casteja ( Fiacre ). Brigadier des armées du Roi. Gouverneur de Toul. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bidaud. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Biencourt ( Louis-Charles ), seigneur de Poutrincourt. Grand-bailli d'Ardres et du comté de Guines. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 19 novembre 1744.

De Biencourt ( Jean-Séraphin ), seigneur de Feucherolles. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 24 juin 1764.

De Biliotti ( Joachim-Blaise ), chevalier de Lause. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment de Talaru en 1734. Mort au camp de la Trinité dans le comté de Nice.

De Blanchefort ( François-Joseph ), marquis de Créquy. Capitaine au régiment de cavalerie de Biran, novembre 1674. Colonel du régiment d'infanterie de La Fère, juillet 1677. Colonel-lieutenant du régiment Royal-Infanterie, à la mort du marquis de Pierrefite, le 6 mai 1680. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Maréchal-de-camp, avril 1691. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Directeur-général de l’infanterie, mars 1702. Blessé à mort à la bataille de Luzarra au commencement de l'action ; mourut le lendemain 16 août 1702.

De Blanchetton de Thorey ( Jean-Baptiste ). Cadet dans le régiment de Navarre en 1681. Sous-lieutenant dans le même régiment, mars 1684. Enseigne de la Colonelle au régiment de Tournaisis, août 1686. Capitaine, mars 1688. Major, février 1703. Lieutenant-colonel, avril 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, juin 1734. Quitta le service l'année suivante. Mort le 13 octobre 1751.

De Blécourt ( Jean-Denis ). Enseigne de la Colonelle du régiment Reine-Mère ( depuis Artois et la Couronne ) dès 1658. Capitaine en 1667. Capitaine de grenadiers, juillet 1683. Lieutenant-colonel dudit régiment, mai 1693. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Gouverneur de Navareins, où il résida jusqu’à sa mort. Mort le 13 décembre 1719.

De Blondelot ( Jean ). Chevalier-commandeur de l'Ordre de Saint-Lazare. Lieutenant au régiment de Servon-Cavalerie. Ennobli pour service militaire en 1681. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Boham ( Jean-Antoine-François ). Lieutenant au régiment d'infanterie de Turenne ( depuis du Maine ) dès 1660. Capitaine, juin 1664. Major, mai 1677. Lieutenant-colonel, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier d'infanterie en la même année. Maréchal-de-camp en 1704. Gouverneur de Longwy en 1705. Mort le 25 septembre 1722.

De Boireclou de Labaudière. Lieutenant-colonel du régiment de Beauce. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Boisandré. Lieutenant-colonel du régiment de Vexin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Boisfermé. Lieutenant de galiote. Gouverneur de Marie-Galante. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Boisjoly. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Boisot. Capitaine au régiment de Cossé-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Boispineau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant d'artillerie de la Marine en 1733.

De Boisset de Gautier. Lieutenant-colonel du régiment de Picardie. Lieutenant de Roi de Schelestadt ( Sélestat ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Fribourg en 1744.

De Boissieux ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de la Sarre en 1730.

De Boissy. Officier au régiment de Champagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Bolh. Mestre-de-camp du régiment Royal-Allemand. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bolhen. Lieutenant-colonel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Bombelles ( Charles ). Major et inspecteur des troupes des galères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Bongard ( Gilles ), seigneur de Potrel et de Saint-Manvieux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp du régiment de Bongard-Cavalerie en 1721.

De Bonnefoy ( Isaac ), chevalier de Bretauville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1743.

De Bonnet. Capitaine au régiment de Zeddes-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Bony. Capitaine au régiment de Lyonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bony. Capitaine d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Bordeaux. Lieutenant au régiment de Mauroy-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Borelly. Lieutenant au régiment de Gobert-Dragon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Botemont. Lieutenant de Roi d'Exilles. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Botherel de La Bretonnière ( Gilles ). Mousquetaire en 1671. Cornette au régiment de La Feuillade, octobre 1872. Capitaine au régiment de cavalerie d'Estrades ( depuis du Plessis ), avril 1674. Capitaine du régiment d’Enghien ( depuis Bourbon ), août 1679. Lieutenant-colonel du régiment de cavalerie de Saint-Simon ( depuis du Bordage et Bouzols ), décembre 1688. Obtint une commission pour tenir rang de Mestre-de-camp de cavalerie, avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1709. Commandant en Roussillon, sous M. de Quinson, depuis 1710 jusqu'à la paix.

De Bouchardière. Lieutenant-colonel du régiment d'Estrade-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Boudeville de Saint-Perrier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1727.

De Bouillan ou De Boulliant. Sous-brigadier de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Boulainvilliers ( César ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738. Chef d'escadre des armées navales.

De Boulenne. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Bouleville. Lieutenant-colonel des Cuirassiers. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Boulogne. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bourbon ( Louis-Auguste ), prince de Dombes, né le 4 mars 1700. Colonel-général des Suisses et Grisons en survivance de M. le duc du Maine, son père, en 1710. Gouverneur-général du Languedoc, aussi en survivance de M. le duc du Maine en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Chevalier des Ordres du Roi en 1728. Maréchal-de-camp en 1734. Lieutenant-général des armées du Roi en 1735. Colonel du régiment royal des Carabiniers, sur la démission de M. le duc du Maine en 1736. Colonel-général des Suisses, capitaine de la compagnie générale et gouverneur du Languedoc, à la mort de M. le duc du Maine, même année. Mort le 1er octobre 1755.

De Bourbon ( Louis-Alexandre-Joseph-Stanislas ), prince de Lamballe. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Chevalier des Ordres du Roi en 1763. Mort en 1768.

De Bourguet. Lieutenant-colonel du régiment de Champagne. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort à Paris en 1707.

De Bourneuf. Lieutenant-colonel du régiment de Gaubert. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mestre-de-camp du régiment de Bourneuf-Dragons en 1703.

De Bournonville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1735.

De Bouthilier ( Claude-Louis ), comte de Pont-sur-Seine et de Chavigny. Servit d'abord dans les Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Carabiniers en mai 1732. Brigadier des armées du Roi en 1743. Gouverneur de Beaune.

De Bouthillier ( Armand-Victor ), comte de Chavigny. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 6 août 1729.

De Bragelongne ( Charles-François ). Enseigne de la Colonelle du régiment de La Marche, juillet 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de la Colonelle, janvier 1718. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, mai 1720. Lieutenant des grenadiers, novembre 1743. Capitaine, mars 1744. Capitaine de grenadiers, février 1747. Brigadier des armées du Roi, mai 1748. Mort le 5 juin 1762.

De Bragelongne de Versigny ( Etienne ). Cornette dès l’âge de quatorze ans. Enseigne aux Gardes-françaises le 9 septembre 1675. Sous-lieutenant, novembre 1677. Capitaine, octobre 1689. Inspecteur-général de l'Infanterie, novembre 1692. Major-général de l'infanterie, avril 1695. Brigadier des armées du Roi, octobre même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort le 1er février 1714.

De Brancas ( Marie-Joseph ), marquis d'Oyse. Colonel du régiment d'0rléanais en 1711. Capitaine-lieutenant des gendarmes d'Orléans en 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Maréchal-de-camp en 1734. Inspecteur-général de la cavalerie. Mort en 1783.

De Bréhan ( Louis-Robert-Hippolyte ), comte de Plelo. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Officier supérieur de gendarmerie. Mestre-de-camp d'un régiment de son nom. Ambassadeur en Danemark. Tué devant Dantzick le 27 mai 1734.

De Bremoi. Brigadier des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Bremond ( Jacques ), seigneur de Vernon. Mestre-de-camp du régiment de Ruffet-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Tué en Italie en 1701.

De Bresme. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Bressey. Capitaine au régiment des Fusiliers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Bressey ( Jean-Claude ), comte de Belfrey. Ingénieur au service d'Espagne. Passe au service de France en 1691. Maréchal-de-camp, avril 1692. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, juillet suivant. Gouverneur de Bar-sur-Aube, novembre 1693. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort au mois de février 1704.

De Bressy. Capitaine au régiment Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Briconnet. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Briçonnet d'Oisonville. Capitaine au régiment du Roi. Colonel de celui de Blaisois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Parme en 1734.

De Brilhac ( François ). Mousquetaire en 1688. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, février 1689. Lieutenant, mars l691. Capitaine dans le même régiment, février 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1701. Capitaine d'une compagnie de grenadiers dudit régiment des Gardes, janvier 1707. Brigadier des armées du Roi, juin 1708. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 20 avril 1717. Maréchal-de-camp, février 1719. Gouverneur de Thionville, septembre 1724. Mort, le 14 septembre 1731, à Thionville où il s'était retiré.

De Briois. Capitaine au régiment de Bourbon-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Perpignan en 1734.

De Briqueville ( François ), comte de La Luzerne. Vice-amiral de France. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Chevalier des Ordres du Roi en 1739. Mort le 29 septembre 1746.

De Broglie ( Charles-Amédée ), comte de Revel. Fait très jeune, en 1654, colonel d'un régiment d'infanterie ( vacant par la mort du sieur de Maisonneuve ), licencié en 1659. Parvenu à l'âge de servir, fait guidon de gendarmes écossais, juin 1666. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment royal des Cuirassiers, juin 1668. Brigadier, mars 1675. Maréchal-de-camp, janvier 1678. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Gouverneur de Condé ( à la mort du marquis de Crenan ), mars 1702. Chevalier des Ordres du Roi, mai 1703. Mort le 25 octobre 1707.

De Brouilland. Gouverneur du Fort-Louis de Plaisance dans l'île de Terre-Neuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1698.

De Broyard. Sous-aide-major de la Gendarmerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Bruc ( François ), marquis de La Rablière. Lieutenant, puis capitaine au régiment de Poitou-Infanterie, dès 1645. Sergent de bataille, août 1653. Major du régiment de cavalerie de Montplaisir ( depuis Beauvilliers ), décembre 1654. Mestre-de-camp du régiment de Beauvilliers, octobre 1657. Commandant de cavalerie, février 1674. Brigadier. Visiteur de la cavalerie, octobre 1675. Maréchal-de-camp, février 1677. Lieutenant de Roi, commandant à Lille, et gouverneur de Bouchain, octobre 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1690. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis, le 8 mai 1693. Mort en octobre 1704.

De Bruchié de Verbois. Capitaine de grenadiers au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Tué à la bataille d'Ekeren.

De Brunes de Montlouet ( François-Jean-Raphaël ). Capitaine aux grenadiers de France. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Quitta le service en 1769. Mort aux Bains en 178..

De Bruys. Officier au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Buade ( le chevalier ). Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705.

De Buade-Palluau ( Louis ), comte de Frontenac. Volontaire au siège d'Hesdin, 1639, et à celui d'Arras, 1640. Mestre-de-camp du régiment de Normandie, février 1644. Maréchal-de-camp, août 1646. Gouverneur-général de la Nouvelle-France, mai 1672 ; il y fit bâtir le fort de Cataracouy ou de Frontenac. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697. Mort le 28 novembre 1698.

De Budes ( Jean-Baptiste ), comte de Guebriant. Capitaine au régiment du Roi-Infanterie. Colonel de celui de Luxembourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Guastalla en 1754.

De Bulkeley ( François, comte ), né à Londres en 1686, il passa en France en 1700. Aide-de-camp du duc de Berwick en 1702. Lieutenant au régiment de Berwick en 1703. Capitaine-réformé audit régiment en 1705. Colonel-réformé à la suite du même régiment en 1706. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, vacant par la démission du chevalier de Tessé, en 1707. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Colonel d'un régiment d'infanterie irlandais de son nom en 1733. Maréchal-de-camp, février 1734. Lieutenant-général des armées du Roi en 1738. Chevalier des Ordres du Roi en 1748. Gouverneur de Saint-Jean-Pied-de-Port en 1751. Mort le 14 janvier 1756.

De Bullion ( Jean-Claude ), marquis de Bonnelles. Colonel du régiment Royal-Roussillon. Brigadier des armées du Roi. Lieutenant-général du pays Chartrain. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Turin en 1706.

De Bullion ( Gabriel-Jérôme ), comte d'Esclimont, et connu d'abord sous le nom de chevalier de Bullion. Mousquetaire en 1713. Capitaine au régiment de dragons de Bonnelles en août 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment d'infanterie de Provence, mars 1718. Reçu au parlement en qualité de prévôt de la ville et vicomté de Paris le 13 janvier 1723. Installé le même jour, au Châtelet, dans les différents sièges de sa juridiction ( c'est alors qu'il prit le titre de comte d'Esclimont. ) Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Mort le 21 décembre 1752.

De Burkeval, ou De Burkerval. Major du régiment de Rosen-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Burky ( Joseph-Protais ). Second major du régiment des Gardes-Suisses, décembre 1703, avec rang de capitaine audit régiment. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 2 janvier 1705. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Capitaine d'une demi-compagnie au régiment des Gardes-Suisses, août 1726. Colonel d'un régiment suisse de son nom, novembre 1729. Mort le 12 novembre 1737.

De Buzelet ( Charles-Jacques, comte ). Major puis lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Dragons. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Cadrieu ( Jean, comte ). Brigadier des armées du Roi en mars 1693. Colonel-lieutenant du régiment de Toulouse, avril suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Commandant, depuis l'Escaut jusqu'à la mer. Mort le 12 novembre 1712.

De Cadrieu ( Alexandre-Louis, marquis ). Enseigne au régiment d'infanterie d'Orléans en 1678. Sous-lieutenant en 1679. Capitaine, mars 1681. Capitaine de grenadiers, août 1693. Major le 12 novembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-colonel du régiment de fusiliers de Guilcard en 1695. Lieutenant-colonel de celui de Gâtinais, juillet 1699. Brigadier, février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1710. Commandant à Grenoble, octobre 1711. Lieutenant de Roi et commandant au Château-Trompette, janvier 1717. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1720. Gouverneur de Seissel en avril suivant. Gouverneur de Longwy, février 1723. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er juillet 1739. Mort le 24 février 1743.

De Caen. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1735.

De Caillières ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux. Gouverneur-général de la Nouvelle-France et de Québec. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Caixon ( Jean ). Capitaine au régiment Royal-la-Marine. Colonel du régiment de Caixon. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Caixon ( Jean ). Officier au régiment Royal de la Marine, lors de sa création, en décembre 1669. Capitaine dudit régiment en 1672. Colonel d'un régiment de milice de la généralité de Montauban, janvier 1689. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Calès. Lieutenant-colonel du régiment de Coëtquen. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Caligny ( le chevalier ). Ingénieur et directeur des fortifications des places et ports de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Calonne ( Jacques-Louis ), marquis de Courtbonne. Cornette au régiment de Sourdis-Cavalerie, octobre 1672. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, janvier 1677. Gouverneur d'Hesdin, sur la démission du duc de Créquy, janvier 1687. Nommé pour commander à ladite place d'Hesdin, en l'absence de son père qui commandait en Artois, avril 1689. Inspecteur-général de la cavalerie, avril 1690. Brigadier des armées du Roi, avril 1691. Lieutenant en Artois, après la mort de son père, octobre 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Directeur-général de la cavalerie, décembre 1703. Mort le 17 février 1705.

De Cambis ( Joseph ), marquis de Velleron. Chef d'escadre des galères. Capitaine-général des côtes de Provence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703, commandeur en 17…

De Cambis ( Louis-Dominique ), comte de Velleron, baptisé le 10 août 1669, et connu d'abord sous le nom de chevalier de Velleron. Cornette au régiment de cavalerie de Jeoffreville, mars 1689. Lieutenant au même régiment en 1691. Capitaine en 1692. Exempt de la compagnie de Lorges ( depuis Luxembourg ) en 1697. Obtint rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1703. Gouverneur des ville, viguerie et citadelle de Sisteron en 1709. Deuxième enseigne de la compagnie des Gardes-du-corps, même année. Brigadier des armées du Roi, mars 1710. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Premier enseigne de sa compagnie en 1716. Maréchal-de-camp en 1719. Troisième lieutenant de la même compagnie en 1720. Ambassadeur en Savoie en 1724. Deuxième lieutenant en 1729. Premier lieutenant en 1730. On lui donna l'expectative d'une place de grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis avec la permission d'en porter les marques. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1734. Lieutenant-général des armées du Roi, même année. Ambassadeur en Angleterre, novembre 1736. Chevalier des Ordres du Roi en 1739. Mort à Londres en 1740.

De Campet de Saujon. Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cancer ( Louis-Armand ), baron de Pignau. Enseigne des Gardes-du-corps du Roi. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Canivet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux et de port à Brest en 1735.

De Cannault. Capitaine au régiment de Champagne, puis capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cantan. Commandant au fort de Strasbourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cany ( le chevalier ). Capitaine au régiment de la Couronne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Capendu ( Charles ), vicomte de Boursonne. Chevalier-commandeur de l'Ordre de Saint-Lazare. Enseigne aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Capitzuchi de Bologne ( Pierre-Gaston ), seigneur de Bologne de Boncourt ou Bonecourt. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cappy ( François-Joseph ). Volontaire au régiment Dauphin-Dragons en 1674. Cornette dans le même régiment en février 1676. Servit en cette qualité à différents sièges, à la bataille de Saint-Denis, en 1678, et fut réformé, ainsi que tous les cornettes, en 1670. Capitaine dans le régiment de Langalerie, décembre 1683. Sa compagnie réformée il en leva une autre dans le régiment de Fontet en août 1688. Lieutenant-colonel de son régiment ( alors Vaudreuil ), mars 1694. Combattit avec tant de valeur au combat de Luzzara, que le Roi lui accorda le 30 août 1702, le régiment dont il était lieutenant-colonel vacant par la mort de M. de Vaudreuil, tué à cette bataille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 15 juin 1705. Brigadier des armées du Roi, même mois. Son régiment ayant été réformé en 1704, il fut incorporé, avec sa compagnie, dans le régiment du Roi. Il obtint, en octobre 1716 des lettres de noblesse en considération de ses services. Maréchal-de-camp, mars 1718. Mort au mois de mai 1721.

De Carles ( le comte ). Colonel-lieutenant du régiment de Conti. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1744, à l'attaque de Pierrelongue.

De Carvoisin ( François-Philippe ), marquis d'Achy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Chef de brigade des Carabiniers, avec rang de mestre-de-camp, en 1704. Mort en 1718.

De Castellas. Commandant au château de Dinan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Castellas ( François-Nicolas-Albert ). Lieutenant de la compagnie de Stuppa au régiment des Gardes-Suisses, décembre l674. Commanda ladite compagnie avec rang de capitaine, mars 1684. Major du régiment des Gardes-Suisses, avril 1690. Capitaine au régiment de Monnin, décembre même année, eut, le 26 mars 1691, en sa qualité de capitaine aux Gardes, rang de colonel. Capitaine d'une demi-compagnie au régiment des Gardes-Suisses, février 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 février 1700. Lieutenant-colonel dudit régiment des Gardes, janvier 1701. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Colonel du régiment Suisse ( depuis Reding ), juin suivant. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Mort le 11 juin 1722.

De Castellas ( Jean-Antoine ), Lieutenant-colonel du régiment de Hessy-Suisse avec rang de colonel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Castillon ( Jean ), comte de Mouchan. Mousquetaire en 1671, et s'étant distingué au siège de Maastricht en 1673, il fut fait sous-brigadier en février 1674. Capitaine au régiment de Bourbonnais, juillet 1687. Capitaine de la compagnie de Grenadiers du même régiment en 1692, dont il se démit en 1700, qu'il passa avec le roi d'Espagne à Naples. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars de la même année. Rentré en France, obtint, le 7 janvier 1705, une commission de colonel réformé à la suite du régiment de Bourbonnais. Major-général de l'infanterie de l’armée d'Espagne, octobre 1704. Colonel réformé à la suite du régiment d'Orléans, avril 1705. Major-général au siège de Gibraltar et à celui de Barcelone. Brigadier des armées du Roi, même année 1705. Nommé colonel d'un régiment d'infanterie de son nom le 11 mai 1707 ; il continua de remplir les fonctions de major-général au siège de Lérida en la même année. Tué au siège de Tortosa le 25 juin 1708.

De Castillon de Mouchan ( François ). Sous-brigadier de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Caylus ( Henri-Joseph, comte ). Garde-marine en 1699. Cornette au régiment de Languedoc-Dragons en 1703. Lieutenant de la Mestre-de-camp, avec rang de capitaine, juin 1704. Capitaine en juillet suivant. Major de son régiment en 1709. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom en 1712. Colonel-réformé à la suite du régiment de Normandie en 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant d'un bataillon de milice de Languedoc en 1734. Brigadier des armées du Roi la même année. Colonel d'uu régiment de milice de la généralité de Soissons vacant par la promotion du comte Le Danois au grade de maréchal-de-camp, en 1736. Mort le 2 septembre 1741.

De Cerisy. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de Condé-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Chabert. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Chaffreix. Officier au régiment du Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Chaillou ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Chaillou en 1739.

De Chambardière ( André ). Cadet au régiment d'infanterie de Bourbon en 1703. Sous-lieutenant en 1704. Lieutenant en 1706. Capitaine en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1733. Commandant le second bataillon en 1734. Obtint le rang de lieutenant-colonel en 1744. Lieutenant-colonel, même année. Brigadier des armées du Roi en 1747. Mort en 1761.

De Chambon ( Joseph ), seigneur de Beaumont. Major et commandant à La Fère. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1744.

De Chambon d'Arbouville, marquis d'Arbouville. Lieutenant aux Gardes-françaises. Colonel de milice. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Chambon d'Arbouville ( Nïcolas ). Lieutenant au régiment de Bourbonnais en 1705. Capitaine en 1710. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1713. Sous-lieutenant en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant en 1720. Lieutenant de grenadiers en 1730. Obtint le rang de colonel en 1732. Capitaine au même régiment en 1743. Brigadier des armées du Roi en 1744. Capitaine de grenadiers en 1746. Mort le 3 mars 1747.

De Chamborant ( Claude ), comte de La Clavière, né le 19 juillet 1688. Servit un an dans les Mousquetaires. Capitaine dans le régiment d'infanterie d'Enghien, à sa création en février 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers, avril 1719. Lieutenant-colonel, août 1725. Brigadier des armées du Roi, janvier 1740. Maréchal-de-camp, mai 1745. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748. Gouverneur de Montmédy, août suivant. Gouverneur et premier gentilhomme de la chambre de M. le comte de La Marche. Mort le 19 mai 1756.

De Chamborant, marquis de Puylaurent. Ecuyer de main de la Reine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1728.

De Chamlin. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Chamousseau. Commandant au fort du Rhin de Strasbourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Chanlues. Inspecteur des compagnies franches de la Marine, à Rochefort. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De Chantariège. Capitaine au régiment de Choiseul-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Chantoiseau. Commandant de bataillon au régiment de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Chapiseau. Major de la Marine à Brest. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Chapiseaux. ( Henri-Louis, marquis ). Enseigne des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Charitte. Capitaine de frégates. Lieutenant de Roi de l'île Sainte-Croix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1698.

De Charmail. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

De Charry, comte des Gouttes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant les gardes de la Marine à Rochefort en 1729. Capitaine de vaisseaux en 1731.

De Charsé. Capitaine de grenadiers au régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Chartogne ( Philippe-François ). Enseigne au régiment d'Herbouville ( depuis Artois ), décembre 1663. Lieutenant, novembre 1665. Capitaine de grenadiers, avril 1675. Major, octobre 1683. Lieutenant-colonel du même régiment, juin 1690. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Inspecteur-général de l'Infanterie, décembre 1694. Lieutenant de Roi de Barcelonne, août 1697. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Directeur-général de l'Infanterie, septembre même année. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Tué au siège de Verrue ( Verrua Savoia - Italie ) le 26 décembre 1704.

De Chartreix ( Georges ). Officier au régiment de Piémont dès 1669. Capitaine en 1672. Capitaine de grenadiers en 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Commandant de bataillon dans ledit régiment de Piémont en 1695. Lieutenant-colonel, septembre 1702. Lieutenant de Roi de Charlemont en quittant le régiment de Piémont en 1704. Commandant à Givet, juin 1705. Brigadier, novembre 1706. Lieutenant de Roi de la ville d'Arras, où il est mort au mois d'août 1731.

De Chastenet ( Jacques ), marquis de Puységur, baptisé le 13 août 1656. Lieutenant au régiment du Roi en 1677. Capitaine, décembre 1679. Aide-major en 1682. Major en 1693. Lieutenant-colonel du même régiment, novembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier même année. Gentilhomme de manche de M. le duc de Bourgogne, juin 1698. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Chevalier des Ordres du Roi le 17 mai 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1739. Gouverneur de Bergues, mars 1743. Mort le 15 août de la même année.

De Chateaumorand ( le marquis ). Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Châtillon ( Alexis-Madeleine-Rosalie ), chevalier puis comte et duc, né le 24 septembre 1690, et connu d'abord sous le nom de chevalier de Châtillon. Mousquetaire en 1703. Colonel de dragons de son nom, à la mort de son frère aîné, même année. Brigadier des armées du Roi en 1702. Obtint le grand-bailliage et la préfecture royale d'Haguenau, érigé en fief masculin pour lui et ses enfants mâles, en survivance du duc de Mazarin, en 1715. Colonel d'un régiment de dragons ( alors Châteaubrillant ), même année. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons en 1714. Commissaire-général de la cavalerie, même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-général de la cavalerie en 1716. Maréchal-de-camp, février 1719. Chevalier des Ordres du Roi en 1731. Lieutenant-général des armées du Roi en 1734. Gouverneur de M. le Dauphin, premier gentilhomme de sa chambre et grand-maître de sa garde-robe en 1735. Créé duc et pair de France en 1736. Il prit le nom de duc de Châtillon. Lieutenant-général au gouvernement de Bretagne à la mort du comte de Châteauregnault en 1739. Mort à Paris le 15 février 1754.

De Chaumes. Lieutenant au régiment de La Feuillade. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Chaumousseau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Chaunes. Capitaine aide-major au régiment de Vaubecourt. Capitaine de vaisseaux. Inspecteur des troupes de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Chefdebien de Darmissan. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort d'une blessure qu'il reçut au siège de Castiglione.

De Chennevières. Chef de bataillon au régiment de Champagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Cherisey ( Louis ). Lieutenant à la suite du régiment de cavalerie de Tilladet, février 1688. Capitaine dans celui de Boufflers ( depuis d'Ourches ), août de la même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mestre-de-camp de son régiment, sur la démission du comte d'Ourches, mars 1705. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Premier lieutenant de la compagnie des Gardes-du-corps ( Villeroy ), février 1727. Maréchal-de-camp, février 1734. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 16 mars 1743 et grand'croix le 25 juillet suivant. Mort le 19 février 1750.

De Chermont ( Alexandre ). Soldat au régiment de Normandie en 1664, pendant un an. Enseigne au régiment de Champagne en 1665. Lieutenant en 1671. Capitaine en 1675. Ingénieur en 1676. Brigadier des ingénieurs dans la campagne de 1689, à la suite de M. de Vauban, conduisit plusieurs directions en cette qualité, de 1693 à 1706. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi en février 1719. Mort le 1er août 1721.

De Chevigny. Commandant à Nancy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Chévigny. Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Cheviray ( le marquis ). Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Choiseul ( Claude ), comte de Francières, né le 1er janvier 1633. Gouverneur et bailli de Langres en 1649, sur la démission de son père. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie, mai 1653. Brigadier de cavalerie, mai 1667. Maréchal-de-camp, avril 1669. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1676. Général, maréchal-de-camp des armées de l'électeur de Cologne, avec la permission du Roi, mars 1684. Gouverneur de Saint-Omer, août 1684. Chevalier des Ordres du Roi le 31 décembre 1688. Maréchal de France, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Gouverneur de Valenciennes, septembre 1706. Mort le 15 mars 1711.

De Choiseul ( Jean-Baptiste-Gaston ), marquis de Praslin, et connu d'abord sous le nom de comte d'Hostel. Volontaire sous le duc de Luxembourg en 1676. Lieutenant au régiment du Roi en 1677. Il prit le nom de marquis de Praslin lors de son mariage, en 1683, avec l'héritière de ce marquisat. Capitaine au régiment de cavalerie du Roi, mars 1684. Lieutenant-général du gouvernement de Champagne et gouverneur de Troyes, avril 1686. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, juin 1688. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, février même année. Mort le 23 octobre 1705 d'une blessure qu'il reçut à la bataille de Cassano au mois d'août précèdent.

De Choiseul ( Antoine-Cleriadus ), marquis de Beaupré, né le 16 mars 1664. Mousquetaire en 1683. Lieutenant au régiment du Roi en 1684. Obtint la charge de lieutenant-général en Champagne, à la mort de son père. Capitaine au régiment du Roi, mars 1689. Colonel du régiment d'infanterie d'Agenois lors de sa formation, octobre 1692. Brigadier des armées du Roi, décembre 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1705. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Mort le 19 mai 1726.

De Cisternay du Fay. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Clayes. Lieutenant-colonel de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1700.

De Clérambault ( François ), marquis de Vendeuil. Officier dans le régiment de cavalerie de Grammont, dès 1652. Exempt dans la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Beauveau ) en 1668. Deuxième aide-major, juillet 1674. Enseigne, septembre 1677. Troisième lieutenant, juillet 1679. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Second sous-lieutenant de sa compagnie, septembre 1690. Premier lieutenant en décembre suivant. Gouverneur du fort Pecquay, octobre 1691. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Lieutenant des Gardes-du-corps en 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Mort en 1712.

De Clermont d'Amboise ( Georges-Jacques, comte ), marquis de Gallerande. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment d'Auvergne. Inspecteur-général d'infanterie. Mort le 6 juin 1734 des blessures qu'il reçut à l'attaque de Colorno.

De Clermont de Chaste ( François-Ferdinand ), comte de Morges. Mousquetaire en 1710. Enseigne de la colonelle du régiment Dauphin-Infanterie en décembre 1711. Capitaine au même régiment, mai 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment d'infanterie de Luxembourg en mars 1718. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Colonel-lieutenant du régiment Dauphin, août suivant. Maréchal-de-camp, octobre même année. Lieutenant de Roi du Dauphiné. Mort le 9 janvier 1751.

De Clery. Capitaine au régiment de Cabulan-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Clézieux. Sous-brigadier de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cocq-Fontaine. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Coeny. Capitaine au régiment de la Couronne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Coeurs. Major du régiment de Ponthieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Colins ( Antoine-François-Gaspard ), comte de Mortagne. Capitaine-lieutenant des Gendarmes de Bourgogne. Chevalier d'honneur et premier écuyer de madame la duchesse d'Orléans. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Colombet ( André ), seigneur de Bourg-Baudouin, vicomte de Peny. Chambellan du duc de Berri. Lieutenant-colonel du régiment de Beringhen. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Combes. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Combes. Maréchal-des-logis de la seconde compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre Saint-Louis en 1694.

De Conches. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Corberon. Capitaine de grenadiers au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1735 à l'affaire de Clausen.

De Cordais. Maréchal-des-logis des Gendarmes de Bourgogne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cormontaigne. Servit volontaire aux sièges de Landau et de Fribourg en 1713. Ingénieur en 1715. Lieutenant-réformé à la suite du régiment de Navarre, janvier 1728. Capitaine-réformé, février 1729. Ingénieur en chef en 1733. Directeur des fortifications du pays Messin en 1744. Lieutenant-colonel en août même année. Colonel au mois de juillet suivant. Brigadier des armées du Roi, mai 1745. Maréchal-de-camp, mai 1748. Mort à son département le 20 octobre 1752.

De Cornelius. Suédois, lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cornuel Villepion ( Claude-Léon ). Cornette au régiment de cavalerie de Sourdis, mai 1665. Capitaine, août 1667. Major, novembre 1675. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, janvier 1678. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons en décembre suivant. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Mort le 24 mars 1728.

De Cottignon. Lieutenant de Roi de la citadelle de Calais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Cottron. Capitaine de galères. Commandant la compagnie des Gardes de l'Étendart. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Cotture. Capitaine de grenadiers au régiment de Languedoc. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Coucy de Bercy ( Philippe ), né à Poisecourt près Reims, le 22 décembre 1682. Cadet en 1694. Sous-lieutenant au régiment de Picardie en 1696. Lieutenant-réformé dans le régiment de Grancey en 1698. Enseigne au même régiment en 1699. Lieutenant au mois de novembre 1702. Capitaine le 23 août 1705. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers dans le même régiment ( alors Souvré ), mars 1733. Commandant du second bataillon, août 1734. Lieutenant-colonel, décembre même année. Brigadier des armées du Roi, mars 1747. Il quitta le service la même année. Mort le 10 novembre 1762.

De Coudras. Capitaine de grenadiers au régiment de Bourgogne. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Coué de Luzignan. Lieutenant de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703 ( n'ayant seulement alors que quatorze ans de service, ce qui en supposait de très signalés ou des blessures considérables ).

De Coulanges. Lieutenant-colonel du régiment Mestre-de-camp-Général. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1700.

De Coulanges. Capitaine de grenadiers au régiment de Vexin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Coulombe. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Courbon ( Charles ), comte de Blenac. Capitaine d'une compagnie franche, octobre 1651. Sénéchal de Saintonge. Premier chambellan de Monsieur. Maréchal-de-camp, janvier 1656. Créé lieutenant-général des armées navales à son entrée dans la Marine. Nommé gouverneur-général des îles françaises de l'Amérique, mai 1667. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 10 juin 1696.

De Courbon ( Louis ), comte de Blenac. Capitaine de vaisseaux du Roi. Gouverneur de l'île de la Tortue et de la côte de Saint-Domingue. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Mort à Rochefort le 3 juillet 1722.

De Courcelles. Commandant à Toulon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Courcelles Grené. Lieutenant de Roi à Tournai. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Courlandon. Mestre-de-camp et brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Court. Lieutenant-colonel du régiment de Beaujolais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Courtade ( Jean ). Cornette dans Royal-Étranger, 1673. Lieutenant dans le même régiment, 1678. Capitaine de cavalerie au régiment de Florensac, mai 1682. Major du régiment de Bellegarde-Cavalerie ( depuis Melun ), décembre 1688. Lieutenant-colonel de son régiment, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697. Brigadier des armées du Roi, mars 1706. Maréchal-de-camp, mars 1718. Commandant du fort des Bains et de la ville d'Arles en Roussillon. Mort à Paris au mois de mars 1721.

De Courtade. Commandant au fort du Bains. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Courten ( Melchior ). Cadet dans la compagnie franche de son père, janvier 1670. Enseigne en 1671. Lieutenant en 1672. Capitaine au mois de septembre 1673, à la mort de son père. Lieutenant-colonel du régiment de Courten, à sa création, février 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 février 1700. Eut rang de colonel en mars 1702. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1718. Colonel du régiment de Courten, mars 1723. Mort en 1728.

De Courten ( Jean-Etienne ). Enseigne dans la compagnie de son père au régiment des Gardes-Suisses, avril 1668. Lieutenant dans la compagnie franche de Courten, juin suivant. Capitaine de cette compagnie en 1671. Second major du régiment des Gardes-Suisses, avec rang de capitaine, octobre 1686. Colonel d'un régiment d'infanterie Valaisanne, février 1690. Brigadier des armées du Roi, 3 janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 février 1700. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1721. Mort le 26 février 1723.

De Cray ( Jean ). Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général de l'artillerie de l'armée d'Italie, avril 1695 et avril 1696. Lieutenant-général des départements du Dauphiné, de la Provence et du Lyonnais, août 1698. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Mort en Italie au mois d'août suivant.

De Creil ( François ). Enseigne au régiment des Gardes-françaises dès 1654. Lieutenant, mars 1657. Capitaine, mai 1667. Brigadier des armées du Roi, avril 1689. Se démit de sa compagnie en quittant le service, janvier 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort le 2 avril 1702.

De Crépy. Major du régiment du Roi-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1693.

De Cresnay. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Creuzel. Maréchal-des-logis des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Crussol, comte d'Uzès. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1734.

De Cruzel. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Cuers ( Jacques ), seigneur de Cogolin, dit le marquis de Cogolin. Chevalier-commandeur de l'Ordre de Saint-Lazare. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Cuers ( Jean-François ), seigneur de Cogolin, dit le marquis de Cogolin. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1693 dès l'âge de 27 ans. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699.

De Cuers de Cogolin ( Joseph-Magdelon ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699.

De Cugnac-Dampierre, marquis de Dampierre. Colonel d'un régiment d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715. Brigadier des armées du Roi en 1719.

De Curly. Exempt des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Cuvilly. Lieutenant-colonel, puis colonel du régiment Royal-Étranger. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Dais. Mousquetaire du Roi de la seconde compagnie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Damas ( Claude-Henri-Philibert ), marquis de Thianges. Mousquetaire pendant quelques années. Aide-de-camp de Monseigneur le 16 septembre 1688. Colonel d'un régiment d'infanterie ( depuis Cambis ), à la mort du maréchal de Vivonne, le 25 du même mois. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Mort le 4 janvier 1708.

De Damas ( Louis-Antoine-Erard ), comte d’Anlezy. Mousquetaire en 1686. Capitaine de cavalerie au régiment de Bezons, août 1688. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1701. Brigadier des armées du Roi, avril 1703. Maréchal-de-camp, mars 1709. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 27 octobre 1711. ( Il en avait obtenu les honneurs en 1709. ) Mort à Huningue au mois d'avril 1712.

De Dienne ( François ), comte de Cheladet. Cornette au régiment royal des Cuirassiers, septembre 1676. Lieutenant, octobre 1677. Capitaine et major du régiment, de cavalerie de Druy, avril 1678. Lieutenant-colonel du régiment de cavalerie de Noailles, décembre 1688. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment du Maine, juillet 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier en avril, même année. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 6 juillet 1715. Gouverneur de Briançon le 16 février 1719. Mort le 3 avril 1736.

De Dienne ( François ), seigneur de La Souche de Chailadet. Capitaine, puis lieutenant-colonel du régiment de cavalerie de Tournelle. Mestre-de-camp de celui de La Feuillade. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Doncourt. Lieutenant au régiment de Praslin-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Dorogne. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Douxmênil. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Dresnay. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Durcet ( le chevalier ). Maréchal-des-logis de la cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Durfort ( Etienne, chevalier ). Major du régiment Royal-la-Marine. Major du Fort-Royal. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Mort à Saint-Domingue en 1703.

De Durfort-Duras ( Guy-Aldonce ), duc de Lorges. Capitaine au régiment de cavalerie de Turenne ( depuis Duras ) en 1644. Colonel d'un régiment de cavalerie, janvier 1657. Maréchal-de-camp, octobre 1665. Lieutenant-général des armées du Roi, avril 1672. Maréchal de France, février 1676. Capitaine de la troisième compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Luxembourg ), vacante par la mort du maréchal de Rochefort, juin de la même année. Chevalier des Ordres du Roi, 31 décembre 1688. Commandant en Guyenne, avec les honneurs de gouverneur pendant la minorité du comte de Toulouse qui en était gouverneur, janvier 1689. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort le 22 octobre 1702.

De Fabre ( Louis ), seigneur de Ponfrac et de Mazan ( dit de Mazan de Sabran ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1732.

De Fages de La Terrisse ( Jean-François ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers au régiment de Bigorre en 1728. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Fribourg en 1744.

De Faget ( Abel ), seigneur de La Motte. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Piémont-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ).

De Fahonnet. Lieutenant-colonel du régiment de Bretagne-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Fauveau ( François-Jacques ). Lieutenant-colonel du régiment de Champagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi du château de Bouillon en 1762.

De Favancourt. Sous-brigadier de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Fay de Peiraud ( François ), seigneur de la Gibotière. Capitaine d'infanterie. Major de Belle-Isle, en Bretagne. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis au mois d'avril 1693.

De Fay de Peiraud ( Pierre-Basile ). Capitaine au régiment Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Felix ( Joseph-Gabriel-Tancrède ), marquis du Muy. Mousquetaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant de la compagnie des Gendarmes bourguignons en 1723, avec rang de mestre-de-camp. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Gendarmes de Berri en 1733. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de M. le Dauphin, avril 1738. Brigadier des armées du Roi en 1740. Maréchal-de-camp en 1744. Premier maître-d'hôtel de madame la première Dauphine en 1747. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748.

De Fenestrange. Capitaine au régiment du Roi-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Fenouil. Capitaine au régiment de Coëtquen-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Fenouil. Capitaine au régiment de Guiche-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Ferrero ( Jean-Baptiste ), marquis de Saint-Laurent. Entré au service de France en 1657. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Roussillon, mars 1672. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, décembre 1678. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Maréchal-de-camp, septembre 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704.

De Ferry. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Fez. Major du régiment du Roi-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Fieux de La Parra ( Louis ). Ingénieur. Capitaine au régiment de Piémont, décembre 1674. Major de Saint-Ghislain, après la prise de cette place. Major de la citadelle d'Arras en 1681. Major de Luxembourg, juin 1684. Brigadier, mars 1693. Gouverneur de Niort en octobre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année 1693. Maréchal-de-camp, août 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1704. Tué au siège de Barcelone en avril 1706.

De Filley ( Pierre ). Ingénieur. Capitaine au régiment d'infanterie de Vendôme, août 1680. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier d'infanterie, septembre 1695. Maréchal-de-camp, novembre 1703. Tué le 9 décembre 1705, au siège de Nice.

De Finsun. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de la citadelle de Bayonne dès 1740.

De Flahaut ( Jérôme-François ), comte de La Billarderie, né en 1672. Volontaire dans la compagnie de son père au régiment de cavalerie de Saint-Germain-Beaupré, en 1684. Lieutenant réformé à la suite de la même compagnie commandée alors par son frère, mars 1686. Capitaine au régiment de cavalerie d'Aumont ( depuis La Vallière ), août 1688. Exempt des Gardes-du-corps, compagnie de Duras ( depuis Beauvau ), février 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1705. Aide-major de sa compagnie, décembre même année. Brigadier des armées du Roi, mars 1710. Aide-major-général des Gardes-du-corps, décembre 1717. Maréchal-de-camp, février 1719. Nommé commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 27 avril 1721. Major des Gardes-du-corps du Roi, avec rang de lieutenant, avril 1729. Gouverneur du fort Brescou, octobre suivant, et de Saint-Quentin le 1er mai 1731. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1734. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 5 juin 1738. Gouverneur de Saint-Venant, avril 1750. Mort le 27 août 1761.

De Flaiche. Lieutenant-colonel du régiment de Grignan-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Flobert. Ancien officier au service d'Espagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1759. Mort en Espagne en 1763.

De Fontager ( le chevalier ). Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705.

De Fontaines ( Jean-Charles, marquis ). Capitaine au régiment Royal-Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Agen le 10 novembre 1737.

De Fontienne. Capitaine au régiment de Saint-Pouange-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Fontlogne. Commandant de bataillon au régiment Dauphin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Fontvielle ( Hilaire ). Officier depuis longtemps au régiment de Bretagne, en fut nommé lieutenant-colonel, février 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Commandant à Fontarabie, octobre 1704. Brigadier des armées du Roi, octobre 1706. Mort en 1720.

De Forant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731. Gouverneur de l'île Royale.

De Forbin ( Joseph ), marquis de Janson. Capitaine au régiment de cavalerie de Rocque-Vieille, octobre 1683. Capitaine au régiment Royal, août 1688. Gouverneur d'Antibes à la mort de son père, juillet 1692. Premier enseigne de la première compagnie des Mousquetaires, février 1693, avec rang de mestre-de-camp, le 4 avril suivant. Second sous-lieutenant de cette compagnie, le 1er novembre de la même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort au mois de janvier 1728.

De Forbin de Gardanne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1730.

De Forbois. Major du régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1731.

De Forest de Fontbeausard ( Philippe-André ). Cornette au régiment Royal-Dragons le 12 septembre 1674. Lieutenant, décembre même année. Capitaine, novembre 1675. Lieutenant-colonel du même régiment, janvier 1688. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, février 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier de dragons, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort en 1715.

De Forestier ( Pierre, comte ), seigneur de Villers. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1704. Obtint sa retraite en 1712 après 48 ans de service.

De Fortia ( Alphonse ), marquis de Forville. Chef d'escadre des galères. Lieutenant de Roi en Provence. Gouverneur et viguier de Marseille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Fortia d’Urban ( François ). Officier, depuis 1652, au régiment de la Marine, où il commandait une compagnie. Passa avec sa compagnie dans le régiment Dauphin-Infanterie, lors de sa création, le 15 juin 1667. Lieutenant-colonel du régiment Vermandois, juin 1671. Brigadier des armées du Roi, mars 1675. Visiteur de l'infanterie en Guyenne, avril même année. Visiteur de l'infanterie, dans les généralités de Bordeaux et de Montauban, et, dans le pays de Foix, octobre suivant. Gouverneur de Mont-Louis, où il résida jusqu’à sa mort, mai 1679. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort au mois de février 1701.

De Fouilleuse. Enseigne de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Fraignes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

De France. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De France Brouillé. Capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Francine de Grandmaison. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Franquetot ( Robert-Jean-Antoine ), comte de Coigny. Mousquetaire en 1667. Cornette de la Colonelle-Générale de cavalerie, décembre même année. Volontaire dans l'armée du Roi en 1672. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment Royal-Étranger, février 1673. Gouverneur de Caen, janvier 1680. Grand-bailli de cette ville le 20 du même mois, sur la démission du sieur la Croisette. Inspecteur-général de cavalerie, octobre 1681. Brigadier de cavalerie, février 1686. Maréchal-de-camp, mars 1690. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Directeur-général de la cavalerie à la création des charges, décembre même année. Gouverneur de Barcelone, août 1697. Mort le 10 octobre 1704.

De Franquetot ( François ), duc de Coigny, né le 16 mars 1670, et connu sous le nom de marquis de Coigny. Il entra aux Mousquetaires le 19 octobre 1687. Cornette de la compagnie Mestre-de-camp du régiment Royal-Étranger, janvier 1689. Capitaine audit régiment, juin 1690. Mestre-de-camp-lieutenant du même régiment, sur la démission de son père, janvier 1691. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. A la mort de son père, il prit le nom de comte de Coigny, et fut gouverneur et grand-bailli de Caen en octobre 1704. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons le 22 du même mois. Maréchal-de-camp, même mois. Colonel-général des dragons, sur la démission du duc de Guiche, décembre 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1705. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1709. Il se démit du gouvernement et du grand-bailliage de Caen en faveur de son fils, mai 1719. Chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Gouverneur-général de la principauté de Sedan, à la mort du maréchal de Medavy, novembre 1725. Maréchal de France, juin 1734. Chevalier de la Toison d'Or le 25 juillet suivant. Gouverneur-général de l'Alsace, à la mort du maréchal du Bourg, janvier 1739. Créé duc de Coigny par lettres données à Versailles au mois de février 1747, enregistrées au parlement le 18 avril suivant. Son fils étant mort le 4 mars 1748, il rentra en possession du gouvernement de Caen et de la charge de colonel-général des dragons, et s'en démit de nouveau en faveur du duc de Chevreuse en janvier 1754. Se démit aussi du gouvernement de Caen en 1755, et de son duché en 1756, en faveur de son petit-fils, et conserva les honneurs de duc. Mort le 18 décembre 1759.

De Frênay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1734.

De Frêne-Colombet. Écuyer du Roi. Capitaine au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Friambault. Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699.

De Friambeault. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Fricaud. Major du régiment de Lyonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Fromont de Villeneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

De Froulay ( Philibert-Emmanuel ), chevalier de Tessé, baron d’Ambriars. Enseigne au régiment Royal-la-Marine, décembre 1669. Lieutenant de la Mestre-de-camp du régiment de cavalerie de Vivans, août 1671. Aide-de-camp des armées du Roi en 1672. Major du régiment des Dragons de Tessé, mars 1674. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons ( depuis Nicolaï ), août l681. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Maréchal-de-camp, janvier 1691. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort à Crémone le 20 août 1701.

De Gabaret. Capitaine de vaisseaux du Roi. Gouverneur de la Martinique. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Gaffart. Mestre-de-camp de dragons, et gouverneur de Garfagnane. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Galard de Béarn. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1735.

De Galliat de Montagny. Capitaine au régiment d'Auriac. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705.

De Gallien ( François ), seigneur de La Chaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment de Genzac en 1734. Major de milice.

De Galliffet ( Joseph ). Capitaine d'une compagnie franche de la Marine. Commandant de l'île de la Tortue et des colonies françaises, côte de Saint-Domingue, et gouverneur de l'île de Sainte-Croix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort à Paris le 26 mai 1706.

De Galocheau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de brûlots en 1735.

De Gasques. Capitaine de grenadiers au régiment de Richelieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Philippsbourg en 1734.

De Gaufridy ( Etienne-Alexandre ), chevalier de Trest. Lieutenant-colonel du régiment de Médoc. Lieutenant de Roi de la ville de Berghes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1742.

De Gayon du Bousquet de Saint-Gilles ( Joseph, comte ). Capitaine au régiment du Roi-Infanterie. Lieutenant-général de ses armées. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Commandeur le 26 avril 1775.

De Gensac. Capitaine au régiment de Navarre. Commandant à Valence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Gévaudan ( François ). Lieutenant au régiment de dragons de Listenois, le 30 décembre 1673. Major, avec rang de capitaine, février 1675. Lieutenant-colonel du régiment de dragons d'Asfeld, juillet 1678. Colonel d'un régiment de dragons de son nom, octobre 1689. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort en 1715.

De Gibaudière ( Louis-François-René ). Lieutenant réformé au régiment de Normandie dès 1667. Capitaine réformé à la suite du même régiment, août 1669. Capitaine en pied, août 1671. Capitaine de grenadiers, août 1691. Lieutenant de Roi de Bayonne, juin 1694. Commandant du pays de Labour, juillet 1699. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Mort à Bayonne au mois d'octobre 1715.

De Giey, baron de Villars. Capitaine d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1759.

De Gilbert de Salières ( Alexandre ), seigneur de Montlaur. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1734, à l'attaque de Colorno.

De Gineste. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine d'artillerie de la Marine en 1727.

De Ginestous ( François ), chevalier d'Argentière. Capitaine au régiment Colonel-Général. Major d'Angoulême. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Egra, en Bohême, en 1742.

De Ginestous des Gravières ( Charles ). Capitaine en 1713, puis lieutenant-colonel en 1734, du régiment Colonel-Général, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à l'affaire de Troyn en 1742.

De Giroville. Capitaine de canonniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Girval. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Gizaucourt. Sous-brigadier et sous-aide-major de la seconde compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Etlingen en 1743.

De Glandevès. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1729. Lieutenant des gardes du Pavillon à Toulon.

De Goisson. Lieutenant-colonel du régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1743, des suites des blessures qu'il reçut la retraite de Bavière.

De Gombault. Capitaine de galiote et d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Gonlard ( François ), marquis de l'Écussan. Sous-lieutenant de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Brigadier des armées du Roi. Gouverneur de Ribemont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Gont. Commandant au château de Filz. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Gontaut-Saint-Geniez ( Félix ). Capitaine de grenadiers au régiment de Forez. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1744, à l'attaque des lignes de Wissenbourg.

De Gouffier d'Heilly ( Charles-Antoine, marquis ). Cornette au régiment de cavalerie de Saint-Aignan ( depuis Rohan ), août 1671. Capitaine, octobre 1672. Lieutenant-colonel du même régiment, janvier 1691. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, février 1693. Troisième enseigne de la compagnie des Gendarmes de la Garde, août 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1703. Tué à la bataille de Ramillies, le 23 mai 1706.

De Goulet de Brevanne. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Gournay. Commandant du régiment de Guyenne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Tué au siège de Landau.

De Gout. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Gouzolles. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Goy d'Idogne. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Graffa. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Grammont ( Michel-Dorothée, marquis ). Cornette de la compagnie Colonelle du régiment de Listenois-Dragons, août 1678. Capitaine dans le même régiment ( depuis Grammont ). Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, septembre 1695. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Le Roi érigea sa terre de Villersexel en marquisat, sous le nom de Grammont, par lettre du mois de décembre 1718, enregistrées en la même année à la chambre des comptes de Dôle. Mort le 27 mars 1740.

De Grammont ( Louis-Antoine, duc ), né le 30 mai 1689, et connu d'abord sous le nom de comte de l'Esparre. Mousquetaire en 1704. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1705. Colonel d'un régiment de dragons de son nom, mai 1706. Colonel du régiment de Bourbonnais en 1709. Gouverneur de Ham en survivance de M. Perignan en 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Il prit le nom de comte de Grammont en se mariant, le 11 mars 1720. Chevalier des Ordres du Roi en 1728. Colonel du régiment de Vermandois en 1733. Maréchal-de-camp en 1734. Directeur-général de l'infanterie en 1735. Lieutenant-général des armées du Roi en 1738. Duc de Grammont, pair de France à la mort de son frère en 1741. Colonel du régiment des Gardes-françaises, même année. Gouverneur et lieutenant-général de Navarre et du Béarn. Lieutenant-général et gouverneur des villes de Bayonne et Pau, même année 1741. Tué à la bataille de Fontenoy le 11 mai 1745.

De Grammont ( Marie-Philippe ), duc de Caderousse, marquis de Vacheres. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mousquetaire du Roi. Aide-de-camp du maréchal de Maillebois en Corse, en 1739. Capitaine au régiment Colonel-Général-Cavalerie en 1742. Gouverneur de Crest.

De Grancombe. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Grandchamp ( le chevalier ). Maréchal-des-logis de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Grandmaison. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Grandmaison. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Grandmaison. Premier capitaine au régiment de Toulouse-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Grandpre. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Grandval. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Grandvilliers. Capitaine au régiment Royal-Roussillon-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Grangemont. Lieutenant de Roi de Monaco. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Granges de Surgères ( François ), marquis de Puigyon. Cornette au régiment de cavalerie de Cassion, mars 1672. Lieutenant-colonel du régiment de Vaillac, octobre 1689. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, mars 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1696. Maréchal-de-camp, février 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1708. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 29 octobre 1720. Mort le 21 février 1723.

De Granges de Surgères ( Gilles-Charles ), marquis de La Flocellière et de Mauléon. Capitaine de vaisseaux du Roi. Commandant de la Marine aux Sables-d'Olonne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort en 1727.

De Grassin ( Simon-Claude ), seigneur de Glatigny. Sous-lieutenant dans le régiment de Picardie en 1712. Enseigne de la Colonelle du même régiment en 1713. Lieutenant en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au même régiment en 1717. Capitaine en second au dédoublement des compagnies en 1718. Capitaine en pied en 1722. Capitaine de grenadiers en 1739. Obtint le rang de lieutenant-colonel en 1743. Colonel d'un régiment de troupes légères à pied et à cheval en 1744. Brigadier des armées du Roi, en 1745. Maréchal-de-camp en 1748. Mort en 1776.

De Graveson ( Henri ). Lieutenant au régiment de la Marine en 1662. Capitaine le 1er mai 1666. Passé avec sa compagnie au régiment Royal-la-Marine lors de sa création, décembre 1669. Lieutenant-colonel dudit régiment, mai 1676. Inspecteur-général de l'Infanterie, novembre 1691. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Visiteur de l'infanterie, depuis Sedan jusqu'à la Sarre ( à la suppression des charges d'inspecteurs ) avec une gratification de 1000 livres. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort le 1er mars 1701.

De Gravier ( Pierre-Toussaint ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1732.

De Gray de Malmédy ( Paul-Philippe ), né le 22 juin 1686. Volontaire au régiment Dauphin en 1701. Sous-lieutenant en 1702. Lieutenant en 1703. Capitaine en 1709. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1734. Commandant de bataillon en 1738. Lieutenant-colonel en 1740. Brigadier des armées du Roi en 1747. Lieutenant de Roi de Salins en 1752. Mort en 1757.

De Greder ( François-Laurent ), né le 1er janvier 1658. Lieutenant au régiment de Greder, suisse, en 1676. Lieutenant de la Colonelle du même régiment au commencement de 1679. Capitaine le 23 décembre suivant. Colonel du régiment d'infanterie allemande ( depuis Anhalt ), septembre 1686. Brigadier, avril 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi en 1704. Mort le 16 juillet 1716.

De Gréder ( Louis ), né le 14 septembre 1659. Entré de bonne heure dans le régiment de son père. Major dudit régiment en 1684. Colonel de ce régiment, sur la démission de son père, janvier 1691. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort le 27 janvier 1703.

De Grégoire. Capitaine au régiment d'Humières. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Grésigny ( Moreau ). Lieutenant au régiment d'infanterie d'Artois en 1672. Aide-major, janvier l684. Capitaine, mai de la même année. Major, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-colonel de son régiment, octobre 1706. Prisonnier à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ). Lieutenant de Roi de Gironne, février 1711. Brigadier des armées du Roi, janvier 1713. Mort quelques années après.

De Grieu. Capitaine au régiment d'Anjou-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Grillet de Brissac ( Albert ). Cornette au régiment de cavalerie d'Harcourt-Elbeuf ( depuis Rohan ) en 1645. Lieutenant en 1646. Capitaine en 1650. Capitaine dans le régiment des Cuirassiers, décembre 1665. Lieutenant de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Beauvau ), janvier 1667. Avec rang de mestre-de-camp, le 8 juillet suivant. Gouverneur du fort Pecquai, juin 1673. Major des Gardes-du-corps, juillet, même année. Brigadier, février 1677. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur de Guise, janvier 1691. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Lieutenant-général du gouvernement de Saintonge et d'Angoumois, juillet 1709. Mort le 11 février 1713.

De Grimaldy ( Louis, baron ), né à Monaco. Entra au service de France. Lieutenant du régiment Piémontais de Ducal en 1674. Aide-major au régiment de Saint-Laurent ( depuis Nice ), juillet 1679. Major, février 1689. Lieutenant-colonel du même régiment, février 1695, avec rang de colonel d'infanterie le 30 octobre de la même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en ladite année 1695. Brigadier d'infanterie, octobre 1704. Maréchal-de-camp, novembre 1710. Commandant à Ypres en la même année, et à Saint-Omer en 1712. Mort en 1715.

De Grimbert de Hugueville. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Philippsbourg en 1734.

De Grimoard de Beauvoir de Montlaur ( Louis-Claude-Scipion ), comte du Roure, né le 19 septembre 1690. Mousquetaire en 1707. Capitaine au régiment de cavalerie de Vaudrey en 1709. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1721. Deuxième cornette de la première compagnie des mousquetaires en 1722. Premier cornette en 1726. Second enseigne en 1727. Premier enseigne en 1729. Brigadier des armées du Roi en 1734. Second sous-lieutenant de sa compagnie en 1737. Premier sous-lieutenant en 1738. Maréchal-de-camp en 1743. Gouverneur du fort Louis en 1746. Lieutenant-général des armées du Roi en 1748. Gouverneur de la ville et citadelle du Saint-Esprit, avril 1751. Il se démit, au mois de décembre suivant, de la sous-lieutenance des mousquetaires, et au mois de juillet 1752, peu de jours avant sa mort, du gouvernement du Saint-Esprit en faveur de son fils. Mort le 16 juillet 1752.

De Grisafy de Grimaldi. Commandant un régiment d'infanterie au combat de Messine. Lieutenant de Roi de Montréal en Canada. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1698.

De Gualy-Chaffary ( Pierre ), seigneur du Gua. Lieutenant-colonel au régiment de Vienne-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Tué à la bataille de Spire en 1703.

De Guénégaud ( Emmanuel ), chevalier de Plancy. Aide-de-camp du maréchal de Luxembourg dans la campagne de 1673. Cadet dans la compagnie des Gardes-du-corps de Luxembourg. Enseigne des Gendarmes de Flandres, après son frère, février 1676. Sous-lieutenant de la même compagnie, février 1689. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Bretagne le 1er novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort le 5 avril 1706 des suites de la blessure qu'il avait reçue à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt) en 1704.

De Guerry des Crépinières. Lieutenant de Roi de Philippeville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Guignes. Lieutenant de Roi du Pont-Saint-Esprit. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Guigneville. Major de la citadelle de l'île de Ré. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Guiscard ( Louis, comte ), né le 27 septembre 1651. Colonel du régiment Royal-Vaisseaux, août 1671. Colonel du régiment de Normandie, mars 1674. Brigadier d'infanterie, février 1689. Inspecteur-général de l'infanterie le 16 du même mois. Maréchal-de-camp, octobre 1690. Gouverneur de la principauté de Sedan ( sur la démission de son père ), mai 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Colonel d'un régiment de fusiliers de son nom, août 1695. Chevalier des Ordres du Roi le 1er janvier 1696. Ambassadeur extraordinaire en Suède le 2 août 1698. Mort le 10 décembre 1720.

De Guislain de La Vierue ( Claude ou Claude-Alexandre ). Cornette au régiment de cavalerie de Bulonde, mars 1672. Lieutenant audit régiment la même année. Inspecteur-général de la cavalerie en novembre suivant, jusqu'à la suppression de cette charge en la même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. ( A la mort de M. de Saint-Martin, ayant acheté la charge de major-général-des-logis de la cavalerie, en fut pourvu le 28 février 1696. A sa mort, son fils en fut aussi pourvu ). Brigadier en novembre 1702. Maréchal-de-camp, mars 1709. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1719. Mort la même année, 1719, le 14 avril.

De Gunderode, né à Luxembourg. Cadet en 1693. Sous-lieutenant au régiment d'Alsace en 1697. Lieutenant, février 1699. Capitaine-réformé en 1702. Capitaine en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Passa, avec sa compagnie, dans le régiment Royal-Bavière. Commandant le second bataillon en 1734. Lieutenant-colonel en 1735. Brigadier des armées du Roi en 1747. Mort en 1760.

De Haget. Capitaine au régiment de Royal-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Hangvel ( Alexandre ), marquis de Mannevillette et de Crèvecœur. Capitaine aux Gardes-françaises. Brigadier des armées du Roi. Gouverneur de l’île de Ré. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Harlus ( Louis ), comte de Vertilly. Cornette de la compagnie du comte du Plessis-Praslin le 29 décembre 1663. Capitaine au régiment de cavalerie de Bligny, août 1667. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom ( vacant par la mort du comte de Catheux ), août 1675. Brigadier de cavalerie, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) le 13 août 1704.

De Harlus ( René ), comte de Vertilly. Page de la chambre de M. le duc d'Orléans. Mousquetaire en 1678. Écuyer du Roi. Capitaine dans le régiment de cavalerie de Grignan, février 1681. Major du régiment de cavalerie du Roi, février 1686. Lieutenant colonel du même régiment, septembre 1688. Mestre-de-camp de cavalerie, avril 1691. Major de la Gendarmerie, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier de cavalerie, janvier 1696. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Gendarmes de la Reine, novembre 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort le 29 avril 1729.

De Hautefort ( Gilles, comte ). Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 2 janvier 1703. Mort à Paris le 6 février 1727.

De Heere ( Jacques ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort au mois d'avril 1702.

De Héère ( Claude-Alexis, chevalier ). Lieutenant-colonel du régiment de la Sarre. Lieutenant de Roi de Phalsbourg, avril 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Mort à Phalsbourg le 7 novembre 1716.

De Herbières ( Henri-François ), marquis de l’Etenduère. Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Jaillet. Major du régiment de Chartres. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Jamain. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1734.

De Jarzé ( le marquis ). Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Jaunay ( François ). Commissaire extraordinaire de l'artillerie dès 1690. Commissaire ordinaire en 1694. Commissaire provincial, octobre 1702. Lieutenant de l'artillerie, juillet 1707. Commandant de l'artillerie au département de Strasbourg, novembre 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Directeur de l'école d'artillerie de Strasbourg, et commandant de la première école des bombardiers en 1720. Lieutenant-général d'artillerie au département du Dauphiné et de la Provence à la mort de M. de Sallières, septembre 1726. Au département de Bretagne en se démettant de celui de Dauphiné, octobre 1730. Maréchal-de-camp, janvier 1740. Mort le 22 mai 1746.

De Johanne de La Carre ( Alexandre ), chevalier de Saumery. Servait en qualité de garde-marine depuis 1704. Cornette au régiment Royal-Roussillon-Cavalerie en 1711. Capitaine dans le même régiment, mai 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Exempt de la compagnie de Villeroi des Gardes~du-corps du Roi en 1717, eut le rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1719. Gouverneur de Mézières, septembre 1738. Brigadier des armées du Roi, janvier 1740. Premier enseigne de sa compagnie, avril 1743. Maréchal-de-camp, mai 1744. Troisième lieutenant de sa compagnie, même année. Mort d'une blessure qu'il avait reçue à la bataille de Fontenoy.

De Jossaud. Major du régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1734.

De Jayary. Capitaine au régiment du Maine-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Jolly. Lieutenant-colonel du régiment de la Reine-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Jonville. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Jonquières. Capitaine au régiment d'Aubusson-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Joubert. Premier capitaine au régiment de Flandres. Lieutenant de Roi de Mennin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Jouenne d'Égrigny. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Forez en 1729.

De Jousseaume ( Esprit ), marquis de La Bretêche, né en 1638. Mousquetaire en 1657. Capitaine au régiment de cavalerie de Melin en 1658. Colonel d'un régiment de dragons ( depuis Flamarens ), février 1675. Gouverneur de la ville et citadelle de Leau en mai 1678. Gouverneur de Poitiers, en survivance de son père, en septembre suivant. Gouverneur d'Hombourg et lieutenant-général de la Lorraine allemande, novembre 1680. Brigadier, mars 1683. Maréchal-de-camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Mort le 27 juillet 1706.

De Julien. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738. Major de la Marine à Toulon.

De Jurquet ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Jussay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Karuel ( Charles-Michel ), marquis de Merey. Mousquetaire en 1690. Capitaine au régiment Dauphin-Dragons, août 1695. Guidon de la compagnie des gendarmes Bourguignons, septembre 1704. Mestre-de-camp de cavalerie, août 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Sous-lieutenant de la compagnie des gendarmes Anglais, février 1720. Maréchal-de-camp, février 1734. Mort au mois d'avril 1737.

De Keraro. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

De Keruzoret le Borgne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1748.

De L'Arboulerie. Lieutenant-colonel du régiment d'Hautefort-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De L'Epine Montbrun ( Antoine ), né en 1697. Sous-lieutenant au régiment d'infanterie d'Orléans en 1711. Enseigne, même année. Lieutenant en 1712. Capitaine en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1734. Commandant de bataillon en 1738. Major en 1742. Lieutenant-colonel en 1743. Brigadier des armées du Roi en 1747. Mort en Allemagne au mois de mars 1758.

De L'Espinay ( Jacques ), marquis de Marteville. Cavalier dès 1671. Cornette au régiment de Pertuis, lors de sa levée, en décembre 1673. Lieutenant, février 1674. Capitaine, janvier 1676. Major de son régiment, février 1686. Lieutenant-colonel du même régiment, mai 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703. Colonel d'un régiment de son nom, juin 1704. Brigadier des armées du Roi, janvier 1709. Maréchal-de-camp, février 1719. Mort le 13 mai 1728.

De L'Estoille. Lieutenant au régiment d'Orléans-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De L'Hopital ( Paul-François ), marquis de Chateauneuf-sur-Cher, né le 13 janvier 1697. Chevalier de Saint-Lazare en 1711. Cornette au régiment Royal-Étrangers en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1716. Enseigne d'une compagnie de grenadiers en 1718. Troisième enseigne de la compagnie des gendarmes de la Garde du Roi, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1719. Deuxième enseigne en décembre suivant. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom en 1725. Brigadier des armées du Roi en 1734. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons en 1738. Maréchal-de-camp en 1740. Ambassadeur à Naples la même année. Lieutenant-général des armées du Roi en 1745. Chevalier de l'Ordre de Saint-Janvier en 1746. Premier écuyer de Mesdames Henriette et Adélaïde de France, septembre 1750. Chevalier des Ordres du Roi en 1753. Ambassadeur en Russie en 1756. Mort en 1776.

De L'Isle. Commandant de bataillon au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De L'Isle ( Hardouin ), marquis de Marivaux. Capitaine au régiment du Colonel-Général de la cavalerie, octobre 1672. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie, mars 1676. Brigadier des armées du Roi, mars 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Mort à Paris le 15 décembre 1709.

De L'Isle du Vigier. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Barlière. Lieutenant de Roi à Sedan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Barre. Capitaine-lieutenant, commandant la Colonelle du régiment des Gardes-françaises. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, commandeur en 1702.

De La Barthe. Chef de bataillon au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Guastalla en 1734.

De La Bastie. Lieutenant de Roi de Strasbourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Battute ( Pierre ). Lieutenant au régiment de Jonsac à son rétablissement, le 12 juillet 1667. Aide-major du régiment d'Huxelles ( depuis du Plessis-Bellière ), à sa création, le 31 octobre de la même année. Capitaine au même régiment, janvier 1670. Commandant à Fribourg au mois de novembre 1691, à Ruremonde, février 1702 et à Nancy en 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1701. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Il resta à Nancy jusqu'à la paix, et passa au commandement de Marsal où il mourut au mois de novembre 1723.

De La Beaume ( Nicolas-Auguste ), marquis de Montrevel, et connu d'abord sous le nom de chevalier, puis de marquis de Montrevel, jusqu'à sa promotion à l'état de maréchal de France, qu'il prit le nom de maréchal de Montrevel. Capitaine au régiment de la Reine-Cavalerie, mai 1657. Capitaine au régiment Colonel-Général-Cavalerie, août 1667. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment d'Orléans-Cavalerie, mars 1673. Lieutenant-général des provinces de Bresse, Bugey Vatromey et Charolais, sur la démission de son père, février 1675. Colonel du régiment Royal, août suivant. Brigadier des armées du Roi, février 1677. Commissaire-général de la cavalerie, juillet même année. Maréchal-de-camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Gouverneur de Montroyal, à la mort du marquis de Montal, janvier 1697. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal de France le 14 janvier 1703. Commandant de la province de Guyenne, avril 1704. Chevalier des Ordres du Roi, février 1705. Mestre-de-camp du régiment de dragons de Guyenne, mai suivant. Commandant en Alsace et en Franche-Comté en avril 1716. Mort le 11 octobre de la même année.

De La Berange. Gouverneur de Fougères. Brigadier des armées du Roi. Sous-lieutenant des Gendarmes de Bourgogne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Borie, né à Lille. Cadet en 1686. Sous-lieutenant dans Royal-Artillerie en 1687. Lieutenant, même année. Capitaine en novembre 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel commandant un bataillon d'artillerie de son nom en 1731. Brigadier des armées du Roi en 1738. Mort en janvier 1745.

De La Boulaye. Lieutenant-colonel du régiment de cavalerie de Duras. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Bouvernelle. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1737.

De La Bretèche. Lieutenant-colonel des Cuirassiers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mestre-de-camp en 1704.

De La Brie. Capitaine au régiment de Beauvaisis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De La Briffe ( Gilles-Arnaud, chevalier ). Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De La Broue. Gouverneur de Bastogne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Bruyère ( Claude-Joseph ). Lieutenant-colonel d'un ancien régiment d'infanterie. Lieutenant de Roi de Luxembourg, juin 1684. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant de Roi de Maubeuge, décembre même année. Brigadier des armées du Roi, octobre 1706. Mort à Maubeuge au mois de juillet 1713.

De La Bussière. Lieutenant-colonel du régiment de Sauzay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Bussière. Commandant de bataillon au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Caffinière. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Caille. Capitaine au régiment de Saint-Aignan-cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Caze ( le comte ). Enseigne des Gardes-du-corps. Gouverneur de Cognac. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Chaise de Beaupoirier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

De La Chambre. Lieutenant au régiment de La Feuillade. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Chassagne ( Pierre ). Enseigne au régiment de Bretagne, avril 1664. Capitaine le 20 novembre, même année. Major, août 1678. Lieutenant-colonel, mars 1682. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Tué au combat de Chiary le 1er septembre 1701.

De La Chataigneraye. Maréchal-des-logis des Gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Châtre ( Louis-Charles-Edme, marquis ). Enseigne de la Colonelle du régiment du Roi, mai 1680. Capitaine, juillet 1682. Colonel d'un régiment d'infanterie ( depuis Montrevel ), mai 1684. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Gouverneur du fort Pecquay le 12 avril 1712. Mort à Paris le 10 ou le 22 septembre 1730.

De La Chavinière ou De La Chaumière. Capitaine au régiment du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Chesnaye du Gué des Pins. Gendarme de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De La Cochardière. Capitaine de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Combe. Ingénieur. Capitaine au régiment de la Marine. Maréchal-de-camp en 1718. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Combe. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Condamine. Chef de bataillon au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1734.

De La Contardière. Major du régiment de Dauphiné. Commandant à Entrevaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Cour. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Cour ( Jacques-Claude-Augustin ), marquis de Balleroy. Mousquetaire en 1712. Cornette dans le régiment de Bonnelles-Dragons, mars 1714. Colonel d'un régiment de dragons de son nom en mai suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment d'Orléans-Dragons en 1718. Troisième enseigne de la compagnie de Noailles des Gardes-du-corps du Roi en 1728. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie la même année. Deuxième enseigne, aussi même année. Premier enseigne en 1729. Troisième lieutenant en 1733. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Deuxième lieutenant en 1735. Gouverneur de M. le duc d'Orléans, alors duc de Chartres. Maréchal-de-camp en 1738. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1744. Mort à son château de Balleroy le 21 février 1773.

De La Croix. Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De La Croix ( Joseph-François ), marquis de Castres, né le 18 avril 1663. Capitaine au régiment de son père lors de sa levée, en 1674. Colonel du même régiment ( depuis Bouille ), sur la démission de son père, avril suivant. Gouverneur de la ville et citadelle de Montpellier, à la mort de son père, août même année. Brigadier des armées du Roi, mars 1689. Maréchal-de-camp, mars 1693. Chevalier d'honneur de madame la duchesse de Chartres, depuis duchesse d'Orléans, le 1er avril 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Mort le 24 juin 1728.

De La Croix de Chevrières ( François-Paul ), chevalier de Saint-Vallier, né le 18 avril 1689. Capitaine dans le régiment d'infanterie de La Feuillade en 1704. Capitaine dans le régiment de cavalerie du Bessay ( depuis Noriou ) en 1707. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, sur la démission de son frère en avril 1714. Colonel-réformé à la suite du régiment de Leuville ( depuis Richelieu ), même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment d'infanterie de Bretagne en 1720. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Mort le 25 septembre 1742.

De La Cropte ( François-Isaac ), marquis de Bourzac. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de Conti-Cavalerie en 1733. Premier gentilhomme de la chambre du prince de Conti.

De La Cropte de Saint-Abre. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Deveze. Capitaine au régiment de Royal-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Faluere. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

De La Fare ( Charles-Auguste ), comte de La Faresoustelle. Cornette dans un régiment de cavalerie le 10 mars 1684. Mousquetaire en 1685. Capitaine au régiment du Roi-Cavalerie, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, mai 1701. Brigadier d'infanterie, décembre 1705. Maréchal-de-camp, mars 1718. Mort le 3 juin de la même année.

De La Fare ( le chevalier ). Lieutenant-colonel du régiment de La Fare. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Faurière. Capitaine au régiment de Bourbonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Fay. Major de Longwy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Ferrière ( Hervé ), seigneur de Carrolles. Brigadier des armées du Roi. Gouverneur de Belleisle et de Granville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De La Ferrière de Vincelle ou Vincierle ( Charles-Maurice ). Officier au régiment de Vermandois, à sa création, le 20 décembre 1669. Était lieutenant-colonel dudit régiment, lorsqu'il fut nommé commandant à Belle-Isle le 26 avril 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Mort au mois de décembre 1708.

De La Ferté. Officier au régiment Royal. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Fillière. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1734.

De La Fitte. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Fitte. Capitaine au régiment Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De La Fitte de Pelleport ( Abraham-Antoine ), baptisé le 12 juin 1646. Mousquetaire en 1665. Capitaine au régiment de Picardie, juin 1666. Capitaine au régiment de cavalerie des milices d'Alsace, novembre 1677. Capitaine dans celui de Mestre-de-camp-Général-Cavalerie, février 1681. Major du même régiment, février 1686. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Mestre-de-camp du régiment de Pelleport ( depuis Courcelles ) le 10 du même mois. Brigadier, février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1709. Gouverneur du Mont-Louis, avril 1713. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1719. Mort au mois d'août 1723.

De La Fitte de Pelleport. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Fond. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Fontaine ( Jacques-Hubert ), baron de Chauvirez. Capitaine au régiment Royal-Infanterie en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant des grenadiers à cheval en 1751.

De La Forest. Lieutenant-colonel du régiment Colonel-Général-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Fosse. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Fouchardière. Exempt des Gardes-du-corps du Roi. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Garde ( Scipion-Louis-Joseph ), marquis de Chambonne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne des gendarmes de la Garde en 1726. Lieutenant de Roi de la province de Languedoc.

De La Gaze Bulagnier. Capitaine au régiment de Brie. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De La Gerinière. Lieutenant au régiment d'infanterie de Dampierre le 26 juin 1665. Capitaine, décembre 1667. Après la réforme du mois de mai 1668, il entra lieutenant au régiment de Vendôme ( depuis Royal-Vaisseaux ). Lieutenant-colonel du régiment d'infanterie de Dauphiné à sa formation, septembre 1684. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort au mois d'août 1705.

De La Goeme. Gendarme du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Grange. Capitaine au régiment de Bourbonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Greze. Lieutenant-colonel du régiment de Beauvaisis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Berghen en 1759.

De La Guiche ( Louis-Nicolas, chevalier ). Enseigne de vaisseaux du Roi en l712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715.

De La Harteloire. Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Has. Lieutenant-colonel du régiment des Cravates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Haye. Gouverneur de Saint-Hyppolite en Languedoc. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Haye de Montbaut ( Antoine ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Houssaye. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De La Houssaye de Maisicourt ( Louis-François ). Capitaine au régiment Dauphin-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703. Mort le 1er septembre 1714.

De La Jonquière. Major et capitaine au régiment de Soissonnais. Capitaine de vaisseaux et inspecteur des compagnies franches de la Marine, à Toulon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De La Lande. Commandant de bataillon au régiment de Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Lande. Major du régiment Colonel-Général-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Lande. Ingénieur. Lieutenant de Roi de la citadelle de Metz. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Londe. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De La Louvière. Lieutenant-colonel du régiment de Montpeiroux-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Maisonfort de Boisdescourt. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

De La Mamie de Clairac. Lieutenant de Roi de Bonn. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Marck ( François-Marie, chevalier ), connu d'abord sous le nom de La Morade. Il entra sous-lieutenant dans le régiment de La Marck en 1710. Lieutenant de la Colonelle en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine en 1720. Commandant de bataillon en 1743. Obtint le rang de colonel d'infanterie en 1744. Lieutenant-colonel de son régiment en 1746. Brigadier des armées du Roi en 1747. Maréchal-de-camp en 1759.

De La Marre. Colonel d'un régiment d'infanterie étrangère. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Marthe ( le comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant des Gendarmes anglais avec rang de mestre-de-camp de cavalerie dès 1740.

De La Mirande. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De La Mothe Houdancourt ( Charles, comte ). Capitaine au régiment de cavalerie de Condé, décembre 1663. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, mars 1676. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de la Garde du Roi, avril 1681. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Mort le 24 mars 1728.

De La Motte. Lieutenant de Roi de la citadelle de Lille. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Motte. Lieutenant-colonel du régiment de Saint-Hermine-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Motte Baracé. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Motte Chabanne. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Motte de Cairon ( Jacques ). Premier lieutenant des grenadiers à cheval, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Motte Guerin ( Joseph ). Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1711. Sous-lieutenant en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant en 1717. Capitaine au même régiment en 1726. Brigadier des armées du Roi, janvier 1740. Commandant du quatrième bataillon de son régiment en 1741. Maréchal-de-camp en 1744. Gouverneur de Philippeville en 1746. Mort le 22 juin 1759.

De La Motte La Peirouse. Lieutenant de Roi de Maubeuge. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Moussaye. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De La Mutellière. Exempt des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Myre ( Antoine ), seigneur de La Mothe-Séguier. Capitaine au régiment du Roi. Lieutenant de Roi de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 décembre 1704. Mort le 6 mars 1747.

De La Myre de La Mothe ( François-Gaspard ). Capitaine de grenadiers au régiment du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Parme en 1734.

De La Neuville. Lieutenant de Roi de Dunkerque. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Noue ( Jacques ), comte de Vair. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De La Palu ( Louis ), comte de Bouligneux, et connu d'abord sous le nom de comte de Meilly. Lieutenant au régiment du Roi dès 1682. Capitaine au même régiment, janvier 1683. Colonel d'un régiment d'infanterie à la mort du marquis de Montpezat, tué au siège de Luxembourg en 1684. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Il prit le nom de comte de Bouligneux. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Se démit de son régiment au mois de janvier 1703. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Tué le 14 décembre 1705 au siège de Verrue ( Verrua Savoia - Italie ).

De La Peaudière. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Peyre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major du régiment de Beaucaire-Cavalerie en 1740.

De La Pierre. Lieutenant de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Plugère. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major et capitaine des portes de Gravelines dès 1740.

De La Pomelie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi du fort de Bellegarde en Roussillon dès 1740.

De La Provenchere ( le marquis ). Gouverneur de la citadelle d'Arras. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Renaudière. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au Courgain de Calais en 1740.

De La Rivière ( le chevalier ). Brigadier des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De La Rivière ( Antoine ), seigneur de Chambon en Berri. Servit d'abord Volontaire. Entra dans la compagnie des cadets de Metz en 1682. Sous-lieutenant au régiment de Soissons ( depuis Perche ) en 1688. Lieutenant au mois de novembre 1690. Capitaine en 1693. Lieutenant-colonel de son régiment, septembre 1705. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, avril 1721. Lieutenant de Roi de La Rochelle, mars 1730. Mort à La Rochelle le 29 décembre 1738.

De La Roche. Lieutenant au régiment de Tilladet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Roche ( Hercules ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De La Rochefoucaud ( François ), marquis de Surgères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1708.

De La Roche-Longchamp. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Rochefoucaud de Roye ( François ), comte de Roucy, connu sous le nom de marquis de Chef-Boutonne. Capitaine au régiment de cavalerie de Montauger, décembre 1676. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, sur la démission du sieur de Bulonde, février 1684. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Gendarmes-Écossais, mai 1692. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Gouverneur de Bapaume, février 1721. Mort le 29 novembre de la même année.

De La Rochette. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de Montpellier dès 1740.

De La Rochette de Saint-Pierre ( Charles ). Officier au régiment d'infanterie d'Anjou, à sa création, janvier 1670. Capitaine, août 1674. Major du même régiment, avril 1689. Commandant à Courtrai, mai 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, août 1708. Mort en 1712.

De La Roque. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De La Roque ( Guillaume ). Maréchal-des-logis, puis enseigne de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De La Roquette. Capitaine au régiment d'Asfeld-Dragons-Étrangers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De La Salle. Capitaine de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Salle. Capitaine au régiment Mestre-de-camp-Général-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Serre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au fort de Socoa en 1740.

De La Serre. Capitaine de grenadiers au régiment de Richelieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué au siège de Kell en 1733.

De La Serre de La Razette. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De La Surrière. Maréchal-des-logis de la seconde compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De La Touche. Lieutenant-colonel du régiment de Montpeiroux-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De La Tour ( le chevalier ). Lieutenant-colonel du régiment de Fourquevaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Tour du Fiscq. Capitaine au régiment de la Châtre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De La Treille. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De La Vardière. Porte-étendard des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à 1a bataille d'Ettingen en 1743.

De La Varenne. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De La Verrière. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louts depuis 1715. Major du régiment de La Fère-Infanterie en l740.

De La Vigerie-Treillebois. Capitaine de vaisseaux du Roi. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Mort avant d'être reçu.

De La Villegontier. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à la bataille d'Ettingen en 1743.

De La Villeneuve. Aide-major des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Lagny. Mestre-de-camp de cavalerie. Brigadier des armées du Roi en 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Lambertye ( Nicolas-François, marquis ). Premier gentilhomme de la chambre du duc de Lorraine, Léopold II. Envoyé de ce prince en Angleterre en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Il s'attacha au Roi Stanislas de Pologne, duc de Lorraine, en 1736. Capitaine de ses Gardes-du-corps en 1737. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1741. Mort au mois de juin suivant.

De Lançon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Landais du Repaire. Capitaine au régiment de Bissy-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Landouillette de Logivière ( René ), marquis de Maule. Capitaine de vaisseaux du Roi. Commissaire-général. Directeur de la fonderie de la Marine. Commandant-général d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Lange ( Hyacinthe ). Chevau-léger de la Garde du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Langlade ( Nicolas-Joseph-Balthazar ), vicomte du Chayla, né le 6 avril 1686. Mousquetaire en 1704. Troisième cornette de la compagnie des Chevau-légers de la Garde en 1705. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment de cavalerie de Conti, même année. Mestre-de-camp-lieutenant du même régiment, mai 1722. Mestre-de-camp en chef à la mort de M. le prince de Conti en 1727. Brigadier des armées du Roi en 1733. Maréchal-de-camp, février 1734. Inspecteur-général de la cavalerie, même année. Lieutenant-général des armées du Roi en 1738. Gouverneur de la ville et du château de Villefranche en 1743. Directeur-général de la cavalerie en 1745. Chevalier des Ordres du Roi, janvier 1746. Mort le 16 décembre 1754.

De Langlée. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Lannion ( Pierre, comte ). Volontaire en Hongrie en 1663. Capitaine au régiment du Colonel-Général de la cavalerie, mars 1666. Sous-lieutenant des Gendarmes d'Anjou ( depuis Aquitaine ), à la création de ce corps, janvier 1670. Mestre-de-camp de cavalerie, mars 1673. Capitaine-lieutenant des Gendarmes de la Reine, mai 1677. Brigadier de cavalerie, août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Gouverneur de Saint-Malo à la mort de M. Guémadeuc. Mort le 26 mai 1717.

De Laco. Capitaine de grenadiers au régiment de Vermandois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Larnage ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du roi en 1737. Gouverneur-général des îles sous le Vent.

De Larnage de Brunier ( Pierre ). Lieutenant au régiment d'infanterie de Tessé, août 1695. Capitaine au même régiment ( alors Sansay ), mars 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de son régiment ( alors d'Olonne ), octobre 1725. Lieutenant-colonel du même régiment ( alors Montmorency et depuis Bauffremont et Fleury ), octobre 1732. Brigadier des armées du Roi, mars 1738. Maréchal-de-camp, février 1743. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1748. Mort le 23 mai 1757.

De Lartigue. Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Lartigue-de-Bassabat ( Joseph-Herman ). Lieutenant-colonel du régiment de la Marine. Major de la citadelle de Valenciennes. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort à Rocroy en 1700.

De Lascaris ( Jacques ). Chevalier honoraire de l'Ordre de Malte. Capitaine au régiment de Bourbonnais. Commandant à Charleville et au Mont-Olympe. Gouverneur du Fort des Bains. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Mort le 28 avril 1698.

De Lassive ou De Lassime ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Beauvaisis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Lather. Lieutenant-colonel du régiment de Witts-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Latier. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Laubonnière. Capitaine de grenadiers au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en Bavière le 28 mai 1743.

De Launay. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Launay du Perré ( Nicolas ). Capitaine au régiment de Lyonnais avant 1659. Major en 1674. Lieutenant-colonel dudit régiment, mai 1677. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort au mois de janvier 1710.

De Laurière. Capitaine de galiote et d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De Lée ( André ). Lieutenant au régiment de Furstemberg-Allemand, dès 1678. Capitaine dans le même régiment ( depuis Greder ), mai 1682. Lieutenant-colonel dudit régiment, décembre 1687. Lieutenant-colonel du régiment d'O’Brien ( depuis de Clare ), le 18 juin 1690. Colonel d'infanterie le même jour. Inspecteur-général des troupes irlandaises, octobre, même année. Colonel du régiment de Clare, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Colonel d'un régiment d'infanterie irlandaise ( depuis Bulkeley ), juillet de la même année. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 3 juillet 1719. Mort le 16 février 1734.

De Legall ( René-François, baron ). Cornette au régiment de cavalerie du Gas le 3 mars 1672. Capitaine au régiment de cavalerie de Blagny, avril 1675. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, août 1688. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1703. Gouverneur du fort Brescou, de la ville et du fort d'Agde, avril 1721. Mort le 8 janvier 1724.

De Lenet ( Louis ), marquis de Larray. Cornette au régiment de cavalerie de Pilloy, avril 1673. Colonel-lieutenant du régiment d'infanterie de Conti, 1675. Colonel du régiment d'infanterie de son nom ( depuis Durfort ), janvier 1681. Brigadier d'infanterie, mars 1684. Inspecteur-général de l'Infanterie en octobre suivant. Maréchal-de-camp, août 1688. Commandant dans le Dauphiné en la même année. Gouverneur de Mont-Dauphin, mars 1693. Lieutenant-général des armées du Roi dans le même mois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Directeur-général de l'Infanterie en décembre suivant. Mort le 11 mars 1698.

De Lerette ( Marie-Antoine, chevalier ). Ingénieur en chef des fortifications de Philippeville. Commandant ordinaire d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Lesdo de La Rivière d'Igulville ( Nicolas ). Capitaine au régiment de Normandie dès 1675. Major dudit régiment, janvier 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Inspecteur-général de l'infanterie pour la Normandie, juin 1702. Brigadier des armées du Roi, janvier 1703. Mort le 26 octobre 1715.

De Lespinay de Pensy ( Jacques ). Major du régiment du Luc-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment de Puisieux en 1735.

De Lestrade. Lieutenant des Gardes-du-corps. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Levis de Lomagne ( Jean-Baptiste-Gaston ), marquis de Mirepoin. Sous-lieutenant de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Gouverneur et lieutenant-général des pays et comté de Foix, de Donnezan et d'Andorre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Mort le 26 juillet 1699.

De Leviston. Major de la citadelle de Metz. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Libertat. Lieutenant-colonel du régiment de Nivernais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Lignon. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Ligny. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Limoges ( Jean-Baptiste ), comte de Reyneville. Lieutenant au régiment de Coislin le 9 août 1671. Capitaine, mars 1672. Major de son régiment, novembre 1674. Major de celui de Royal-Cavalerie, 27 février 1677. Enseigne le 7 octobre suivant, et successivement aide-major général et troisième lieutenant des Gardes-du-corps, en mars 1681. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Mort le 1er septembre 1708.

De Lisle ( Louis ). Capitaine au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Lisle. Brigadier des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Lisle ( Joseph-Ignace ), seigneur de Callian. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1757. Chef d'escadre des armées navales.

De Lisle ( Louis-Auguste ), seigneur de Tauiane. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux en 1757. Chef d'escadre des armées navales.

De Lissalde ( Joseph ), dit de Mondessein. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine du régiment du Perche en 1725.

De Livaudais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de flûtes en 1758. Capitaine de port à la Nouvelle-Orléans.

De Longecombe ( Antoine-Balthazar ), marquis de Thouy. Lieutenant-colonel du régiment du Plessis-Praslin ( depuis Poitou ), octobre 1680. Colonel de celui d'Angoumois, octobre 1685. Nommé pour commander à Calais en l'absence de M. de Laubanie, février 1689. Brigadier des armées du roi, mars 1690. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Servant à l'armée d'Espagne en 1710, il commanda tous les grenadiers de l'armée, et commanda en 1714 le corps de troupes qui agit contre les rebelles de la Catalogne. Capitaine-général des armées du Roi d'Espagne. Gouverneur de Belle-Isle, janvier 1722. Mort le 12 mars 1726.

De Longueval. Capitaine au régiment de Thianges-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Longueville. Capitaine au régiment de Bourgogne-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Lorraine ( Philippe, prince ). Chevalier des Ordres du Roi et maréchal-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Mort le 8 décembre 1702.

De Lorraine ( Philippe ), prince d’Elbeuf. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Tué près de Chivas en Piémont le 18 juin 1705.

De Lort ( Guillaume ), comte de Sérignan. Lieutenant au régiment de Ventadour, mai 1667, avec rang de capitaine, le 10 décembre suivant. Exempt des Gardes du Roi en 1669. Deuxième aide-major en 1673. Premier aide-major, juillet 1674. Lieutenant de Roi de Montélimar, juillet 1677, avec rang d'enseigne, le 20 septembre suivant. Grand-bailli d'Ipres, février 1679, avec rang de lieutenant le 8 mars 1681, et rang de mestre-de-camp de cavalerie le 1er septembre 1688. Brigadier de cavalerie, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Gouverneur de Ham à la mort du comte de Watteville, avril 1697. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Confirmé dans son gouvernement de Ham quoiqu'ayant cédé la survivance au comte de Grammont. Mort le 8 mai 1721.

De Lostanges ( Louis ), marquis de Saint-Alvère. Lieutenant aux Gardes-françaises. Sénéchal et gouverneur de Quercy. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort noyé en passant la Dordogne en 1705.

De Loubert ( Adrien-Alexandre ), seigneur d'Ardée. Capitaine au régiment de Royal-Vaisseaux en 1694. Lieutenant de Roi à Caen. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Loupiac de La Deveze. Chef de bataillon au régiment de Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Louze. Commandant au fort de l’Écluse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Loze. Lieutenant-colonel du régiment de Hainaut. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Luc Majour ( Pierre, chevalier ). Major du régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1743, des suites d'une blessure qu'il reçut à la bataille d'Ettingen, où il perdit les yeux.

De Lucan. Commandant de bataillon au régiment de Roussillon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Luppé ( Pierre ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort à La Rochelle en 1706.

De Lurcy ou De Luret. Capitaine au régiment de Navarre. Lieutenant de Roi à Nice. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1693.

De Lussan. Capitaine d'une compagnie de Chevau-légers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Lussay. Capitaine d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Lutzelbourg ( Walter ). Capitaine au régiment de Rosen-Cavalerie. Lieutenant-colonel de celui de Royal-Allemand. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715. Mort en 1736.

De Lyonne ( Henri ), comte de Servon. Lieutenant au régiment de Piémont. Capitaine, décembre 1652. Capitaine dans le régiment de cavalerie d'Humières, décembre 1665. Major, juin 1666. Mestre-de-camp du régiment de cavalerie de Ventadour, avril 1673. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom ( depuis Beauvilliers ), juillet 1680. Brigadier, août 1688. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons en décembre suivant. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Mort le 23 avril 1697.

De Machault ( Charles-François ), seigneur d'Inville et de Chambon. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Lieutenant-général des îles françaises et terres fermes en Amérique, en 1702. Mort en 1709.

De Macqueville. Enseigne des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Magnier. Gendarme de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Magny. Capitaine de grenadiers au régiment de Brie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Maillard. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-brigadier des Gardes-du-corps en 1740.

De Maine ( Léonor-Marie ), comte du Bourg. Page du Roi en 1671. Mousquetaire en 1673. Capitaine au régiment de cavalerie de Servon, septembre 1675. Colonel du régiment Royal-Cavalerie, juin 1677. Brigadier, 1690. Inspecteur-général de la cavalerie en avril suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Maréchal-de-camp, mars de la même année. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Chevalier de ses Ordres, octobre 1709. Gouverneur de Belfort, mars 1712. Maréchal de France, février 1724. Gouverneur général d'Alsace, avril 1730. Mort en 1739, doyen du tribunal des maréchaux de France.

De Malartic de Maurès ( Jean-Vincent ), seigneur d'Artigues. Lieutenant au régiment de la Marine dès 1667. Aide-major, avril 1669. Capitaine, janvier 1675. Major du même régiment, janvier 1678. Lieutenant de Roi de Perpignan en quittant le régiment de la Marine, octobre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Brigadier des armées du Roi, octobre 1706. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 7 septembre 1718, ou le 1er janvier 1720. Mort à Perpignan le 25 mars 1721.

De Manières. Lieutenant-colonel du régiment de Vivans-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Mannery ( Arthur ). Cadet dans le régiment de Dillon en 1707. Sous-lieutenant en 1710. Lieutenant en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-réformé en 1723. Capitaine en 1730. Capitaine de grenadiers en 1744. Lieutenant-colonel en 1745. Brigadier des armées du Roi, mai 1748. Mort à Göttingen le 24 août 1761.

De Manville. Lieutenant de Roi de Pierre-Encise. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Marais de Varennes. Commissaire provincial d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Maranche. Capitaine au régiment de Grammont-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Marcé ( François ), seigneur de Champereux. Enseigne au régiment de Picardie dès le 15 février 1659. Lieutenant, juin 1662 Il fit la campagne de Gigery ( Djidjelli ), en Afrique, en 1664. Lieutenant de la Colonelle, mars 1665. Capitaine au même régiment, octobre 1670. Major, novembre 1687. Lieutenant de Roi de Valenciennes, décembre 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Mort le 6 février 1721.

De Marcé de La Motte ou De La Motte-Marcé. Capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Marcé de La Motte. Chevalier-commandeur de l’Ordre de Saint-Lazare. Lieutenant-colonel du régiment de Navarre. Gouverneur de Longwy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Marchand. Capitaine de brûlots. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Marchin ( Ferdinand, comte ), né à Malines le 10 février 1656. Entré au service de France après la mort de son père et pourvu de la compagnie des Gendarmes de Flandres à sa création, le 12 avril 1673. Brigadier des armées du Roi août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Directeur-général de la cavalerie, novembre 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1701. Ambassadeur extraordinaire auprès de Philippe V, au mois d'août 1701. Chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1703. Maréchal de France octobre même année. Gouverneur de Valenciennes, avril 1705. Mort en septembre 1706.

De Marcillac. Major du régiment de La Marck-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Marcillac-Chambon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1727.

De Marcilly. Major et commandant à Strasbourg. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis en l693.

De Marescot. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Étranger-Cavalerie. Maréchal-général-des-logis de la cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Margon. Colonel-réformé du deuxième régiment de Languedoc-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Marigny. Major de Thionville. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Marigny. Commissaire d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Marigny. Major du château de Namur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Marigny. Capitaine au régiment d'Humières. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Marillac ( Jean-François, marquis ). Enseigne de la Colonelle du régiment d'infanterie de La Fère le 31 décembre 1691. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, décembre 1695. Colonel du régiment de Languedoc, avril 1696. Brigadier des armées du Roi, juin 1702. Gouverneur de Béthune, sur la démission de M. de Sarron son oncle, janvier 1703. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué le 13 août 1704 à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ).

De Marins ou Marin ( Louis ), seigneur de Mouilleron. Lieutenant des Gardes-du-corps. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Mariol. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

De Marmier ( François-René, comte ). Capitaine de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Marmont. Capitaine au régiment de Souvré. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Marnais de La Bastie ( Joseph ), chevalier de Saint-André. Volontaire en 1685. Sous-lieutenant en 1686. Lieutenant dans le régiment de Picardie en 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Capitaine le 17 novembre 1701. Major au régiment de cavalerie de Bissy le 15 novembre 1702. Brigadier, février 1719. Inspecteur-général de la Cavalerie et des Dragons, septembre 1729. Lieutenant de Roi des Invalides, juin 1730. Maréchal-de-camp, février 1734. Commandeur de l’Ordre de Saint-Louis le 1er juillet 1736. Gouverneur de l'hôtel royal des Invalides le 11 janvier 1738. Mort le 18 octobre 1742.

De Martignicourt. Capitaine au régiment de La Châtre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Martigny. Capitaine au régiment de Fimarcon-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Martillac. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Martimont. Capitaine de grenadiers au régiment de Flandres. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Martinville ( Louis ), seigneur de Marcilly, Lieutenant des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort à la suite des blessures qu'il reçut au combat de Leuze-en-Hainaut.

De Martonne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en l731.

De Maschat de La Cote de Pompadour. Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Massannes ( François ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment de Mailly, ci-devant Fimarcon-Dragons, en 1731. Mort en 1744.

De Masselier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Masselin ( François-Charles ). Lieutenant au régiment de Listenois ( depuis Royal-Comtois ), le 30 décembre 1675. Capitaine, août 1678. Capitaine de la compagnie de grenadiers, février 1693. Major en mars suivant. Lieutenant-colonel du même régiment, janvier 1701. Brigadier des armées du Roi, février 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1704. Commandant à Suze en la même année.

De Massot. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi en 1690. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Mauclerc du Perès. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

De Maulde ( Gabriel ), marquis de Colombog. Capitaine de grenadiers au régiment de Navarre. Brigadier des armées du Roi en 1707. Lieutenant de Roi du fort de Kehl. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Mort en 1726.

De Maumusson. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au fort Saint-Martin-de-Ré et au fort de la Prée dès 1740.

De Maupeou ( René-Théophile ), marquis de Sablonnières. Capitaine au régiment Dauphin-Étranger. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Bigorre en 1749. Lieutenant-général des armées du Roi.

De Mauroy ( Denis-Simon, marquis ). Cornette au régiment de cavalerie de Calvo. Capitaine au régiment d'Ollier, 3 octobre 1674. Major, 12 avril 1678. Lieutenant-colonel du régiment de Courtebonne, décembre 1688. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, mars 1690. Gouverneur de Tarascon en octobre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Brigadier, janvier 1702. Inspecteur-général de la Cavalerie, avril 1703. Maréchal-général-des-logis de la cavalerie de l'armée d'Italie, même année. Maréchal-de-camp, février 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Mort le 16 mai 1742.

De Mauroy ( François-Denis, comte ), né le 9 octobre 1698. Cornette au régiment de cavalerie de Marteville en 1714. Lieutenant-réformé au régiment Royal-Étranger, même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment de cavalerie de M. le Dauphin en 1718. Obtint le rang de mestre-de-camp, mai 1719. Gouverneur de Tarascon sur la démission de son père en 1720. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment Dauphin-Cavalerie en 1722. Capitaine au même régiment en 1727. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp, février 1743. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1748. Mort en 1786.

De Maussabré ( René-Michel ), seigneur de Bussière, et de la ville de Loches en partie. Capitaine de Carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué au siège de Prague en 1742.

De Mazel. Lieutenant-colonel. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Mazelières ou De La Mazelière. Capitaine au régiment des Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Mazille. Maréchal-des-logis des gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Melleray. Lieutenant-colonel du régiment de Boulonais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Melun. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Melun ( Louis ), marquis de Maupertuis. Capitaine ( après avoir servi plusieurs années dans les Mousquetaires ) au régiment de cavalerie du cardinal Mazarin, commandé par le comte de La Feuillade, avril 1657. Réformé en 1661, suivit le Roi à Nantes. Accompagna M. d'Artagnan lorsqu'il arrêta M. Fouquet, en rendit compte au Roi qui le fit maréchal-des-logis de la première compagnie des mousquetaires en novembre 1661. Cornette de la même compagnie, février 1667. Enseigne, mars 1672. Sous-lieutenant, juillet même année. Brigadier des armées du Roi, mars 1677. Grand-bailli de Bergues, janvier 1682. Capitaine-lieutenant de la première compagnie des Mousquetaires à la mort du bailli de Forbin. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur de Saint-Quentin, juillet 1690. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Gouverneur et lieutenant-général de Toul et pays Toulois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et grand'croix en juillet 1706. Mort le 18 avril 1721.

De Menon de Saint-Quentin de Turbilly. Lieutenant de Roi d'Aix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Menonville. Lieutenant de Roi de la citadelle de Marseille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Mérials. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Roussillon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Mery de Magny ( François ). Entré au service dans l’artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Commissaire principal d'artillerie au mois de mars suivant. Lieutenant au département de Champagne et de Brie, avril 1695. Lieutenant en second de l'armée d'Italie, même mois. Lieutenant en second de l'armée de Flandres, mars 1704. Brigadier des armées du Roi, mars 1710. Lieutenant-général de l'artillerie au département de la Guyenne, de l'Aunis et du Poitou, juillet 1718. Mort en février 1729.

De Merveilleux ( Charles-Frédéric ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l715. Colonel du régiment de Karrer-Suisse dès 1740.

De Mesgrigny ( Jean, comte ). Lieutenant-général des armées du Roi. Directeur général des fortifications de Flandre et de Hainaut. Bailli de Troyes. Gouverneur de la citadelle de Tournay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et commandeur en 1695. Mort en 1720.

De Mesmes ( Joseph ), marquis de Ravignan. Page du Roi en 1687. Mousquetaire en 1680. Cornette au régiment de Barbesières ( depuis Estrades-Dragons ), mars 1690. Lieutenant, février 1691. Capitaine dans le même régiment, août 1692. Quitta sa compagnie de dragons en janvier 1694, pour entrer enseigne au régiment des Gardes-françaises. Sous-lieutenant aux Gardes, février 1695. Colonel du régiment d'infanterie de Foix, mars 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1701. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Maréchal-de-camp, novembre 1708. Inspecteur-général d'infanterie, octobre 1709. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 3 juillet 1719. Gouverneur de Guise, septembre 1736. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1737. Mort à Straubing le 15 mars 1742.

De Meuville. Capitaine au régiment de Cossé-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Michon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant à Marienbourg en 1740.

De Mignot d'Houdan. Capitaine de grenadiers au régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à Lintz dans une sortie en 1742.

De Milon. Lieutenant-colonel du régiment de la Châtre-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Miremont. Capitaine de grenadiers au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Moiron ( Nicolas ). Lieutenant réformé au régiment de Navarre, juillet 1669. Aide-major au régiment de Baudeville ( depuis Vaubecourt ), en 1670. Lieutenant de la Colonelle, juillet 1673. Capitaine audit régiment, mai 1674. Major, janvier 1678. Major de Lille, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Lieutenant de Roi de la place de Lille, janvier 1703. Brigadier d'infanterie, août 1706. Maréchal-de-camp, janvier 1709. Mort peu de temps après la paix d'Utrecht.

De Monceau de Traversone ( Claude ). Major du régiment des Gardes-françaises. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Monchy ( Henri, marquis ). Cornette dans le régiment du comte de Vaudemont. Capitaine au même régiment. Capitaine des gardes du comte de Vaudemont, gouverneur du Milanais. Mestre-de-camp-lieutenant audit régiment en 1707. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp en chef de son régiment, à la mort du comte de Vaudemont. Ce régiment fut mis sous son nom en 1723. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp en 1738. Mort le 1er juillet 1740.

De Monchy d'Hocquincourt ( le marquis ). Mestre-de-camp du régiment de Monchy-Cavalerie en 1707. Lieutenant-général des armées du Roi. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1704.

De Monestay ( François-Amable ), marquis de Chazeron. Cadet dans les Gardes-du-corps et aide-de-camp de son père en 1674. Exempt de la compagnie de Duras ( depuis Beauvau ). Capitaine au régiment de cavalerie de Saint-Sylvestre, 1676. Gouverneur de Brest sur la démission de son père, août 1688. Mestre-de-camp de cavalerie, décembre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Maréchal-de-camp, janvier 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Premier lieutenant de sa compagnie le 21 avril suivant. Mort le 28 décembre 1719.

De Monestay ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Exempt des Gardes-du-corps avec brevet d'enseigne. Maréchal-de-camp en 1767.

De Monestay ( Charles-François ), marquis de Chazeron, né le 12 novembre 1697. Mousquetaire en 1712. Capitaine dans un régiment de cavalerie de La Tour en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Deuxième cornette de la première compagme des Mousquetaires en 1716. Premier cornette en juin de la même année. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1718. Deuxième enseigne de sa compagnie en 1719. Il fut fait troisième enseigne de la compagnie des Gardes-du-corps du Roi ( depuis Beauvau ), en décembre même année. Gouverneur de la ville et du château de Brest en 1720. Deuxième enseigne de sa compagnie, même année. Premier enseigne en 1737. Troisième lieutenant en 1731. Deuxième lieutenant en 1732. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp en 1738. lieutenant-général des armées du Roi en 1744. Gouverneur de la ville et du château de Verdun en 1754. Mort à Brest en 1776.

De Monroux ( Philippe-Marie ). Aide-major du régiment Piémontais-Ducal, février 1676. Capitaine au régiment d'infanterie de Saint-Laurent ( depuis Nice ). Commandant du second bataillon du même régiment, octobre 1689. Colonel d'un régiment d'infanterie étrangère, septembre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Brigadier, janvier 1696. Maréchal-de-camp, février 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis, janvier 1706. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Mort en 1715.

De Mons ( Balthasar ). Lieutenant-colonel et brigadier des armées du Roi en 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1696. Tué à la bataille de Cassano en 1704.

De Mons de La Capellière ( Alexandre-Joseph ). Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Chef de bataillon dans celui de Saint-Second, avec rang de lieutenant-colonel. Gouverneur de Perpignan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 2 janvier 1705, en considération de ses blessures. Mort à Paris le 11 juin 1714.

De Mont ( Gaudence ). Entré au régiment des Gardes-Suisses dès 1676. Lieutenant au même régiment en 1684, et capitaine d'une demi-compagnie d'un régiment Suisse en la même année. Capitaine d'une demi-compagnie au régiment des Gardes-Suisses, avril 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Obtint une autre demi-compagnie, décembre 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mort à Paris le 30 mai 1726, étant encore capitaine aux Gardes.

De Montaigne ( Ernest-Louis ), comte de Mortany. Volontaire au régiment Royal-Allemand, juin 1706. Lieutenant-réformé, novembre 1708. Capitaine dans le même régiment, sur la démission d'un de ses frères, octobre 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine en second, mai 1718. Remis capitaine en pied, octobre 1719. Capitaine-réformé à la suite de Metz, août 1727. Major du régiment Royal-Allemand, octobre 1728. Maréchal-général-des-logis de l'armée en 1741. Brigadier des armées du Roi, octobre même année. Il entra, avec le consentement du Roi, en 1742, au service de l'empereur Charles VII, qui le fit maréchal-de-camp dans ses troupes et lui donna un régiment de dragons. Rentré au service de France à la mort de l'empereur, et après la paix de l'électeur, son fils, avec la Reine de Hongrie, il fut fait lieutenant-général des armées du Roi, mai 1745. Il commanda au pays de Messin en l'absence du maréchal de Belleisle après la mort du comte de Ségur en juillet 1751, et jusqu'à celle du maréchal de Belleisle, qui arriva en 1761.

De Montalan. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Montalembert de Monbeau ( Jean-Armand ). Major du régiment de Nivernais. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) en 1704.

De Montarel ou De Montaret. Capitaine au régiment de Granges-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Montausée. Sous-lieutenant des Chevau-légers d'Orléans. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Montaut ( Roger, marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1732.

De Montblanc. Enseigne de vaisseaux du Roi en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715.

De Montboissier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Montboissier-Infanterie en 1745.

De Montboissier Beaufort ( Pierre-Charles ), marquis de Canillac, né au mois de septembre 1694. Volontaire au régiment de cavalerie de Bouzols ( depuis d'Espinchal ) en 1708. Cornette au même régiment, mai 1709. Capitaine en 1710. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Deuxième cornette de la seconde compagnie des Mousquetaires, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1738. Premier cornette, avril 1729. Second enseigne, même année. Premier enseigne en 1734. Brigadier des armées du Roi, janvier 1740. Maréchal-de-camp, mai 1744. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748.

De Montbrison. Lieutenant-colonel du régiment de Montalet-Dragons. Mestre-de-camp d'un régiment. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Montclar. Capitaine au régiment de Puységur-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Monteillier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major et capitaine des portes de Montpellier dès 1740.

De Montenol. Aide-major du fort Saint-Jean de Marseille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Montesquiou ( Joseph ), comte d'Artagnan, né le 27 mars l651. Mousquetaire en 1668. Enseigne au régiment des Gardes, juillet 1673. Sous-lieutenant, février 1674. Sous-aide-major à la création de cette charge, novembre 1679. Lieutenant de la compagnie Colonelle en décembre suivant. Aide-major, février 1681. Capitaine-lieutenant de la Colonelle, novembre 1682. Cornette de la première compagnie des Mousquetaires, juillet 1684. Brigadier des armées du Roi, avril 1691. Deuxième sous-lieutenant de la première compagnie des Mousquetaires, à la création de cette charge, 1er février 1693. Premier sous-lieutenant de la compagnie, novembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Gouverneur du fort d'Exilles, mars 1699. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Capitaine-lieutenant de la première compagnie des Mousquetaires, février 1716. Gouverneur de la ville et château de Nîmes, avril 1719. Reçu chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Mort le 4 janvier 1729.

De Montesquiou ( Pierre ), comte d'Artagnan. Page du Roi en 1660. Cadet à Pignerol en 1665. Mousquetaire en 1666. Enseigne aux Gardes-françaises en 1668. Sous-lieutenant, avril 1670. Lieutenant, mars 1673. Aide-major, septembre 1674. Capitaine au régiment des Gardes, avril 1678. Major ( à la mort du marquis de Césan ) en 1681. Major-général de l'infanterie, avril 1683. Brigadier d'infanterie, août 1688. Inspecteur-général de l'infanterie, novembre 1689. Maréchal-de-camp, avril 1691. Lieutenant-général d'Artois en 1693. Gouverneur de la ville et citadelle d'Arras le 13 août de la même année ( à la mort du chevalier de Monchevreuil ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Maréchal de France, septembre 1709. Conseiller du conseil de la régence, juin 1720. Chevalier des Ordres du Roi, juin 1724. Mort en 1725.

De Montesquiou ( Pierre-Paul ), comte d'Artagnan. Cadet à Besançon en 1686. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, février 1689. Enseigne de grenadiers, juin 1691. Sous-lieutenant, septembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Sous-aide-major du régiment des Gardes, août 1699. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, mars 1704. Prisonnier à la bataille de Ramillies en 1706, échangé en 1710. Brigadier des armées du Roi le 1er février 1719, et employé en Bretagne sous le maréchal de Montesquiou. Mort le 25 novembre 1751.

De Montesquiou (Pierre, comte ), connu d'abord sous le nom de chevalier Dartagnan. Capitaine au régiment d'infanterie du comte Dartagan son frère aîné en 1707. Major du même régiment en 1708. Aide-major du régiment de Normandie, mars 1714. Obtint, dans le même mois, le rang de capitaine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Maréchal-des-logis et aide-major de la première compagnie des Mousquetaires en 1722. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie le même jour. Second cornette de la même compagnie en 1726. Premier cornette en 1727. Deuxième enseigne, février 1729. Premier enseigne de sa compagnie, même année. Deuxième sous-lieutenant, mai 1738. Brigadier des armées du Roi en 1740. Maréchal-de-camp en 1744. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748. Premier sous-lieutenant de sa compagnie en 1751. Mort le 18 juillet 1754.

De Montesson ( Jean-Baptiste, comte ). Cadet dans les Gardes-du-corps dès 1672. Exempt de la compagnie ( depuis Villeroy ), décembre 1674. Troisième enseigne de sa compagnie, octobre 1684. Deuxième enseigne, janvier 1687, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie, septembre 1688. Premier enseigne, avril 1690. Lieutenant, octobre 1691. Second lieutenant, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier en avril suivant. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Premier lieutenant de sa compagnie, mars 1705. Commandant la maison du Roi en juin 1709. Gouverneur de Saint-Quentin en octobre de la même année. Mort le 25 avril 1731.

De Montesson ( Charles, comte ), né le 20 novembre 1688. Mousquetaire en 1705. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom, sur la démission de son frère, en 1706. Colonel-réformé à la suite du régiment de Navarre en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Troisième enseigne de la compagnie des gardes-du-corps de Villeroi, avec rang de mestre-de-camp de cavalerie en 1717. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Deuxième enseigne en 1721. Premier enseigne en 1727. Troisième lieutenant en 1729. Gouverneur du fort de Brescou et de la ville et du fort d'Agde en 1731. Second lieutenant, même année. Maréchal-de-camp, août 1754. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1738. Premier lieutenant de sa compagnie en 1744. Mort le 26 juin 1758.

De Montgomery ( Jean, comte ). Capitaine de Chevau-légers, juillet 1667. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, juillet 1675, à la mort de M. de Montgeorges. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Inspecteur-général de la cavalerie en décembre de la même année. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Mort le 11 mars 1731.

De Montgrand ( Dominique ). Major du régiment de Boulonois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort dans la guerre de Bavière en 1742.

De Montigny. Lieutenant-colonel du régiment des Fusiliers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Montigny. Capitaine de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Montison. Lieutenant de Roi de Mezières. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Montjour. Lieutenant au régiment de Royal-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Montlezun ( Antoine ), baron de Busca. Capitaine dans le régiment de cavalerie de Villequier dès 1657. Lieutenant de la compagnie de Mestre-de-camp de Villequier, juillet 1660. Exempt de la compagnie ( depuis Luxembourg ), janvier 1667. Deuxième enseigne à la création de cette charge. Premier enseigne, juillet 1673. Deuxième lieutenant, mars 1675. Brigadier des armées du Roi, janvier 1678. Premier lieutenant, mars 1681. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur d'Aigues-Mortes, novembre 1691. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Mort le 27 mai 1715.

De Montlouis. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Montolieu ( Louis, marquis ). Chef d'escadre des galères. Maréchal-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Montplacé. Commandant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Montquain. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers au régiment de Vivarais en 1738.

De Montrozier. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Montvallat ( Hyacinthe ), marquis d'Antrague. Colonel-lieutenant du régiment Royal des vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Brigadier des armées du Roi en 1702. Tué à la bataille de Crémone.

De Moreau ( Charles-Georges ), seigneur d’Avrolle. Capitaine au régiment de Normandie en 1682. Lieutenant-colonel de celui d'Agenais en 1695. Commandant du fort de Navarre en 1701 et 1703. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) en 1704.

De Moret. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-aide-major au régiment des gardes lorraines dès 1740.

De Morlaix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gouverneur de Rochefort dès 1740.

De Mormés de Saint-Hilaire ( Armand ). Lieutenant-général de l'artillerie de Flandres, septembre 1665, en survivance de son père. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Maréchal-de-camp, février 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 6 février 1707, et grand'croix le 1er janvier 1720. Gouverneur de Belle-Isle, avril 1726. Mort le 24 novembre 1740.

De Mornay ( Gaston-Jean-Baptiste ), comte de Montchevreuil. Lieutenant au régiment du Roi, janvier 1663. Capitaine, octobre 1665. Major, août 1673. Lieutenant-colonel, février 1676. Colonel-lieutenant dudit régiment, avril 1678. Brigadier d'infanterie, mars 1683. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur d'Arras et lieutenant-général du pays d'Artois, septembre 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, par pouvoir, du 30 mars 1693. Grand-prieur de l'Ordre de Saint-Lazare en Normandie. Reçu grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Tué à la bataille de Neerwinden le 29 juillet suivant.

De Mornay ( Henri ), seigneur de Ponchon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Capitaine au régiment de Piémont et major de Dieppe en 1696. Mort le 30 juin 1711.

De Mortaigne ( Jacques-André ). Hongrois d'origine. Capitaine dans le régiment de cuirassiers de l'Empereur. Colonel du régiment des Gardes du prince de Dourlack. Entra au service de France en 1692, et fit la campagne près de Monseigneur. Colonel d'un régiment de hussards de son nom, novembre 1693. Son régiment ayant été réformé en décembre 1697 il fut fait mestre-de-camp à la suite du régiment Royal-Allemand. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Maréchal-de-camp, mars 1710. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1720. Mort le 11 juin 1734.

De Moulins de Villouet ( Pierre ). Capitaine au régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Moysset. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Murat. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Mus. Ingénieur et directeur des fortifications de Picardie et d'Artois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Muyn de Vrevins ( Michel ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp en 1706. Inspecteur-général d'infanterie. Commandant en Poitou et au pays d'Aunis. Mort en 1716.

De Nagu ( Joseph-Alexandre ), marquis de Varennes. Lieutenant au régiment de Jonsac ( depuis Beauvaisis ) en 1667. Capitaine, juillet même année. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, sur la démission du sieur des Fourneaux, février 1674. Brigadier des armées du Roi, août 1688. Inspecteur-général de la cavalerie, dans l'électorat de Cologne, décembre de la même année. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Leva un régiment d'infanterie de son nom en mai suivant. Gouverneur de Bouchain, octobre 1704. Mort le 6 juin 1723, étant conseiller d'honneur au parlement de Dijon et sénéchal de la ville de Lyon.

De Nanclas ( Isaac ). Capitaine au régiment de Jonsac ( depuis Saint-Maure et Beauvaisis ), juillet 1667. Major, avril 1678. Major-général de l'infanterie, mars 1684. Lieutenant-colonel de son régiment en octobre suivant. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Inspecteur-général de l'infanterie en décembre suivant. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Gouverneur du Mont-Louis, février 1701. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort en la même année.

De Narbonne ( Jacques, marquis ). Capitaine et major dans plusieurs régiments. Lieutenant-colonel dans celui de Saint-Germain-Beaupré ( depuis Royal-Pologne ), février 1686. Colonel d'un régiment de cavalerie, septembre 1689. Inspecteur-général de la cavalerie, novembre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, avril 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 14 octobre 1705. Mort au mois d'octobre 1711.

De Narbonne ( Louis-Benoît ), Lieutenant-colonel du régiment de Mirabeau-Infanterie. Gouverneur de Reggio dans le Modénois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Nas ( Jean-Baptiste ), seigneur de Tourris. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1754.

De Necle. Mestre-de-camp des Carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Nerval. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des Gardes-du-corps dès 1740.

De Nesle ( le chevalier ). Major du régiment Mestre-de-camp-Général-Cavalerie. Major de l’île de Ré. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Nesmond ( André, marquis ). Chevalier de la Toison d'Or. Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, commandeur en 1700, et grand'croix en 17…. Mort en 1702.

De Nettancourt d'Haussonville ( Louis-Claude ), comte de Vaubecourt. Gouverneur de Châlons et lieutenant-général du pays Verdunois, en survivance de son père, en janvier 1673. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom ( depuis Talaru ), février 1677. Inspecteur-général d'infanterie, juillet 1687. Brigadier, août 1688. Maréchal-de-camp, avril 1632. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1606. Tué en Italie le 17 mai 1705.

De Neufville ( François ), duc de Villeroy, né le 7 avril 1644, et connu sous le nom de marquis de Villeroy. Gouverneur et lieutenant-général du Lyonnais, mars 1650, en survivance de son père. Colonel du régiment de Lyonnais, janvier 1664. Brigadier d'infanterie, avril 1672. Pair de France, avril 1673. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1677. Chevalier des Ordres du Roi le 31 décembre 1688. Maréchal-de-camp, février 1693. Maréchal de France, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Capitaine de la première compagnie française des Gardes-du-corps du Roi, le 1er février 1695. Ministre d'État et chef du conseil royal des finances, le 2 septembre 1714, à la mort du duc de Beauvilliers. Établi gouverneur du Roi le 1er avril 1716. Mort le 18 juillet 1730.

De Neufville ( Louis-Nicolas ), duc de Villeroy, né le 24 décembre 1663, et connu d'abord sous le nom de marquis d'Alincourt. Lieutenant-général du gouvernement de Lyonnais, Forès et Beaujolais, sur la démission de l'archevêque de Lyon son oncle, avril 1680. Colonel du régiment d'infanterie de Lyonnais, sur la démission de son père, mars 1683. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Duc et pair de France, sur la démission de son père, le 22 avril 1694, il prit le nom de duc de Villeroy. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1701. Lieutenant-général des armées du Roi, septembre 1702. Employé en cette qualité à l'armée de Flandre, sous le maréchal son père se trouva au combat de Ramillies, et ne servit plus. Obtint, le 13 janvier 1708 en survivance de son père la charge de capitaine des Gardes-du-corps du Roi, et le gouvernement général du Lyonnais. Obtint le même jour pour son fils, la survivance de la charge de lieutenant-général du Lyonnais, et se démit, en sa faveur, du régiment de Lyonnais, en février 1714. Entra en possession de la charge de capitaine des Gardes-du-corps le 24 décembre 1716, sur la démission de son père, et en eut la survivance pour son fils le même jour. Chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Entra en jouissance du gouvernement général de Lyonnais le 29 juillet 1730 et se démit le même jour de la lieutenance-générale. Mort le 22 avril 1734.

De Neuville. Lieutenant au régiment de Langallerie-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Neuville. Capitaine au régiment de Cayeux-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Neuville-Beauvais. Lieutenant-colonel du régiment de Fiennes-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Nevillette. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Nicolay de Presle ( Nicolas, marquis ). Capitaine au régiment d'infanterie de Broglie, novembre 1667, et dans celui d'Anjou en décembre 1671. Colonel du régiment d'Auvergne-Infanterie, avril 1680. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 25 juin 1718.

De Niert. Capitaine au régiment de Thiérache. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Noailles ( Anne-Jules ), duc de Noailles, né le 4 février 1650. Capitaine de la compagnie des Gardes-Écossaises du Roi, en survivance, mars 1661. Brigadier en 1665 et 1666, et aide-major en 1667 et 1668, d'une compagnie des Gardes-du-corps. Aide-de-camp des armées du Roi, avril 1672. Brigadier de cavalerie, février 1674. Maréchal-de-camp, février 1677. Gouverneur-général du Roussillon, février 1678. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1682. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Maréchal de France en mars suivant. Mort à Versailles le 2 octobre 1708.

De Noé ( Marc-Roger, marquis ), né le 1er février 1673. Page du Roi en 1688. Mousquetaire en 1691. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1693. Sénéchal et gouverneur des Quatre-Vallées. Capitaine des châteaux de Tramesaigues, Cadour, La Barthe de Nestez, Magnoac et dépendances en 1699. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom en 1706. Colonel-réformé à la suite du régiment de la Marine en 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1719. Comme baron de l'Ile en Armagnac, il était chanoine honoraire de l'église métropolitaine d'Auch et conseiller au sénéchal d'Auch et de Lectoure. Mort le 13 octobre 1733.

De Noffon, frère du comte de Sarrau. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Tué au siège de Turin en 1706.

De Nogaret. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Nollet. Lieutenant-colonel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Noriou. Major du régiment de Léty-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Novion. Major. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Nouzières. Capitaine au régiment de Richelieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Philisbourg en 1734.

De Noyelles. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Paille. Lieutenant-colonel du régiment de Touraine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Palières ( le baron ). Capitaine au régiment du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Pallas ( Joseph ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699.

De Pannetier. Chef d'escadre des armées navales. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort en 1696.

De Pardaillan ( le comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

De Pardaillan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

De Pardieu ( Philippe ), marquis d'Avrémênil. Colonel d'un régiment d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 15 mars 1746.

De Pargade. Capitaine-aide-major au régiment de Bugey. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Paris de Mainvilliers ( François-Philippe ). Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Chartres en 178..

De Parlant. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Pas ( Antoine ), marquis de Feuquières, né le 16 avril 1648. Volontaire au régiment du Roi en 1666. Enseigne, mars 1667. Lieutenant, novembre 1671. Capitaine en juin suivant. Aide-de-camp des armées du Roi, avril 1672. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, juillet, même année. Colonel du régiment Royal-la-Marine en novembre 1674, et le 4 août 1676 d'un régiment d'infanterie ( depuis la Tour du Pin ). Gouverneur de Verdun, mars 1688, à la mort de son père. Brigadier en août suivant. Maréchal-de-camp, janvier 1689. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 27 janvier 1711.

De Pas ( le comte ). Colonel de milice. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Pas de Feuquière ( François ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Paulo. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Pech. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du château neuf de Bayonne en 1740.

De Penandreff de Kersauson. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

De Permangle. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du régiment de Gondrin-Infanterie en 1740.

De Perrien ( Pierre ), marquis de Crenant. Enseigne au régiment du Roi, avril 1668. Capitaine, juin 1671. Colonel-lieutenant du régiment d'infanterie de la Reine, janvier 1675. Inspecteur-général de l'infanterie, décembre 1682. Brigadier d'infanterie, mars 1683. Gouverneur de Casal, juillet 1687. Maréchal-de-camp, août 1688. Il fit arrêter, dans son gouvernement de Casal, où il résidait, le comte de Fassaty, gouverneur de la ville pour le duc de Mantoue, et par sa prudence dissipa la conjuration. Colonel d'un régiment d'infanterie italienne, janvier 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Gouverneur de Condé, janvier 1697. Directeur-général de l'infanterie, mai 1699. Mort le 9 février 1702.

De Perrier aîné. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

De Perrières de Saint-Mars. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Perrin ( Pierre-Alias-Michel ), chevalier de La Bessière. Lieutenant-colonel du régiment de Rouergue. Gouverneur de Puymirol en Agenais. Lieutenant de Roi de Ville-Franche, de Conflans. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort en 1735.

De Perriney ou De Perrinet ( Alexandre ). Capitaine de vaisseaux du Roi et commandant la compagnie des gardes de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Perussis ( Louis, comte ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Gouverneur de Villeneuve-lès-Avignon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Pery ( Jean-Baptiste, marquis ). Capitaine au régiment d'infanterie corse, levé par son père, juin 1674. Servit en Sicile jusqu'au mois de mars 1678 qu'il rentra en France. Incorporé, au licenciement de ce régiment, en août 1682, avec sa compagnie, dans le régiment Royal-Roussillon. Colonel d'un régiment d'infanterie étrangère, septembre 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1705. Mort le 4 mars 1721.

De Pesyr. Major du régiment de la Sarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Peynautier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des Gardes-du-corps en 1740.

De Peyrat. Lieutenant-colonel du régiment de Toulouse-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Peyrat. Capitaine au régiment du Roi-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Phelippeaux ( Raimond-Balthasar ). Lieutenant au régiment d'infanterie de Turenne en 1672. Cornette au régiment Dauphin-Cavalerie, avril 1673. Capitaine au régiment Royal-Cavalerie, janvier 1675. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, sur la démission du baron de Cuincy, décembre 1683. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons, novembre 1690. Brigadier, avril 1691. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment Dauphin-Étranger-Cavalerie, novembre même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Ambassadeur extraordinaire à Turin en 1701. Lieutenant-général des armées du Roi en décembre de la même année. Vice-roi du Canada, janvier 1709. Conseiller d'État d'épée. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 13 avril 1713. Mort à la Martinique en 1713 ou 1718.

De Philip ( Louis ), marquis de Saint-Viance. Cadet dans les Gardes-du-corps dès 1663. Deuxième enseigne, octobre 1686. Troisième lieutenant, janvier 1687. Brigadier de cavalerie, avril 1691. Premier lieutenant de sa compagnie novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier suivant. Gouverneur de Coignac, janvier 1702. Mort le 17 février 1726.

De Planque. Capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Planque ( Barthélemi ). Entré très jeune dans le régiment de Rouergue. Enseigne de la compagnie de son père en 1672. Lieutenant de la Lieutenance-colonelle, mai 1675. Capitaine en 1676. Major, décembre 1678. Lieutenant-colonel dudit régiment, novembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Inspecteur-général de l'infanterie, mars 1703. Servit au siège de Gironne, et vint, le 4 février 1711, apprendre la prise de cette place au Roi, qui le créa Maréchal-de-camp le 14 du même mois. Mort au mois de février 1713. ( Son père avait été créé lieutenant-colonel du régiment de Rouergue le 20 novembre 1667, ennobli en considération de ses services le 1er avril 1670, et fait lieutenant de Roi de Bayonne au mois de novembre 1680. )

De Plossol. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment de Tournaisis dès 1740.

De Pointis ( le baron ). Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Pointis. Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Polastron ( Denis, comte ). Enseigne au régiment du Roi le 2 janvier 1663. Lieutenant en octobre suivant. Aide-major, octobre 1665. Capitaine, janvier 1667. Major, février 1676. Lieutenant-colonel, octobre 1678. Brigadier des armées du Roi, février 1686. Maréchal-de-camp, avril 1691. Gouverneur de Castillon le 27 mars 1695. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Gouverneur du Mont-Dauphin, mars 1698. Commandant dans les évêchés de Saint-Malo, de Dôle et de Saint-Brieuc, juillet 1701. Mort le 28 février 1706.

De Polchet ( Henri-Jacob ), né le 6 avril 1687, au Petit-Hombourg, près Sarrelouis. Cadet au régiment d'infanterie de Luxembourg en 1703. Sous-lieutenant en 1703. Lieutenant en 1707. Capitaine, octobre 1710. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de son régiment, juillet 1726. Lieutenant-colonel, avril 1740. Lieutenant-colonel à la suite des grenadiers de France en 1749. Brigadier des armées du Roi, juillet 1750. Lieutenant de Roi au Quesnoy, novembre 1755.

De Pontcharnaut. Premier capitaine au régiment de Marsan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Pontac-Beautiran ( le chevalier ). Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Poulconce. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

De Pontbriant. Capitaine de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Pontevès, comte de Tournon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1735.

De Pontevès, marquis de Tournon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Chef d'escadre en 1761. Lieutenant-général des armées navales.

De Prat ( Antoine ). Capitaine au régiment du Maine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Crémone, des blessures qu'il avait reçues à la bataille de Guastalla en 1734.

De Préchac. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Mort des blessures qu'il reçut à la prise d'Yvrée en 1704.

De Pujet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant de la citadelle de Marseille dès 1740.

De Pujol ( Pierre-Jean ). Chevalier de Saint-Lazare. Major de brigade des Carabiniers. Mestre-de-camp de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort à Valenciennes le 13 novembre 1727.

De Puyrobert. D'abord capitaine, puis lieutenant-colonel du régiment Royal-Roussillon-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Quesse de Valcourt ( Jean-François ). Servit en qualité de volontaire en 1685. Cadet en 1687. Cornette au régiment de cavalerie de Castries en janvier 1689. Capitaine dans le même régiment à la mort de son père en 1699. Capitaine dans la brigade de Pujols au régiment Royal des Carabiniers, août 1697. Lieutenant de la Mestre-de-camp de la brigade de Rosel, décembre 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel de la brigade de Grieu en 1716. Mestre-de-camp de cette brigade, octobre 1733. Brigadier des armées du Roi, août 1734. Maréchal-de-camp, janvier 1740. Mort le 31 mai 1742.

De Raffelis de Soissons. Capitaine de galères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703.

De Raffin d'Hauterive ( Jean-Louis ). Officier au régiment d'infanterie d'Anjou, à sa formation, en 1670. Capitaine au même régiment en 1672. Capitaine de grenadiers, avril 1682. Major dudit régiment, février 1686. Lieutenant de Roi de Sedan, janvier 1687. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort le 4 août 1715.

De Raousset. Major du régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Rassent ( Jean-François-Paul, marquis ). Capitaine de cavalerie, décembre 1667. Capitaine dans le régiment de Gassion ( depuis Ollier ), août 1671. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, sur la démission du sieur de Grutel, décembre 1677. Capitaine dans le régiment Dauphin-Étranger, octobre 1682. Brigadier, mars 1683. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704, Gouverneur de la ville et du château d'Arques. Mort le 4 septembre 1718.

De Ratouin. Lieutenant-colonel du régiment de Brice-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Rausier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major et capitaine des portes de La Rochelle en 1740.

De Ravenel ( Paul ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

De Reding ( Henri-Louis ), baron de Biberegg. Entra au régiment de Salis dès 1679. Lieutenant audit régiment en la même année. Obtint une commission pour tenir rang de capitaine, décembre 1689. Capitaine d'une demi-compagnie au régiment des Gardes-Suisses, sur la démission de son père, octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 17 mars 1704. Brigadier des armées du Roi, mars 1710. Maréchal-de-camp, février 1719. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-Suisses, décembre 1722. Mort à Fontainebleau au mois de septembre 1726.

De Reding de Biberegg ( Jean-François, chevalier ). Capitaine de grenadiers au régiment de Greder. Major du même régiment. Colonel d'un régiment d'infanterie allemande de son nom le 3 mars 1705. Maréchal-de-camp par brevet du même jour. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Mort à Madrid en 1706.

De Reding de Frawnfeldt ( Antoine, baron ). Enseigne au régiment suisse de Greder ( depuis Affry ), avril 1714. Sous-lieutenant, février 1715. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine d'une demi-compagnie au régiment de Castellas ( depuis Monin ), août 1719. Obtint le rang de lieutenant-colonel en mars 1744, et celui de colonel en août 1747. Lieutenant-colonel de son régiment en octobre suivant. Brigadier des armées du Roi, mai 1748. Colonel de son régiment, mars 1756. Maréchal-de-camp, février 1761.

De Refuge ( Henri ), seigneur de Précy. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort le 13 mars 1725.

De Refuge ( Pomponne ), marquis. Capitaine dans le régiment de la Reine, avril 1667. Lieutenant de Roi au baillage d'Évreux, sur la démission de son frère, avril 1670. Capitaine au régiment d'infanterie de Bourgogne, janvier 1672. Colonel du régiment de Bourbonnais, avril 1673. Brigadier d'infanterie, octobre 1676. Capitaine d'une compagnie de cadets, et nommé gouverneur de Clermont en juin 1685. Maréchal-de-camp, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier l696. Commandant les Trois-Évêchés, août 1704. Mort le 26 septembre 1712.

De Regards. Capitaine au régiment de la Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Regnac. Brigadier d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Relingue ( le comte ). Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et commandeur en 1702.

De Relingue ( Charles-Antoine, comte ). Mousquetaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne de la compagnie des gendarmes anglais en 1718. Obtint le rang de lieutenant-colonel de cavalerie en 1719. Mestre-de-camp de cavalerie en 1721. Brigadier des armées du Roi, janvier 1740. Sous-lieutenant de la compagnie des gendarmes de la Reine, septembre 1741. Maréchal-de-camp en 1744. Lieutenant-général des armées du Roi en 1748. Mort en 1774.

De Renaud ( François ), chevalier d'Alcin. Major du régiment de Flandre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Coni en 1744.

De Repaire. Lieutenant de Roi de la province d'Artois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Resigny ( le marquis ). Mestre-de-camp du régiment des Carabiniers. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Resson ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Rey. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Rey. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Porte-étendard des Gardes-du-corps en 1740.

De Reynack ( Hubert-Adrien, comte ). Capitaine au régiment d'Alsace en 1656. Major, janvier 1668. Lieutenant-colonel, janvier 1687. Brigadier d'infanterie, août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 31 juillet 1696, des blessures qu'il avait reçues la veille en combattant avec la plus grande valeur.

De Reynier ( Charles ). Lieutenant au gouvernement de Brouage. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort en décembre 1705.

De Reynol ( François ). Lieutenant de la compagnie de son père, au régiment des Gardes-Suisses, dès 1653. Capitaine d'une compagnie franche en 1657. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-Suisses, à la création de cette charge, janvier l689. Brigadier, mars 1690. Le Roi lui donna le régiment suisse ( depuis Reding ) en septembre même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Colonel du régiment des Gardes, à la mort de Maurice Warner, juin 1702. Lieutenant-général des armées du Roi en décembre suivant. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1714. Membre du conseil de guerre, septembre 1715. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1718. Mort le 4 septembre 1722.

De Reynold ( Antoine-Walter ). Entré au régiment des Gardes-Suisses au mois de mars 1682. Capitaine d'une demi-compagnie, sur la démission de son père, octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 17 mars 1704. Brigadier des armées du Roi, mars 1710. Mort au mois de novembre 1713.

De Reynold-Béviés ( Gabriel-Joseph ). Entra au régiment des Gardes-Suisses dès 1688, et y passa par tous les grades subalternes, Eut rang de capitaine au même régiment en janvier 1701. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 2 janvier 1705. Obtint une demi-compagnie vacante par la mort de son frère ainé. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Obtint la survivance de la demi-compagnie de son père et d'une compagnie franche qu'avait aussi son père. Nommé commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 6 décembre 1722. Il mourut avant d'être reçu. Il commandait, lors de sa mort, en août 1726, sept cents hommes, quoique n'étant que capitaine. Il avait une compagnie entière aux Gardes, une demi-compagnie dans le régiment de Brendlé, une dans Castellas, une demie dans Hamel, et une compagnie franche.

De Ricard ( Edouard ), seigneur de La Chevalleraye. Mestre-de-camp de cavalerie. Capitaine des chasses du prince de Conti. Gouverneur de Beaumont-sur-Oise et de l'Is1e-Adam. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Paris, hôtel de Conti, le 28 janvier 1742.

De Richaud. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major de la citadelle de Valencienne dès 1740.

De Richebourg. Capitaine de grenadiers au régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

De Richeran ( Guy ). Ingénieur. Capitaine au régiment de la Marine, mai 1677. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Brigadier, janvier 1696. Maréchal-de-camp, février 1704. Mort le 27 octobre de la même année.

De Richon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Maréchal-des-logis des gendarmes de Berri dès 1740.

De Ricousse. Capitaine au régiment d'Enghien. Premier aide-de-camp du duc d'Enghien. Maître-d'hôtel de Monsieur le Prince. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Rieumal. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de Bouchain dès 1740.

De Rigal ( Jean-Baptiste ), né le 6 décembre 1686. Sous-lieutenant dans le régiment de la Couronne en 1706. Lieutenant, juin 1707. Capitaine en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1735. Commandant de bataillon, novembre 1740. Lieutenant-colonel de son régiment, juillet 1744. Brigadier des armées du Roi, mars 1747. Maréchal-de-camp en 1758.

De Rigaud ( Philippe ), marquis de Vaudreuil. Capitaine de vaisseaux du Roi. Gouverneur du Canada. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er mai 1698. Commandeur le 18 juin 1712. Grand'croix le 24 avril 1721. Mort à Québec le 10 septembre 1725.

De Rigaud ( Philippe-Antoine ), baron de Vaudreuil. Chevalier de Saint-Lazare. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Chef de bataillon au régiment du Roi, avec rang de colonel. Tué le 5 septembre 1742.

De Riotor ( François ), marquis de Villemeur. Lieutenant au régiment du Roi dès 1667. Aide-major, février 1670. Capitaine, septembre 1674. Capitaine des grenadiers à cheval à la mort de son frère, tué au combat de Leuze-en-Hainaut, novembre même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Mort le 14 octobre 1735.

De Riquet. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Riquet de Bonrepos ( Pierre-Paul ), comte de Caraman. Enseigne au régiment des Gardes-françaises le 6 juillet 1666. Lieutenant, janvier 1668. Capitaine, février 1675. Brigadier des armées du Roi, avril 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes, juin 1700. Reçu grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Mort le 25 mars 1730.

De Rissan de Saint-André ( Bertrand ). Major du régiment de Bigorre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Tué au service du Roi en Italie.

De Rivière. Commandant de bataillon au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Rivière ( Joseph-Hercule ), seigneur de Bruis. Capitaine commandant le régiment de l'Yonne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 29 août 1729.

De Roannes ou De Roanez ( le chevalier ). Capitaine de galères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Robert ( Antoine ). Officier du génie. Directeur des fortifications des duchés de Bourgogne et de Bresse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Commandant en chef les ingénieurs à l’armée d’Espagne. Tué au siège de Castel-Branco le 22 mai de ladite année 1704.

De Rochechouart ( Roger, baron ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1746.

De Rochepierre ( le chevalier ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp du régiment de Rochepierre-Dragons en 1720.

De Rodemack. Lieutenant-colonel du régiment de Choiseul. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Rohan ( le vicomte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp d'un régiment de son nom en 1735. Il le conserva jusqu'à sa mort en 1743.

De Rohan-Soubise ( Hercules-Mériadec, prince ), né le 8 mai 1669. Embrassa d'abord l'état ecclésiastique, le quitta à la mort de son frère, et entra dans les Mousquetaires en 1690. Obtint, sur la démission de son père, le régiment de cavalerie ( depuis Taleyrand ), octobre même année. Gouverneur de Champagne et de Brie, en survivance de son père, novembre 1693. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Gendarmes de la Garde, décembre 1703. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre même année. Le Roi érigea la baronnie de Frontenay en duché-pairie en sa faveur, sous le nom de Rohan-Rohan, par lettres données à Fontainebleau au mois d'octobre 1714, registrées, le 18 décembre suivant, au parlement, où il fut reçu. Il fut chargé, en 1722, d'aller sur les frontières d'Espagne recevoir l'Infante, qu'il conduisit en France. Il se démit, au mois de juillet 1734, de la charge de capitaine-lieutenant des Gendarmes de la Garde en faveur du prince de Soubise son petit-fils. Mort le 26 janvier 1749. A la bataille de Ramillies, en 1706, une blessure dangereuse qu'il reçut à la première décharge, et le chagrin de voir son frère tué à son côté, ne l'empêchèrent pas de charger, avec la compagnie des Gendarmes, deux escadrons ennemis qu'il défit entièrement. Ce fut à cette occasion que Louis XIV lui manda que s'il avait eu vingt escadrons de gendarmes et vingt princes de Rohan, les ennemis, malgré leur supériorité, n'en seraient point où ils étaient.

De Roncherolles ( Charles ), marquis de Pont-Saint-Pierre. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Mort en 1704.

De Ronty de Richecour. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Directeur d'artillerie à Givet en 1760.

De Rosen ( Conrad, marquis ). Cadet dans le régiment des Gardes. Cornette dans le régiment de Brinon en 1654. Capitaine audit régiment en la même année. Lieutenant-colonel du régiment de Rosen, octobre 1667. Colonel du même régiment, décembre suivant. Brigadier, mars 1675. Maréchal-de-camp, janvier 1678. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Maréchal de France, janvier 1703. Chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1705. Mort le 3 août 1715.

De Rossi de Baville ( François ), marquis de Saint-Second. Capitaine au régiment de la Marine. Major et lieutenant-colonel de différents régiments de nouvelle création. Colonel d'un régiment d'infanterie étrangère de son nom. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715. Mort en 1716.

De Rosmadec ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Chef d'escadre des armées navales.

De Rosmadec ( le marquis ). Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Roucy ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Roussel. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Rousselet ( François ), comte de Chateauregnaud. Enseigne de vaisseaux en 1661. Capitaine de vaisseaux en 1664. Grand-prieur de l'Ordre de Saint-Lazare en Bretagne en 1681. Lieutenant-général des armées navales en 1688. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Capitaine-général de la mer Océane, par lettres de Philippe V données à Buen-Retiro le 18 mars 1701. Vice-amiral du Levant à la mort du maréchal de Tourville, juin 1701. Maréchal de France, janvier 1705. Lieutenant-général en Bretagne, avril 1704. Chevalier des Ordres du Roi, février 1705. Mort le 15 novembre 1716.

De Roussereau. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Rouville. Lieutenant-colonel du régiment de la Reine-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Rouvroy ( Titus-Eustache ), marquis de Saint-Simon, né le 22 juillet 1654. Enseigne au régiment de Picardie dès 1671. Lieutenant en 1673. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, février 1674. Sous-lieutenant, novembre 1677. Lieutenant, mai 1679. Aide-major, octobre 1689. Capitaine audit régiment des Gardes, septembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 1er septembre 1712.

De Rouvroy ( Jean-Baptiste, marquis ). Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et commandeur le 27 mars 1728. Mort le 23 mars 1744.

De Roux. Capitaine au régiment de Champagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Roux ( Jean-François ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Marseille le 23 avril 1738.

De Rozamel. Capitaine-lieutenant des Chevau-légers d'Anjou. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Roze ( François ), marquis de Provenchère. Maréchal-de-camp. Gouverneur de Philippeville et de la citadelle d'Arras. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Rozel ou Du Rozel ( César-Armand, marquis ). Lieutenant de la compagnie Mestre-de-camp du régiment de cavalerie d'Enghien en 1664, avec rang de capitaine en novembre 1665. Capitaine au même régiment, décembre 1667. Capitaine dans celui de Doucet, août 1671. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, janvier 1677. Au licenciement de son régiment incorporé dans celui de Bulonde ( depuis Roucy ) en août 1679, et dans celui de Melac en octobre 1684. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Mort en 1726.

De Rozoy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi d'Aire en 1740.

De Rubentel ( Denis-Louis ), marquis de Mondetour. Enseigne au régiment des Gardes-françaises le 18 janvier 1649. Lieutenant, décembre 1652. Capitaine à la mort de son frère le 20 juillet 1656. Maître-d'hôtel du Roi, à la mort de son frère, le même jour. Commanda, en 1671, les quatorze compagnies du régiment des Gardes qui marchèrent dans l'électoral de Cologne. Brigadier des armées du Roi, octobre 1672. Maréchal-de-camp, décembre 1677. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes, à la retraite de M. Malagotty, mars 1681. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort le 29 avril 1705.

De Ruffé. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Bouchain en 1740.

De Sade ( Joseph-David ). Page du Roi à la grande écurie. Sous-lieutenant au régiment d'infanterie du Roi, mars 1710. Lieutenant, mai 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine en 1718. Capitaine de grenadiers, avril 1735. Obtint le rang de colonel d'infanterie en 1736. Commandant de bataillon, avril 1741. Brigadier des armées du Roi en 1745. Commandant des ville et château d'Antibes, janvier 1746. Maréchal-de-camp en 1747. Mort le 29 janvier 1761.

De Saillibray. Capitaine au régiment de Roquepine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1696.

De Sailly ( Louis ). Lieutenant au régiment d'Auvergne. Capitaine le 16 octobre 1665. Lieutenant-colonel de son régiment, novembre 1687. Brigadier des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort au mois de mars 1700.

De Sailly ( Aimard-Louis, marquis ), né le 27 décembre 1655. Page du Roi en 1672. Capitaine au régiment, de la Reine-Dragons, novembre 1675, et major le 7 janvier suivant. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, en 1688. Brigadier, avril 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Commandeur de l’Ordre de Saint-Louis, le 8 avril 1707. Gouverneur de Saint-Venant, juin 1722. Mort le 11 décembre 1725.

De Sailly. Capitaine au régiment de Navarre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort vers 1730.

De Saint-Amadour. Capitaine au régiment d'Orléans. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1693.

De Saint-Amand. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saint-André ( Henri ). Brigadier des armées du Roi en 1677. Gouverneur de Vienne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saint-André ( le marquis ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant aux Chevau-Légers-Dauphin. Brigadier des armées du Roi en 1740.

De Saint-André de Las Bordès. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment des Landes-Infanterie dès 1740.

De Saint-Avy. Enseigne des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Saint-Éloy. Capitaine de grenadiers au régiment d'Oléron. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Saint-Estève. Capitaine de grenadiers au régiment de Gâtinais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Saint-Étienne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au Pont de Beauvoisin en 1740.

De Saint-Eugène de Marcillanges. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

De Saint-Genas. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de Valence en 1740.

De Saint-Georges de Cormis. Cornette de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saint-Germain. Major du fort de Saint-André de Salins. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Saint-Hilaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major de Mont-Louis dès 1740.

De Saint-Julien. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Saint-Julien. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment de Bresse dès 1740.

De Saint-Julien. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du régiment de Vexin dès 1740.

De Saint-Loup. Lieutenant-colonel du régiment de Bourgogne-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Saint-Mars. Gouverneur de La Bastille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Saint-Martin. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Tué au combat de Lazara en 1702.

De Saint-Martin. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Strasbourg.

De Saint-Martin d'Aglié ( Joseph-Philippe-Hyacinthe ), marquis de Rivarolles. Lieutenant-général des armées du Roi. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Saint-Mauris ( Charles-César, marquis ). D'abord attaché au service d'Espagne, venu en France avec le régiment de Chevreau, fait capitaine audit régiment le 16 Août 1674. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, août 1688. Brigadier, septembre 1690. Inspecteur de la cavalerie et des dragons, octobre 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 1er octobre 1701. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Mort au mois de mai 1704.

De Saint-Michel. Lieutenant au régiment de Broglie-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Saint-Michel. Lieutenant au régiment de Broglie-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1696.

De Saint-Moris. Capitaine de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saint-Moris. Premier capitaine au régiment Royal-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saint-Pol de Hecourt ( Marc-Antoine, chevalier ). Chef d'escadre des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703. Tué dans un combat naval le 31 octobre 1705.

De Sain-Prix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

De Saint-Quintin, comte de Blet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-lieutenant des Gendarmes anglais au mois d'avril 1740.

De Saint-Severin d'Arragon ( Alphonse-Marie-Louis, comte ). Colonel à la suite du régiment Royal-Italien. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Chevalier des Ordres du Roi en 1748. Ambassadeur en Suède et en Pologne.

De Saint-Simon ( François ), comte de Saudricourt. Lieutenant-colonel du régiment de Picardie. Brigadier des armées du Roi. Commandant à Mannheim. Gouverneur de Nîmes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort le 3 octobre 1717.

De Saint-Simon ( Louis-Claude ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1708.

De Saint-Victor. Lieutenant-colonel du régiment d'Uzès-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Saint-Vincent. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au château de Saint-Omer dès 1740.

De Sainte-Colombe ( François ). Capitaine de grenadiers au régiment d'Anjou. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1733, à l'affaire de Pizzighitone.

De Sainte-Croix. Capitaine au régiment de Provence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Sainte-Fère. Enseigne aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Sainte-Foix. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Nantes dès 1740.

De Sainte-Hermine ( Elie, comte ). Mousquetaire pendant quelques années. Capitaine au régiment du Colonel-Général des dragons, août 1688. Colonel d'un régiment de dragons de son nom, octobre 1690. Brigadier des armées du Roi, octobre 1695. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons, août 1700. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1703. Mort le 13 janvier 1707.

De Sainte-Maure ( le chevalier ). Lieutenant-colonel du régiment de Conflans-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Sainte-Maure ( Charles, marquis ). Vice-amiral de France. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Commandeur en 17... Grand'croix le 27 mars 1728.

De Salabery de Beneville. Lieutenant-général des armées navales. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Commandeur en 1737.

De Salandref. Major du régiment de Toulouse-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Salern. Lieutenant-colonel du régiment de Condé. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Salis de Zizers ( Jean ). Entré au régiment de Salis ( depuis Polier et Reynold ) le 25 septembre 1684. Capitaine dans le même régiment en 1688. Capitaine d’une demi-compagnie dans celui des Gardes-Suisses, sur la démission de son frère, mars 1696. Obtint l'autre demi-compagnie à la retraite de son frère, le 3 novembre 1701. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1705. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mort au mois de janvier 1726, étant encore capitaine au régiment des Gardes-Suisses.

De Saller. Lieutenant-colonel du régiment de Condé-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Salles. Capitaine de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Sanguion. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Sanzay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux en 1748.

De Saqui des Tourres. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1740.

De Sarefield ( Guy-Claude, comte ). Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Provence en 1748.

De Sarlant. Capitaine au régiment Royal-Général-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Sarrault. Commandant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Sartons. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Saulière. Capitaine de grenadiers au régiment d'Artois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Saulx ( Henri-Charles ), comte de Tavannes, né au mois de décembre 1687. Mousquetaire en 1703. Guidon de la compagnie des gendarmes de Berri. Lieutenant-général au gouvernement de Bourgogne pour le département d'Auxois, de l'Autunois, de Lauxerrois, à la mort de son frère aîné, en 1705. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers Dauphin, janvier 1708. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie, même année. Capitaine-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers d'Anjou en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-lieutenant de la compagnie des gendarmes de Flandre en 1716. Commandant en chef en Bourgogne en 1722. Capitaine et gouverneur de Tallant, même année. Lieutenant-général aux bailliages de Dijon, Auxonne, Châtillon-sur-Seine et Bar-sur-Seine, même année 1722. Maréchal-de-camp, août 1734. Lieutenant-général au comté de Charolais, sur la démission du duc de Châtillon. Chevalier des Ordres du Roi, janvier 1745. Lieutenant-général des armées du Roi en 1748. Mort le 30 août 1761.

De Sauvestre ( Anne-Bernard ), comte de Clisson. Volontaire dans les Gardes-du-corps du Roi en 1675. Sous-lieutenant aux Gardes-françaises, avril 1677. Sous-aide-major, mai 1681. Lieutenant, février 1689. Lieutenant de grenadiers, décembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Obtint une commission pour tenir rang de colonel, mars 1704. Capitaine aux Gardes-françaises, juin 1706. Brigadier des armées du Roi, février 1710. Commandait encore, à sa mort, le 21 février 1729, la troisième compagnie de grenadiers dudit régiment.

De Savary de Lancome. Capitaine de grenadiers au régiment de Richelieu. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué au siège de Philippsbourg en 1734.

De Scaglia ( Marie-Joseph-Ignace-Auguste-Mainfroy-Jérôme ), comte de Verue. Colonel d'un régiment de dragons de son nom à son entrée au service de France, octobre l690. Réformé en janvier 1698, et entretenu mestre-de-camp à la suite du régiment de Mestre-de-camp-Général-Dragons. Commissaire-général de la cavalerie, 7 juillet 1703. Brigadier des armées du Roi par brevet du même jour. Maréchal-de-camp, février 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) le 13 août 1704.

De Ségain de Borne, seigneur et baron de Prades. Capitaine au régiment de Bretoncelles-Dragons en 1707. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Exempt des Gardes-du-corps. Mestre-de-camp de cavalerie. Mort au mois de février 1737.

De Seguiran ( le marquis ). Lieutenant au régiment du Maine en 1700. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Tué au combat d'Ekeren.

De Ségur ( Henri-Joseph, marquis ). Capitaine-lieutenant des Chevau-légers d'Anjou. Gouverneur-lieutenant du pays de Foix et de la province de Brie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, commandeur en 1701, grand'croix en 17...

De Ségur ( Henri-François, comte ), né le 1er juin 1689. Mousquetaire, janvier 1705. Capitaine dans le régiment d'infanterie de son père en 1706. Colonel de ce régiment sur la démission de son père, même année. Guidon de la compagnie des gendarmes anglais en 1709. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie, même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gouverneur et lieutenant-général des pays, ville et château de Foix, septembre 1718. Lieutenant-général au gouvernement de Champagne pour le département de Brie, en survivance de son père, même mois. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de cavalerie d'Orléans, mars même année. Maître de la garde-robe de M. le duc d'Orléans, juillet suivant. Maréchal-général-des-logis de cavalerie de l'armée d'Italie en 1733. Maréchal-de-camp en 1734. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons en 1736. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1738. Chevalier des Ordres du Roi, février 1748. Mort le 18 juin 1751.

De Seignan. Capitaine au régiment de Guiche. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Selve ( Jean-Pierre ). Lieutenant au régiment de Picardie dès 1667. Capitaine, février 1672. Lieutenant-colonel du même régiment, novembre 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier d'infanterie, février 1704. Commandant à Béthune en 1708, à Saint-Venant en 1709. Gouverneur de cette dernière place en avril 1710. Maréchal-de-camp, novembre suivant. Mort à Saint-Venant le 27 mars 1721.

De Selve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1737.

De Senneterre ( Henri-François ), duc de La Ferté, né le 25 janvier 1657, et connu d'abord sous le nom de marquis de La Ferté. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom ( depuis la Sarre ), sur la démission de son père, août 1671. Gouverneur du pays Messin et Verdunois, et en particulier des villes et citadelle de Metz, Vic et Moyenvic en survivance de son père, mars 1674. Brigadier des armées du Roi, février 1676. Reçu duc et pair de France, sur la démission de son père, le 8 janvier 1678. Il prit le nom de duc de La Ferté. Maréchal-de-camp, mai 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Mort le 1er août 1703.

De Senneterre ( Henri-Charles, comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel du régiment de Senneterre-Infanterie en 1734.

De Senneterre ( Jean-Charles, marquis ), né le 11 novembre 1685. Lieutenant au régiment de Senneterre-Dragons le 30 mai 1703. Capitaine au régiment de Senneterre ( depuis Apchon ), septembre 1704. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom sur la démission du comte de Laval, qui passait au régiment de Bourbon, avril 1705. Son régiment réformé en novembre l714, il fut placé colonel à la suite du régiment de Normandie en décembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Colonel du régiment d'infanterie de La Marche sur la démission du marquis de La Ferté, juillet 1731. Maréchal-de-camp, février 1734. Ambassadeur auprès du Roi de Sardaigne en avril suivant. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre même année. Ambassadeur à la cour de Turin jusqu'en 1743. Chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1745. Commandant en Poitou, Saintonge et pays d'Aunis, novembre 1756. Maréchal de France le 24 février 1757.

De Senneville. Major du régiment d'Asfeld-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Seraucourt ( le chevalier ). Aide-major et lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Séricourt ( Charles-Thimoléon ), marquis d'Esclain-Villiers. Cornette au régiment de cavalerie de Tilladet ( depuis Souvré ), en 1678. Capitaine au même régiment en 1683. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom en mai 1691. Brigadier de cavalerie, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Il se démit de son régiment en faveur de son fils, janvier 1704. Maréchal-de-camp en février suivant. Mort à Mantoue en 1706.

De Serres de Courcelles. Lieutenant-colonel du régiment de Vienne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Sévigné ( Jacques-Christophe ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De Sevigny. Lieutenant-colonel du régiment d'Anlezy-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Sibille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major du château de Joux et de Pontarlier dès 1740.

De Sicard. Capitaine de frégates. Lieutenant de port à Toulon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Sicard. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au fort Saint-Elme en Roussillon dès 1740.

De Sienne ( Louis ). Enseigne des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Siffredy ( Charles ). Enseigne au régiment de Piémont dès 1656. Lieutenant, février 1657, et réformé en 1661. Rentré lieutenant dans le régiment de La Ferté en avril 1663. Capitaine, juin de la même année. Major de son régiment, mars 1674. Lieutenant-colonel, mars 1675. Lieutenant de Roi de la citadelle d'Arras, août 1680. Commandant de la citadelle de Strasbourg, octobre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi, novembre 1696. Mort à la citadelle de Strasbourg.

De Silly de Louvigny. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

De Sinfart. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Sistrières. Premier capitaine au régiment Royal des vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort de ses blessures en 1705.

De Sommaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi à Dijon dès 1740, puis à Châlons-sur-Saône.

De Sossié. Lieutenant-colonel du régiment de Presle-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Soujon ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Souville. Major du régiment de Bourbonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Squidy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de Saint-Tropez dès 1740.

De Steckemberg ( Henri ). Lieutenant au régiment d'Alsace en 1665. Lieutenant de la Colonelle du même régiment, avril 1678. Capitaine, avril 1686. Major, juin 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Lieutenant-colonel du régiment d'Alsace, mai 1705. Brigadier des armées du Roi, avril 1706. Tué à Malplaquet le 11 septembre 1709.

De Streiff de Lewenstein ( Charles-Frédéric, baron ). Officier au régiment Desfournaux ( depuis Varennes ) en 1672 et 1673. Capitaine au même régiment en 1675. Capitaine au régiment de Roussillon, mai 1682. Lieutenant-colonel du même régiment ( alors Berry-Cavalerie ), janvier 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment de Berry, mars 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Tué le 20 juillet 1706 à la prise de l’île du Marquisat.

De Suartz. Lieutenant-colonel du régiment d'Alsace. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Suignaux. Aide-major du régiment de Périgord. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Surbeck ( Jean-Jacques ). Enseigne du régiment des Gardes-Suisses en 1663. Lieutenant en 1665. Major, août 1682. Colonel d'un régiment d'infanterie allemande ( depuis la Marck ), à la mort du comte de Kœnigsmark, octobre 1686. Major-général de l'infanterie en avril 1690. Brigadier, avril 1691. Colonel du régiment suisse Darbonnier, octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 5 mai 1714.

De Surbeck ( François-Philippe ). Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703.

De Surgères. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1698.

De Suzy. Capitaine d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Tacy. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Tairand. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux et de port en 1729.

De Talanges. Capitaine au régiment d'Hautefort-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Talaru ( Louis ), marquis de Chalmazel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel d'un régiment d'infanterie en 1719. Chevalier des Ordres du Roi en 1749. Premier maître d'hôtel de la Reine. Ministre plénipotentiaire à la cour de Saxe. Gouverneur de Phalsbourg et de Sarrebourg. Mort le 31 mars 1763.

De Talvenac. Lieutenant de Roi de Menin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Tarade. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Tardif ( René ). Ingénieur. Directeur des fortifications de Dauphiné. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715. Maréchal-de-camp en 1719. Mort en 1736, âgé de quatre-vingt-quatre ans, après en avoir servi soixante.

De Tauriac ( Jacques ), seigneur de Bossac. Capitaine au régiment de Sault. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715, vraisemblablement à l'occasion de la perte qu'il fit d'un bras au combat de Chiari.

De Taurins. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Tenarre ( Henri-François ), marquis de Montmain. Mousquetaire en 1683. Capitaine dans le régiment Dauphin-Étranger avant 1688. Major de ce régiment en 1692. Lieutenant-colonel du même régiment en 1695. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom ( depuis Chabrillant ), février 1702. Brigadier des armées du Roi, avril 1703. Troisième enseigne de la compagnie de Harcourt ( depuis Luxembourg ), juin 1706. Maréchal-de-camp, mars 1709. Premier enseigne de sa compagnie, septembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Troisième lieutenant d'une compagnie des Gardes-du-corps en 1716. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1718. Second lieutenant, août 1720. Gouverneur de Seissel, février 1723. Mort le 5 janvier 1738.

De Thésut ( Claude ), seigneur de Jachault et de Montmurgey. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué au combat de Malaga en 1704, faisant les fonctions de major-général de l'armée navale.

De Theveneau de La Garde. Capitaine au régiment des Bombardiers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Theys. Sous-lieutenant de Roi de la citadelle de Metz. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Thiard ( Claude ), marquis de Bissy. Enseigne de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Capitaine au régiment de cavalerie de La Mothe, septembre 1641. Colonel d'un régiment de cavalerie, février 1649. Son régiment licencié le 18 avril 1661, on lui conserva sa compagnie Mestre-de-camp. Brigadier de cavalerie, mars 1664. Gouverneur d'Auxonne, avril l670. Sa compagnie fut incorporée dans le régiment de cavalerie de Coislin ( depuis Vignaux ), octobre 1672. Maréchal-de-camp le 28 du même mois. Se démit de sa compagnie de cavalerie en faveur de son fils le 9 février 1676, et continua de servir en Lorraine. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1677. Lieutenant-général du gouvernement de la Lorraine et du Barrois et commandant de cette province, mai 1679. Chevalier des Ordres du Roi le 31 décembre 1688. Après la paix de Ryswick, il obtint le commandement des Trois-Évêchés, août 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort à Metz le 30 novembre 1701.

De Thiébault ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Choisinet-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Thieffrie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Rouen et au Pont de l'Arche dès 1740.

De Tierceville ( le marquis ). Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Tivas ( le chevalier ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1748.

De Toulonjac de Pomerol. Premier capitaine au régiment de Condé-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Toulouse-Lautrec ( Jean-Alexandre ). Lieutenant-colonel du régiment de Languedoc-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué au service du Roi en Italie le 7 mai 1704.

De Tournemine ( Henri, comte ). Enseigne au régiment de la Marine dès le 15 novembre 1660. Capitaine, novembre 1671. Chef de bataillon, mai 1689. Major, décembre 1690. Lieutenant-colonel du même régiment, février 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier, octobre 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704.

De Tourville. Lieutenant-colonel du régiment d'Anjou. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Tracy ( Jean-Louis ). Enseigne des Gardes-du-corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Trasegnies ( Adrien, comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du régiment Royal-Étranger-Cavalerie. Mestre-de-camp de celui de Trasegnies en 1758. Maréchal-de-camp en 1767.

De Trasicourt ( Louis-Toison ). Garde-marine et Mousquetaire pendant huit ans, Capitaine dans le régiment d'infanterie des Landes en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l715. Capitaine de grenadiers en 1739. Major en 1743, avec rang de lieutenant-colonel en 1744. Lieutenant-colonel en 1747. Brigadier des armées du Roi, mai 1748. Son régiment incorporé dans celui de Hainaut, il fut attaché lieutenant-colonel à la suite des grenadiers de France en février 1749. Mort le 9 avril 1761.

De Travers-d'Ortenstein ( Jean-Simon, baron ). Lieutenant-colonel du régiment de Salis Suisse. Colonel d'infanterie. Capitaine aux Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 février 1700. Mort au mois de décembre 1715.

De Trebon. Maréchal-des-logis, puis enseigne de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Tremigon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1748.

De Tretz. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de Nantes dès 1740.

De Trinquere ( Pierre ). Capitaine de grenadiers au régiment de Dauphiné. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Tué à la bataille de Cassano en 1705.

De Trulet. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Turquet ( le chevalier ). Capitaine d'une compagnie franche de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Valcroissant. Gouverneur du fort de l'Escarpe. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Valkier. Capitaine au régiment de Vivans-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Vallavour. Mestre-de-camp de cavalerie. Lieutenant-colonel du régiment Colonel-Général. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Vallière ( Jean-Florent ou Jean-Urbain ). Sous-lieutenant, puis lieutenant d'une compagnie de mineurs dès 1690. Commissaire-ordinaire d'artillerie, janvier 1695. Capitaine d'une compagnie de mineurs, septembre 1699. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Commissaire-provincial de l'artillerie, avril 1703. Lieutenant de l'artillerie, janvier 1705. Capitaine-général des mineurs, à la retraite du sieur de Bambiny, avril même année. Brigadier des armées du Roi, décembre 1710. Commanda l'artillerie en chef pendant la blessure de M. Destouches et la maladie du sieur du Magny, au siège et à la prise du Quesnoy et de Bouchain. Lieutenant-général de l'artillerie sans département, mai 1716. Lieutenant-général-particulier de l'artillerie le 1er octobre suivant. Maréchal-de-camp, février 1719. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1720. Inspecteur-général des écoles et instruction de l'artillerie le 14 du même mois. Directeur-général de ces écoles, en se démettant de l'inspection qui fut supprimée, mars 1726. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1734. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er juin 1739. Commandant d'artillerie de l'armée de Flandres sous le Roi, avril 1644. Gouverneur d'Aire le 23 juin suivant. Son grand âge ne lui permettant plus de servir, il se démit de la direction générale des écoles d'artillerie en faveur de son fils ainé au mois de janvier 1747. Gouverneur de Bergues, en se démettant du gouvernement d'Aire, février 1749. Mort le 6 janvier 1759, âgé de 93 ans.

De Valois ou Le Valois de Villette ( Philippe ), marquis de Murçay. Cornette des Chevau-légers de la Garde, novembre 1684. Eut rang de mestre-de-camp de cavalerie, septembre 1688. Colonel du régiment de cavalerie de M. le Dauphin, mars 1689. Brigadier des armées du Roi, avril 1694. Inspecteur-général de la cavalerie, août 1701. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 au 9 novembre 1706. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Blessé et fait prisonnier à la bataille qui se donna sous Turin le 7 septembre 1706. Il fut conduit dans cette ville, où il mourut le 9 novembre suivant.

De Valory ( Jules-Hippolyte, chevalier ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers au régiment de la Marine en 1740.

De Vandeuil. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi en 1702.

De Vandeuvre. Ancien officier de cavalerie et brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Vantelet. Lieutenant-colonel du régiment de Rohan-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Varastre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant aux Gardes-françaises, avec rang de lieutenant-colonel en 1740.

De Vareix ( Joseph ). Cadet dans les fusiliers du Roi en 1691. Sous-lieutenant en 1692. Lieutenant en 1693. Capitaine dans le même régiment en 1705. Capitaine de canonniers en 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commissaire provincial de l'artillerie en 1720. Commandant, en 1740, d'un bataillon de Royal-Artillerie, qui porta son nom. Brigadier des armées du Roi en 1744. Maréchal-de-camp en 1748. Lieutenant de Roi du Quercy. Commandant la ville et dépendances de Figeac. Mort le 21 octobre 1757.

De Varennes ( le comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi et commandant à Béthune en 1740.

De Vassan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

De Vassan ( le comte ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gouverneur du fort de l'Écluse en 1740.

De Vassignac ( Jean ), marquis d'Imecourt. Lieutenant réformé au régiment de Turenne, 1672. Cornette au régiment de Vins ( depuis Cornas et Ruvigny ), et capitaine à la mort de son oncle, octobre même année. Capitaine au régiment de La Valette, septembre 1682. Lieutenant-colonel du régiment de cavalerie d'Imecourt ( depuis Chartres ), août 1688. Colonel du même régiment, décembre 1689, sur la démission de son père. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Gouverneur de Montmédy à la mort de son père, juin 1697. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Premier lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de la Garde, 18 juillet 1718. Mort au mois de mars 1745.

De Vassignac ( Jean-Louis ), chevalier d’Imecourt. D’abord lieutenant et aide-major du régiment de Picardie, janvier 1689. Colonel du régiment d'infanterie de Cottentin, à sa création, janvier 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier d'infanterie, janvier 1702. Colonel du régiment d'Auvergne, avril 1703. Major-général de l'infanterie de l’armée d'Italie en 1704. Maréchal-de-camp, octobre suivant. Tué au siège de Verrue ( Verrua Savoia - Italie ) le 26 décembre même année.

De Vasson ( Louis ), marquis de Rigauville. Maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires en 1668. Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie, novembre 1671. Sous-lieutenant au régiment des Gardes-françaises, mars 1673. Cornette de la seconde compagnie des Mousquetaires, mai 1674. Brigadier, avril 1691. Sous-lieutenant de la seconde compagnie des Mousquetaires, juin 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général, décembre 1702. Gouverneur de l'île de Ré, janvier 1704. Mort dans son gouvernement au mois d'août de la même année.

De Vatteville ( Jean-Chrétien ), chevalier puis marquis de Conflans. Capitaine au régiment de cavalerie de Roussillon dès le 7 mai 1682. Sa compagnie réformée, il entra capitaine dans le régiment de cavalerie de Besons ( depuis Balivières et Auneuil ), en août 1688. Obtint une commission pour tenir rang de mestre-de-camp de cavalerie en octobre 1690. Mestre-de-camp du régiment de Conflans, juin 1694. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715. Commandeur le 21 février 1723. Mort le 7 mars 1725.

De Vauborel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi et major au château de Saint-Malo en 1740.

De Vaucieux. Colonel du régiment d'Auxerrois en 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Vaudré. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment de Bretagne-Cavalerie en 1740.

De Vaudrey ( Jean-Charles, comte ). D'abord chanoine de Besançon. Capitaine de grenadiers au régiment de Mérode ( depuis Tournon ), octobre 1688. Colonel du régiment d'infanterie de la Sarre, décembre 1691, vacant par la mort du comte de Braque. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Brigadier, avril suivant. Inspecteur-général de l'infanterie, décembre de la même année. Maréchal-de-camp, septembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort d'une blessure qu'il reçut à la bataille de Cassano le 16 août 1705.

De Vauglissan. Commissaire-provincial d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Vedrilles. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant des deux rives du Rhône depuis le Pont-Saint-Esprit jusqu'à Villeneuve en 1740.

De Velle. Capitaine de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Velle. Capitaine réformé de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Venel ( François-Gaspard ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1754.

De Vérac du Poujet. Commandant à Bouillon. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à l715. Mort avant d'être reçu.

De Verdilac. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major d'Avène en 1740.

De Verdum. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant à Marsal-Vic et Moyenvic en 1740.

De Verdusan ( Louis, seigneur ). Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie. Colonel, commandant au fort de Nieulet, près Calais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Vergeur de La Granche de Courlandon ( Charles ). Lieutenant au régiment de cavalerie de Schomberg, mars 1672. Capitaine en octobre suivant, et major de son régiment en juillet 1676. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Étranger, février 1686. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, novembre 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Brigadier, janvier 1702. Maréchal-de-camp, février 1704. Mort au mois de février 1706.

De Verneuil. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-brigadier de la seconde compagnie des Mousquetaires en 1740.

De Verpel ( Alexandre, le chevalier ). Entré au service dans le régiment de Navarre dès 1673. Capitaine, janvier 1677. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Mort au mois de mars 1714.

De Verseil. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant au fort Saint-André de Salins en 1740.

De Vesne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du régiment du Roi, avec rang de colonel, en 1740.

De Vic. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Amiens en 1740.

De Vienne. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment d'Anjou-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Vienne. Mestre-de-camp du régiment de Vienne-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Viennes ( le chevalier ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Ardres dès 1740.

De Vigneux ( François-Régnier ), né le 20 avril 1696. Enseigne au régiment de Touraine en 1710. Lieutenant en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l7l5. Capitaine en 1719. Capitaine de grenadiers en 1741. Commandant de bataillon en 1744. Lieutenant-colonel en 1746. Brigadier des armées du Roi en 1758, après la bataille de Crewelt, où le régiment de Touraine s'était distingué. Quitta le service en 1759. Mort en 1781.

De Vigny ( Jean-Baptiste ). Entré très jeune au service dans le corps de l'artillerie. Capitaine de fusiliers, septembre 1674. Choisi par le Roi, à la création du régiment des Bombardiers, pour en être lieutenant-colonel. Créé lieutenant-général de l'artillerie en 1688. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Capitaine-général des Bombardiers de France ( le Roi ayant crée cette charge en sa faveur ), mars 1697. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Mort le 16 janvier 1707.

De Villaformio. Capitaine au régiment de Royal-Roussillon-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Villaincourt ( Thimoléon ). Aide-major au régiment de Schulemberg, novembre 1666. Capitaine, novembre 1667. Capitaine de grenadiers, août 1678. Major de son régiment, juillet 1682. Lieutenant-colonel du même régiment, juin 1686. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Mort en février 1697.

De Villardis de Quinson ( Jean-Raimond ), comte de Quinson. Capitaine au régiment d'Infanterie-Étranger de M. le duc d'Anjou. Capitaine dans celui de cavalerie de Maussay, mars l657. Major du régiment de Foucaut, juin 1666. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, août 1671. Brigadier de cavalerie, février 1686. Inspecteur-général de la cavalerie, décembre 1688. Maréchal-de-camp, mars 1690. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Lieutenant-général au gouvernement de Roussillon, janvier 1698. Mort à Perpignan, le 7 mars 1713.

De Villars ( Claude-Louis-Hector, duc ), baptisé à Moulins, le 21 mai 1653, âgé de trois semaines, et connu sous le titre de marquis de Villars jusqu'en 1705 qu'il fut créé duc. Mousquetaire en 1671. Cornette des Chevau-légers de la Garde, juillet 1672. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, août 1674. Brigadier de cavalerie, août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1690. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Envoyé extraordinaire à Vienne en 1698. Maréchal de France, octobre 1702. Chevalier des Ordres du Roi le 2 février 1705. ( Le Roi le fit duc par lettres d'érection de la terre de Vaux-le-Vicomte en duché, sous le nom de Villars, enregistrées au parlement le 3 septembre de la même année 1705. Le Roi érigea ce duché en pairie au mois de septembre 1709. ) Gouverneur et lieutenant-général du pays Messin et gouverneur particulier de la ville et citadelle de Metz, juillet 1710. Gouverneur-général de la Provence, octobre 1712. Ministre plénipotentiaire auprès de l'empereur, pour la paix de Rastatt qui fut conclue le 6 mars 1714. Chevalier de la Toison d'Or le 28 du même mois. Président du conseil de la guerre au mois de septembre 1715. Conseiller au conseil de la régence le 15 mars 1718. Grand d'Espagne de la première classe en juillet 1723. Ambassadeur extraordinaire auprès du Roi de Sardaigne. Maréchal-général des camps et armées du Roi, octobre 1733. Mort à Turin le 17 juin 1734.

De Villars ( Armand, comte ), frère du maréchal de ce nom. D'abord enseigne, lieutenant et capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Brigadier d'infanterie, avril 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Chef d'escadre, octobre 1705. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1708. Gouverneur de Gravelines, octobre 1709. Mort de maladie au siège de Douay le 19 août 1712.

De Villars. Lieutenant-colonel du régiment d'infanterie étrangère. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Villars. Lieutenant-colonel du régiment d'Artois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

De Villars. Servait depuis 1671. Colonel d'un régiment de milice de la généralité de Moulins, décembre 1690. A la réforme de ce régiment, colonel à la suite du régiment du Perche, octobre 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, avril 1703. Mort en 1706 d'une blessure qu'il avait reçue au siège de Turin.

De Villars de La Brosse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1746.

De Ville. Capitaine des Gardes du maréchal de Boufflers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Villebrosse. Mestre-de-camp de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Villedieu. Lieutenant de grenadiers au régiment des Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

De Villefort. Major du régiment de Sainte-Hermine-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

De Villeman. Major de Sarre-Louis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villemandor. Commandant du fort de Kett. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

De Villemandy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du fort Saint-Jean de Marseille dès 1740.

De Villeneuve. Lieutenant de Roi d'Arras. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villeneuve. Lieutenant-colonel du régiment d'Oléron-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villeneuve ( Christophe ), baron de Bargemon et de Vaucluse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1728.

De Villeneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de Mont-Dauphin dès 1740.

De Villeneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant de bataillon au régiment d'Eu dès 1740.

De Villeneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Reine dès 1740.

De Villeneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commandant de bataillon au régiment de Piémont dès 1740.

De Villeneuve-Castillon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de galères en 1740.

De Villeneuve-Mons. Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Villeneuve-Venu ( le comte ). Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Villepassans ( le chevalier ). Lieutenant de galères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De Villepeaux. Sous-lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villerablon. Premier capitaine au régiment Royal-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Villeraze. Capitaine au régiment de Soissonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villeraze. Capitaine au régiment de Guienne-Infanterie. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villers. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

De Villerville. Lieutenant-colonel du régiment Mestre-de-Camp-Général-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

De Villette de La Vaisse ( Pierre ), frère de M. de Naves. Lieutenant au régiment de Silly ( depuis Bourbonnais ) en 1658. Capitaine, octobre 1665. Capitaine de grenadiers, juin 1684. Lieutenant-colonel dudit régiment, mai 1688. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Gouverneur du Fort-Lotus, du Rhin, en novembre suivant. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 7 mars 1712.

De Villevieille. Lieutenant de Roi de Landrecies. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

De Villevieille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731, et major de la Marine à Brest.

De Villiers. Aide-major d'Hombourg. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

De Villiers Le Moustier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier de cavalerie en 1702.

De Vintimille ( Charles-François des Comtes ), comte de Vintimille et de Marseille, comte du Luc. Commandeur de l’Ordre de Saint-Lazare. Capitaine de galères. Reçu commandeur de l’Ordre de Saint-Louis en 1693. Chevalier des Ordres du Roi en 1724. Conseiller d'État d'épée. Lieutenant-général du gouvernement de Provence. Gouverneur de Porquerolles. Ambassadeur en Suisse, puis à Vienne. Mort le 19 juillet 1740.

De Violaines ( Daniel ). Major du régiment de Bourgogne-Infanterie. Lieutenant de Roi d'Oudenarde. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1704. Mort en 1705.

De Vion ( Jean-Philippe-François ), marquis de Gaillon. Exempt des Gardes-du-Corps. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp de cavalerie. Lieutenant des maréchaux de France. Mort le 2 novembre 1763.

De Viry ( Claude-François, chevalier ). Lieutenant-colonel du régiment de Nice. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Bourbonne en 1734.

De Vissec ( François ), comte de Ganges. Colonel d'un régiment de dragons. Lieutenant de Roi de la province de Languedoc. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Mort à Avignon au mois de novembre 1741.

De Vivières ( le baron ). Lieutenant-colonel du régiment Royal-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Viviers. Chef d'escadre des galères. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

De Vossey ( François ). Maréchal-des-logis des Chevau-légers de Berri. Major du régiment de Cayeux-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1704.

De Wert. Capitaine au régiment de Surbeck-Suisse. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

De Ximènes ( Joseph, comte ). Capitaine au régiment Catalan du duc de Mazarin, lors de la levée de ce régiment ( depuis Royal-Roussillon ), mai 1657. Major, novembre 1667. Lieutenant-colonel en 1671. Colonel-lieutenant de ce régiment à la mort du baron de Caramani, mars 1672. Brigadier des armées du Roi, février 1677. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur de Maubeuge à la mort du comte de Gournay, août 1690. Commandant à Mons et dans le Hainaut en 1692. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Colonel d'un régiment de fusiliers, août 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Se démit, en faveur de son fils, du régiment Royal-Roussillon, et eut le gouvernement général entre la Sambre et la Meuse, en juin 1701. Mort au mois de janvier 1706.

De Zurlauben ( Beat-Jacques, comte ). Lieutenant au régiment d'infanterie allemande de Furstemberg, février 1668. Capitaine au même régiment ( depuis Anhalt ), mars 1670. ( Le Roi lui donna en décembre 1682 une compagnie franche suisse, vacante par la mort de son oncle, et, par lettre du même jour, les terres et seigneuries de Villé et d'Ortemberg, réversibles à la couronne par la mort de son oncle. ) Brigadier, mai 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Créé par une promotion particulière lieutenant-général des armées du Roi le 5 juin 1702. Mort de ses blessures à Ulm le 21 septembre 1704.

De Zurlauben ( Béat-Henri-Joseph, baron ). Capitaine aux Gardes-Suisses. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 13 février 1703. Mort criblé de blessures à la bataille de Ramillies en 1706.

Decamp. Capitaine au régiment de Lautrec-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Des Aides. Lieutenant-colonel du régiment d'Asfeld-Dragon-Étrangers et depuis colonel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Augiers ( le chevalier ). Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Des Berangeries. Maréchal-des-logis des Gendarmes de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Des Bois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Des Boisclairs. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705.

Des Chiens de Ressons. Capitaine de vaisseaux du Roi. Lieutenant-général d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694 et commandeur en 1730.

Des Combes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1734.

Des Cours. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1733.

Des Coyeux l’aîné. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Des Crochets. Lieutenant de Roi à Verdun. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Des Essars. Capitaine de canonniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Fontaines. Maréchal-des-logis des Gendarmes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Fossés. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant d'artillerie de la Marine en 1725.

Des Francs. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Gots. Capitaine de frégates. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Des Granges. Lieutenant de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Landes. Capitaine de canonniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Des Maillardières. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du régiment de Beaujolais en 1740.

Des Marets. Capitaine. Lieutenant-colonel du régiment du Roi-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Des Marets ( le comte ). Colonel du régiment de La Fère en 1694. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué au siège de Verceil en 1704.

Des Meurs. Capitaine de carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Des Montis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1732.

Des Moulins ( Louis ), comte de L'Isle. Lieutenant-colonel du régiment d'infanterie de Limoges à sa création, mai 1689. Colonel du régiment d'infanterie de Barrois ( depuis Conti ), octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commandant dans Lille et sa châtellenie, mai 1713, conserva ce commandement jusqu'à sa mort. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1719. Nommé commandeur de l'Ordre de Saint-Louis, avec permission d'en porter les honneurs, le 23 octobre 1720. Mort le 5 mai 1728 avant d'être reçu commandeur.

Des Nos ( Gilles ), comte de Champmeslin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées navales en 1724. Commandant de la Marine à Brest. Gouverneur des îles du Levant et du Ponant.

Des Noyers. Commandant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en l694.

Des Ondes. Major du régiment d'Orléans-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Des Parelles. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Partes. Major du régiment des Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Des Roches Dorange ( Nicolas ). Brigadier des armées du Roi. Gouverneur des Invalides. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693, et commandeur en 1694.

Des Rosiers. Aide-major du fort près d'Huningue. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Descartes. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Descottières. Lieutenant au régiment d'Orléans dès 1669. Capitaine au même régiment, août 1673. Major de son régiment, avril 1684. Major de Bergues, juillet 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697. Lieutenant de Roi de Bergues, juin 1706. Brigadier des armées du Roi le 30 octobre même année. Mort à Bergues le 22 novembre 1723.

Desquille-Salvat. Capitaine de vaisseaux du Roi. Commandant la Marine à Bayonne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Dessemont. Aide-Major du régiment du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Desvard. Lieutenant-colonel du régiment d'Alsace. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Deverny ( Aloph ), seigneur de Grandvilliers-au-Bois. Capitaine au régiment Royal-Roussillon-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Didier. Major du régiment de Clermont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Dolet ( Renaud ). Lieutenant au régiment de Navarre dès 1671. Capitaine, mars 1676. Capitaine de grenadiers au même régiment, janvier 1689. Major de Phalsbourg en avril 1695, et de la citadelle de Tournai en décembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Lieutenant de Roi de la ville de Tournai, mars 1703. Brigadier des armées du Roi, juillet 1706. Maréchal-de-camp, mai 1709. Gouverneur du Mont-Louis, septembre même année. Mort au Mont-Louis en avril 1713.

Drossange. Gendarme du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Drouard. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1705.

Du Ban ( Pierre ), comte de La Feuillée. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, juillet 1654. Brigadier de cavalerie, juin 1667. Nommé l’un des visiteurs de la cavalerie, novembre 1671. Gouverneur de Châtillon-sur-Seine, janvier 1674 ; puis de Gray et de Dôle, la même année. Maréchal-de-camp février 1676. Lieutenant-général des armées du Roi en juin 1678. Employé à l'armée de Flandres, sous Monseigneur, en 1694. Choisi par le Roi pour se tenir auprès de ce prince, en cas d'attaque. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Mort le 12 mars 1699.

Du Barrail. Capitaine au régiment du Roi-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Du Barreau. Lieutenant-colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Blaisel ( Antoine, baron ). Lieutenant-colonel du régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Gouverneur du château d'Ardelot. Tué à la bataille de Guastalla en 1734.

Du Blé ( Nicolas ), marquis d'Huxelles, baptisé le 24 janvier 1652, d'abord comte de Ténare ( destiné à l'état ecclésiastique, abbé de Bussières ). Marquis d'Huxelles à la mort de son frère, le 20 août 1669. Enseigne de la Colonelle du régiment Dauphin-Infanterie, le 15 octobre 1671. Capitaine en 1672. Exempt des Gardes du Roi en 1673. Colonel d'un régiment de son nom ( depuis d'Aumont ), octobre de la même année. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin, juin 1674. Brigadier d'infanterie, février 1677. Inspecteur-général d'infanterie, novembre 1681. Maréchal-de-camp, mars 1683. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1688. Chevalier de ses Ordres le 31 décembre suivant. Commandant dans le duché de Luxembourg en l'absence du maréchal Catinat, mars 1690. Commandant en Alsace, avril même année. Directeur général de l'infanterie à la création en décembre même année. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal de France, janvier 1703. Ministre plénipotentiaire, avec le cardinal de Polignac, aux conférences de Geertruidenberg, en 1710. Ministre plénipotentiaire pour les conférences d'Utrecht le 4 mars 1713. Gouverneur-général d'Alsace à la mort du duc de Mazarin, novembre suivant. Gouverneur de Strasbourg à la mort du marquis de Chamilly, janvier 1715. Président du conseil des affaires étrangères au mois de septembre de la même année. Conseiller au conseil de la régence le 19 mars 1718. Ministre d'état le 25 septembre 1726. Mort le 10 avril 1730.

Du Bocquet. Chef de bataillon au régiment de la Reine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Du Bois-Desperches. Capitaine-aide-major du régiment Dauphin-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Boquet. Chef de bataillon au régiment de la Reine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint Louis en 1700.

Du Bosc d'Aigrebert ( Nicolas ). Cornette de la première compagnie des Mousquetaires. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Bourg ( Emmanuel ), marquis du Bourg. Cornette au régiment de cavalerie de l'Allier en 1656. Capitaine au même régiment, mars 1667. Major de cavalerie de Pilloy, avril 1668. Maréchal-général-des-logis de la cavalerie, mars 1676. Mestre-de-camp de cavalerie, janvier 1677. Chevalier de l'Ordre de Saint-Lazare, le 8 mars 1681. Brigadier de cavalerie, 1686. Maréchal-de-camp, avril 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort au mois de décembre de la même année.

Du Cambont ( Jacques, marquis ), comte de Carheil. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons. Brigadier des armées du Roi. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons dans l'armée de Catalogne. Gouverneur de l’île de Rhuis et du château de Succinio. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Tué au combat de Carpi en 1701.

Du Casse ( Jean-Baptiste ). Lieutenant-général des armées navales. Gouverneur des îles de Saint-Domingue et de la Tortue. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697, et de la Toison d'Or en 1712.

Du Cayla. Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Du Chalard. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694.

Du Chateau de La Barre ( Antoine ). Premier maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Capitaine-lieutenant aux Gardes-françaises, janvier 1686. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, et commandeur en janvier 1702. Brigadier d'infanterie le 29 du même mois. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort au mois de février 1707.

Du Chatelet ( Florent ), comte de Lomont. Aide-de-camp des armées du Roi, avril 1673. Capitaine dans le régiment Royal-Infanterie, décembre 1674. Capitaine de la deuxième compagnie de grenadiers du régiment Royal, janvier 1675. Gouverneur de Semeur et grand-bailli d'Aunois, octobre 1684. Premier colonel du régiment d'infanterie de Ponthieu, août 1685. Brigadier des armées du Roi, mars 1690. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Commandant à Dunkerque en septembre suivant. Maréchal-de-camp le 28 du même mois. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre 1702. Mort le 27 janvier 1732.

Du Châtelet de Clémont ( Antoine-Charles, marquis ). Cornette de la Mestre-de-camp du régiment de cavalerie d'Aumont en 1676. Capitaine au régiment de la Roquevieille, avril 1681. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, avril 1689. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Gouverneur de Vincennes, août 1710. Mort au mois de septembre 1720.

Du Coudray ( Gaspard ). Enseigne au régiment de La Ferté le 3 janvier 1668. Capitaine au régiment Royal-la-Marine, décembre 1669. Lieutenant de Roi de Casal, février 1682. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant de Roi de Dunkerque en octobre 1695. Brigadier des armées du Roi, septembre 1706. Mort à Dunkerque le 16 décembre 1708.

Du Deffend ( Jean-Baptiste ), marquis de La Lande. Major au régiment de dragons du Rancher, juillet 1676. Colonel d'un régiment de dragons ( depuis la Ferronays ), mars 1678. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général au gouvernement de l'Orléanais, juin 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1704. Gouverneur de Neuf-Brisach en juin suivant. Mort au mois de décembre 1728.

Du Deffand de Breny. Lieutenant-colonel de cavalerie. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Du Faux. Lieutenant au régiment de Montal-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Fay d'Athis ( Claude ), marquis de Cilly. Volontaire dans les Gardes-du-corps. Exempt dans la compagnie de Duras, janvier 1677. Colonel d'un régiment de dragons de son nom, octobre 1690. Mestre-de-camp d'un ancien régiment de dragons, à la promotion du marquis de Saint-Fremont au grade de maréchal-de-camp, avril 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1707. Lieutenant-général au gouvernement de la Marche, vacant par la mort du marquis de Lostanges, septembre même année ; il s'en démit en 1710, en faveur du marquis de Brachet, son gendre. Gouverneur de Fontarabie, juin 1719. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er novembre 1720. Gouverneur de Charlemont, février 1728. Mort le 4 juin 1738.

Du Ferrier. Capitaine au régiment de Forez. Commandant à Issoudun. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Du Ferrier. Lieutenant-colonel du régiment des Vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Feuillage. Capitaine de grenadiers au régiment de Catinat. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Fort. Lieutenant-colonel, puis mestre-de-camp du régiment de Catinat-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Brigadier des armées du Roi en 1706.

Du Fossé ( Jacques ), seigneur de La Motte-Vatteville. Lieutenant des Gardes-du-corps. Lieutenant de la grande vénerie. Gouverneur de Fécamp. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort en 1702.

Du Fossé de La Motte ( Louis ), comte de Vatteville. Enseigne de la Colonelle du régiment de Roncherolles en 1640. Capitaine et major du régiment d'infanterie du Tot. Capitaine de cavalerie au régiment de Turenne, décembre 1651. Capitaine de cavalerie au régiment d'Orléans, décembre 1665. Major audit régiment, août 1671. Mestre-de-camp de cavalerie, mars 1672. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de cavalerie d'Orléans, sur la démission du marquis de Montreval, février 1675. Brigadier, février 1676. Pourvu en janvier 1681 de la commanderie d'Abbeville, de l'Ordre de Saint-Lazare, et reçu chevalier dudit ordre le 4 février 1681. Maréchal-de-camp, août 1688. Gouverneur de la ville et château de Ham en mars 1693. Lieutenant-général des armées du Roi le 30 dudit mois. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Mort le 4 septembre 1695.

Du Four ( Louis ), marquis de Satillieu et seigneur de Silvestre. Aide-major du régiment de cavalerie de marine, juillet 1666. Lieutenant de la mestre-de-camp dudit régiment. Capitaine dans le régiment de Choiseul, novembre de la même année. Capitaine dans le régiment de Paulmy en 1671. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie, depuis Sainte-Aldegonde, mars 1674. Inspecteur-général de la cavalerie et des dragons, octobre 1679. Brigadier de cavalerie, novembre 1681. Maréchal-de-camp, mars 1690. Gouverneur de Briançon, mars 1693. Lieutenant-général des armées du Roi, mars suivant. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort en février 1719.

Du Four ou Du Faur ( Jean ), de Valeilles. Capitaine au régiment de Piémont, octobre 1663. Major du même régiment en 1687. Major de Dinant en 1690. Lieutenant de Roi de la même ville le 2 juillet 1692, commanda cette place jusqu'à la paix de 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Lieutenant de Roi de Venloo, juillet 1701. Brigadier d'infanterie, juin 1702. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 3l octobre suivant. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commandant à Nancy, novembre 1707. Mort le 6 janvier 1715.

Du Four de Longuerue ( Charles-Louis ). Garde-du-corps dès 1674. Exempt de sa compagnie ( depuis Luxembourg ) en 1682. Troisième enseigne de sa compagnie, avec rang de mestre-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Deuxième enseigne de sa compagnie, juin 1698. Premier enseigne, juin 1699. Gouverneur de Fougères, août 1701. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. Troisième lieutenant de sa compagnie, février 1703. Deuxième lieutenant le 5 mai suivant. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Tué à la bataille de Ramillies le 23 mai de la même année.

Du Frêne. Gouverneur de la citadelle de Cambrai. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Du Gard ( Jean ), seigneur de La Blasserurie. Mousquetaire du Roi de la première compagnie en 1698. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715.

Du Garreau ( François ), seigneur de Leyssard. Major des Chevau-légers de la Garde. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 2 janvier 1705. Mort à Malines le 11 octobre suivant.

Du Gué. Mousquetaire du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Du Guermeur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1734.

Du Haget ( Jean-Jacques ). Sous-lieutenant au régiment du Maine en 1682. Lieutenant en 1684. Capitaine, décembre 1689. Capitaine de grenadiers en 1703. Commandant du deuxième bataillon du même régiment, août 1705. Major en 1707. Lieutenant-colonel en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, avril 1721. Mort au mois de juin 1728.

Du Houlbec. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Du Joncas. Exempt des Gardes-du-corps du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort subitement à la Bastille, dont il était lieutenant de Roi.

Du Ligondès ( Gaspard ), seigneur de Chateaubodeau. Colonel d'un régiment de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Lieutenant de Roi des provinces de Saintonge et d'Angoumois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Mort en 1709.

Du Ligondès ( le chevalier ). Capitaine au régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué en 1743, à l'affaire de Dingelfingen.

Du Lestier. Lieutenant-colonel du régiment de Gévaudan-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Magnon ou Du Magnou. Chef d'escadre des armées navales. Commandant à Rochefort. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort à Rochefort, en 1706, le plus ancien officier de la Marine, après avoir servi 56 ans.

Du Mas ( Bernard ). Premier maréchal-des-logis de la première compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du May. Capitaine des gardes du duc de Villeroy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Mesnil ( le chevalier ). Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Mesnil. Exempt des Gardes-du-corps. Gouverneur de Neufchâtel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Du Mesnil-Grandpré. Lieutenant-colonel de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Mesnil-Rolland. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1746.

Du Montet ( François, chevalier ). Cadet aux Gardes-françaises en 1662, il fit la campagne de Gigery ( Djidjelli ) en Afrique et, à son retour en 1664, entra dans les Mousquetaires. Lieutenant au régiment de Beauvais ( depuis Jonsac ), juillet 1667. Capitaine, juillet 1671. Major, octobre 1684. Lieutenant-colonel, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Mort en 1719.

Du Montet. Capitaine au régiment de Beauvaisis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Du Mouchet. Lieutenant-colonel du régiment de Bassigny. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Moulin ( le chevalier ). Lieutenant-colonel d'un régiment de dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier des armées du Roi en 1723.

Du Mousseau. Lieutenant au régiment de Berri-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Pac ( Jean-Baptiste ). Lieutenant de Roi de Gravelines. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1742.

Du Pas de Baudoin ( Louis-Auguste ). Officier d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Commissaire ordinaire, août 1721. Commissaire provincial, avril 1728. Lieutenant d'artillerie en 1734. Brigadier des armées du Roi en 1744. Maréchal-de-camp le 1er janvier 1748. Lieutenant-général d'artillerie en 1754, il n'a point servi depuis.

Du Peron. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Porte-étendard des Gardes-du-corps en 1740.

Du Pin de Bellujard. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1733.

Du Plessis. Capitaine au régiment d'Orléans-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Plessis. Capitaine au régiment de Bourgogne. Mestre-de-camp de cavalerie. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Du Plessis-Liancourt. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Du Plessis-Nizon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant d'artillerie de la Marine en 1738.

Du Pont. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Du Pont ( Joseph ). Capitaine au régiment de Navarre, juillet 1674. Capitaine de grenadiers, décembre 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Commandant à Pampelune en 1703. Brigadier des armées du Roi, janvier 1706. Commandant à Toulon en 1716. Mort en septembre 1733.

Du Pont. Ingénieur en chef à Mézières. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Maréchal-de-camp en 1748.

Du Pont de Compiègne ( Charles-François ). Colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715.

Du Pré d'Aneau ( Étienne ). Capitaine de grenadiers au régiment de Médoc. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille de Parme en 1734.

Du Prez de Boissy ( Claude ). Capitaine au régiment de Champagne en 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Tué au service le 18 juin 1703.

Du Puich de Montdragon ( Paul ). Directeur-général des fortifications d'Artois. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Quêne. Capitaine de vaisseaux. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Du Quêne-Monier. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

Du Quesnel. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Du Quesnel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 17l5. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1732, et gouverneur de l'île Royale.

Du Regnier ( Louis ), marquis de Guerchy. Mousquetaire en 1684. Capitaine dans le régiment Dauphin, novembre 1685. Colonel du régiment d'infanterie de Thiérache, octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1702. Colonel-lieutenant du régiment royal des vaisseaux, août suivant. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Gouverneur de la ville et château de Saint-Sébastien, août 1719, jusqu'en 1720 lorsque cette place fut rendue à l'Espagne en exécution de la paix. Gouverneur d'Huningue, mars 1733. Chevalier des Ordres du Roi, le 17 mai 1739. Mort en février 1748.

Du Repaire. Gouverneur de Bitche. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Rozel. Mestre-de-camp des Carabiniers. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en l694.

Du Theil. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Du Theil. Commandant de bataillon au régiment du Maine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

Du Thil. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Premier aide-major du fort Louis du Rhin dès 1740.

Du Tillet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Du Tot ( Jean-Alexandre ), marquis de Varneville. Cornette au régiment de cavalerie de Campferrant en 1704. Capitaine au même régiment en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Exempt de la compagnie de Villeroy des Gardes-du-corps du Roi en novembre 1723. Obtint le rang de mestre-de-camp de cavalerie en janvier 172?. Brigadier des armées du Roi en 1744. Deuxième enseigne de sa compagnie, septembre 1747. Maréchal-de-camp, janvier 1748. Premier enseigne en 1753. Mort le 15 juin 1755.

Du Tronchot. Capitaine au régiment de Saintonge. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Du Tronquoy. Lieutenant-colonel au régiment de Normandie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Du Vaste. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de Philippeville en 1740.

Du Vergier de La Roche-Jaquelin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

Du Vinet. Lieutenant-colonel du régiment de Sourches-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Du Vivier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur et directeur des fortifications de la Franche-Comté dès 1740.

Du Vivier Lansac ( François ), comte de Tournefort. Cornette au régiment de cavalerie du Vivier, août 1676. Lieutenant au régiment Royal-Cavalerie en 1670. Capitaine au régiment de cavalerie de Varennes, mai 1682. Capitaine dans celui de Richelieu ( depuis Auriac ), août 1683. Choisi le 26 octobre 1690 pour commander la compagnie de carabiniers de ce régiment à la création de ces compagnies. Lieutenant-colonel de son régiment, janvier 1693. Mestre-de-camp d'un régiment de cavalerie de son nom, janvier 1696. Troisième enseigne de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Luxembourg ), juin 1699, successivement deuxième et premier enseigne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier de cavalerie, février 1704. Troisième lieutenant de sa compagnie, juin 1706. Maréchal-de-camp, novembre 1708. Tué à la bataille de Malplaquet le 11 septembre 1709.

Dunelle ( le chevalier ). Capitaine de grenadiers au régiment de Rohan. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Tué à la bataille d'Ettingen en 1743.

Euzenou de Kersalain. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Farvet. Officier au régiment de Bressay. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Ferrand. Major-général en Roussillon. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Ferrand. Lieutenant-colonel du régiment de Ganges-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Ferron. Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Ferron ( Pierre-Jacques-Louis-Auguste ), marquis de La Ferronnais. Cornette au régiment de cavalerie de son père en 1711. Lieutenant-réformé à la suite du même régiment en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine, juin 1718. Mestre-de-camp de ce régiment sur la démission de son père en avril 1720. Brigadier des armées du Roi, octobre l734. Maréchal-de-camp en 1743. Mort le 19 mars 1753.

Ficher. Lieutenant de la compagnie générale des Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Fitz. Lieutenant de la Colonelle des Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Fitz-James ( Jacques ), duc de Berwick et de Fitz-James. Aide-de-camp du duc d'Albermale, général de l'armée du Roi Jacques. L'Empereur d'Autriche le fit général de bataille de ses armées en 1687. Le Roi Jacques le créa duc de Berwick, colonel d'un régiment d'infanterie et d'un de cavalerie en Angleterre, gouverneur de Portsmouth et du Hampshire, chevalier de l'Ordre de la Jarretière et capitaine de ses Gardes-du-corps en 1688, membre de son conseil privé, lieutenant-général de ses armées en 1680 et général d'armée, commandant dans le royaume d'Irlande en 1690. Lieutenant-général des armées du Roi au mois de mars 1693. Il servit dans l'armée commandée par le maréchal de Luxembourg. Le Roi Jacques le fit, en 1696, capitaine-général de ses armées. Colonel d'un régiment d'infanterie irlandaise de son nom, que sa maison a toujours possédé depuis, février 1698. Reçu chevalier de l'Ordre Saint-Louis le 3 mars 1700. Ambassadeur du Roi d'Angleterre auprès du Pape, par pouvoir donné à Saint-Germain-en-Laye, le 14 janvier 1701. Nommé par le Roi pour commander l'armée envoyée en Espagne, décembre 1703. Naturalisé par lettres du 17 du même mois. Commandant en Languedoc, février 1705. Maréchal de France, février 1706. Créé Grand d'Espagne de la première classe, duc de Liria et de Xerica, par décret donné à Madrid le 16 octobre 1707. Gouverneur-général du Limousin à la mort du comte d'Auvergne, novembre suivant. Duc et pair de France par lettres d'érection de la seigneurie de Warti en duché-pairie, sous le nom de Fitz-James, données à Versailles en mai 1710, enregistrées au parlement le 23 dudit mois. Conseiller au conseil de régence en 1719. Général de l'armée du Roi sur les frontières d'Espagne à la paix de 1720. Commandant de la Guyenne, du Béarn, de la Navarre, du Limousin, de l'Auvergne, du Bourbonnais, du Forez, du Roussillon, et d'une partie du Vivarais en 1721. Reçu chevalier des Ordres du Roi le 3 juin 1724. Gouverneur de Strasbourg, avril 1730. Commandant sur le Rhin, avril 1733. Tué d'un coup de canon au siège de Philippsbourg le 12 juin 1734.

Fondrier de Boisrivaux ( Isaac ). Lieutenant-général d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

Forbin de Gardane ( Claude, comte ). Chef d'escadre des armées navales. Grand-amiral et généralissime des troupes du Roi de Siam. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699, et commandeur en 171... Mort à Marseille le 2 mars 1733.

Forestier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-directeur d'artillerie à Phalsbourg en 1760.

Fouquet ( Louis-Charles-Armand ), chevalier, puis comte de Bellisle, né à Agde le 19 septembre 1693. Mousquetaire en 1707. Capitaine dans le régiment de dragons de son frère ( depuis Bonnelles ) en 1708. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom en 1712. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-réformé à la suite du régiment du Mestre-de-camp-général des dragons en 1734. Brigadier des armées du Roi, même année. Maréchal-de-camp en 1738. Lieutenant-général au gouvernement du pays Messin, sur la démission de M. de Châteaubrehain en 1739. Le comte de Belleisle son frère ayant été créé maréchal de France, le chevalier de Belleisle l'accompagna à son ambassade de Francfort. Lieutenant-général des armées du Roi en 1742. Gouverneur de Givet et Charlemont, janvier 1743. Tué à Exiles le 19 juillet 1747.

Franquin de Guillerville. Gouverneur de Bouillon. Lieutenant-colonel du régiment de Normandie. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Frey ( Jean-Rodolphe ). Cadet en mars 1680. Enseigne au régiment de Stuppa ( depuis Brendlé ) en 1685. Sous-lieutenant, mars 1686. Lieutenant, janvier 1688. Capitaine-lieutenant en 1691. Capitaine d'une demi-compagnie, janvier 1701. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel du même régiment en 1734. Brigadier des armées du Roi en 1738. Mort le 2 février 1753.

Frotier ( Bonaventure ), marquis de La Messelière. Page du Roi en 1672. Cadet dans les Gardes-du-corps en 1675. Exempt de la compagnie de Noailles, novembre 1678. Capitaine de cavalerie, août 1688. Sous-lieutenant dans la compagnie des Chevau-légers, avec rang de mestre-de-camp, janvier 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier de cavalerie, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort le 14 septembre 1711.

Fury. Capitaine au régiment Royal-Artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Gain de La Roche ( Jacques ), né en septembre 1683. Lieutenant dans un régiment d'infanterie ( depuis Beauce ) en 1701. Lieutenant de grenadiers, octobre 1703. Capitaine en 1705. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major, mai 1729. Lieutenant-colonel, mars 1738. Brigadier des armés du Roi en 1745. Il quitta le service en 1753.

Gallant de Chevannes ( Philippe ). Officier au régiment de Poitou dès 1671. Capitaine de grenadiers, janvier 1686. Major, avril 1687. Lieutenant-colonel du même régiment, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Tué à la bataille de Friedlingen, à la tête de la brigade de Poitou, le 14 octobre même année.

Gaudechart de Bachevilliers ( Alexandre ), comte d'Esseville. Cornette de la compagnie de son frère au régiment de Choiseul le 24 décembre 1667. Lieutenant au régiment du chevalier Duc, mars 1674. Capitaine au régiment de cavalerie de Lumbres, décembre 1683. Major du régiment de Villepion, décembre 1688. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, sur la démission du marquis de Bachevilliers son frère, juin 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Troisième enseigne de la compagnie de Noailles des Gardes-du-corps du Roi. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général au gouvernement de Champagne, au département de Troyes, vacant depuis la mort du marquis de Praslins, octobre 1707. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Premier lieutenant de la compagnie de Noailles des Gardes-du-corps du Roi, mai suivant. Gouverneur du fort Barraux, sur la démission de son frère, octobre 1718. Grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis le 18 avril 1721. Mort le 1er janvier 1730.

Gaulmin ( Gilbert ), comte de Montgeorges. Enseigne aux Gardes-françaises le 25 février 1674. Sous-lieutenant, décembre 1675. Lieutenant, janvier 1678. Aide-major, février 1680. Capitaine, octobre 1689. Capitaine de grenadiers, juillet 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, décembre 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commandant au comté de Nice, août 1707. Mort le 13 décembre 1735.

Greder ( Balthazar ). Colonel du régiment de Greder. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 14 mars 1704. Mort à Paris le 14 décembre 1714.

Grimaldi ( Honoré ), marquis de Cagnes. Lieutenant aux Gardes-françaises. Colonel et chef de brigade des Carabiniers. Gouverneur de Saint-Paul. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis l715. Mort en 1743, après la bataille d'Ettingen.

Grout ( Claude ), chevalier de Princé. Enseigne au régiment d'infanterie de M. le Dauphin le 30 décembre 1667. Lieutenant, janvier 1671. Capitaine, février 1672. Capitaine de la compagnie de grenadiers, novembre 1687. Commandant du second bataillon dudit régiment, octobre 1690. Lieutenant-colonel du même régiment, septembre 1692. Brigadier des armées du Roi, octobre 1695. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Nommé pour commander à Calais, décembre 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort au mois de mars 1708.

Guerin des Arennes ( Pierre ). Enseigne au régiment Royal-Infanterie, décembre l663, avec lequel il fit la campagne de Gigery ( Djidjelli ), en Afrique, en 1664. Lieutenant en novembre 1665, aux sièges de Douai et de Lille en 1667 et 1668. Obtint, le 8 février 1671, en considération des services de son père, une compagnie dans le régiment de Vermandois, vacante par la mort de ce dernier. Major dudit régiment en 1682. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Nommé, le 17 février 1705, pour commander à Saint-Sébastien en quittant le régiment de Vermandois. Brigadier des armées du Roi, novembre 1706. Commandant à Saint-Quentin, février 1710. Lieutenant de Roi de Condé, octobre 1715. Mort le 30 août 1722. ( Le père avait servi avec tant de distinction dans le régiment Royal, que le Roi lui accorda des lettres de noblesse le 3 janvier 1668. Il passa à une compagnie et à la majorité du régiment de Vermandois à sa création, le 14 décembre 1669. )

Guillier ( Pierre-Adam ), seigneur de La Motte. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Comtois. Lieutenant de Roi d'Auxonne. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1705, en considération de ses services et de ses blessures.

Guillier ( Philibert ), seigneur de La Motte. Lieutenant-colonel du régiment de Cavanne-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 30 mars 1725.

Guinot ( Étienne-Louis-Antoine ), marquis de Montconseil. Page du Roi en 1707. Mousquetaire en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1717. Lieutenant au même régiment, même année. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom ( depuis Lastic ) en 1723. Brigadier des armées du Roi en 1734. Inspecteur-général de l'infanterie, janvier 1735. Maréchal-de-camp en 1743. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1748. Mort le 4 octobre 1782.

Hatte de Chevilly ( Claude ), seigneur de Grigny-sur-Orge. Cornette dans le régiment de cavalerie de Morins, mars 1668. Major du régiment Royal-Dragons, août 1671. Capitaine en 1672. Lieutenant-colonel du régiment Dauphin-Dragons, février 1676. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, février 1682. Lieutenant de Roi de Saint-Omer, octobre 1688. Lieutenant de Roi d'Ypres, décembre 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Brigadier en décembre de la même année. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort en 1722.

Hemel ( Jean-Jacques ). Nommé capitaine d'une compagnie franche Suisse, en septembre 1668. Quoique très jeune, il servit en qualité de cadet dans cette compagnie en l674. Il en fut reçu capitaine le 2 juin 1681. Capitaine au régiment de Surbeck en 1683. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1701. Obtint rang de lieutenant-colonel en mars 1704, et rang de colonel en avril 1709. Lieutenant-colonel du régiment, septembre 1711. Colonel du même régiment à la mort de M. de Surbeck, mai 1714. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Mort à Argenteuil le 16 mai 1729.

Hennequin ( Nicolas-François ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Inspecteur des compagnies franches de la Marine à Brest. Gouverneur de Bar-sur-Seine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Hessy ( Gabriel ). Cadet au régiment des Gardes-Suisses, mai l665. Enseigne en 1666. Lieutenant, juillet 1667. Capitaine au régiment de Stuppa à sa création, février 1672. Lieutenant-colonel au même régiment, janvier 1677. Colonel d'un régiment suisse ( depuis Castellas ), 20 décembre 1684. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 21 novembre 1720.

Houel ( Charles-François ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine aux Gardes-françaises en 1734.

Hubert ( Anne-François ), seigneur de Faronville et de Landerville. Major du régiment de Berry. Lieutenant-colonel de celui de Conty-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Commandeur en…. Mort au mois d'octobre 1705.

Hubert. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Hubert de Lauberdière. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738.

Huchet de La Bédoyère. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1738.

Huon de Kermadec. Reçu chevalier de l'Ordre de Samt-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1731.

Hurault ( Florimont ), seigneur de Montigny. Capitaine de vaisseaux du Roi. Gouverneur de la Martinique. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 22 septembre 1705.

Hurault de Saint-Denis ( Philippe-Jacques ), seigneur de Villeluisant. Chef d'escadre des armées navales en 1722. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Imbaut ( René-Charles ), seigneur de Marigny. Commissaire provincial d'artillerie. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694.

Jacquet. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Jehannot de Bartillat ( Nicolas ). Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie, juin 1667. Colonel d'un régiment de cavalerie ( depuis Lusignem ), janvier 1668. Brigadier, février 1676. Inspecteur-général de la cavalerie, octobre 1681. Maréchal-de camp, août 1688. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Gouverneur de Rocroy, mai 1697. Mort le 28 septembre 1718.

Jouffrey ( Paul ), seigneur de La Vallée de Bardonenche. Inspecteur-général. Lieutenant-colonel du régiment d'Auxerrois. Lieutenant de Roi de Mont-Dauphin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1703.

Joumard Tizon d'Argence, marquis d'Argence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment de Condé-Dragons en 1738, puis de celui de Marbeuf.

Jubert. Maréchal-des-logis des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

L'Ecuyer ( Jérôme-François ), comte de Muret. Aide-de-camp du comte d'Auvergne en 1683. Lieutenant au régiment Dauphin en 1686. Capitaine dans le même régiment, août 1689. Colonel du régiment d'infanterie d'Albigeois, octobre 1690. Colonel de celui de Beauvaisis, mai 1699. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1708. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1730. Gouverneur de Thionville à la mort de M. de Brilhac en octobre 1731. Mort le 30 septembre 1741.

L'Hoste de Boece ( Hugues ). Officier depuis longtemps dans le régiment de la Ferté-Infanterie, où il commandait une compagnie qui fut réformée en 1661. Remplacé à une autre compagnie en juin 1663, la commanda à la bataille de Saint-Godard en Hongrie, en 1664 ; en Hollande, sous M. de Pradel, en 1665 et 1666. Major de la citadelle de Lille, février 1671. Passa à la lieutenance de Roi de Courtrai en mars 1675, celle de Pignerol en avril 1693, et celle de Mézières vers 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1701. Brigadier des armées du Roi, novembre 1706. Mort en 1712.

L'Huillier. Commandant à Antibes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Labbé. Lieutenant de Roi de Calais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Lamy de Chatel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Directeur d'artillerie à Auxonne en 1760.

Landre. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1738. Lieutenant de port à Rochefort.

Larcher. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Directeur du génie. Maréchal-de-camp en 1767.

Le Bachellé ( Jacques ). Colonel du régiment de Bressey. Ayant été réformé, il fut fait Lieutenant-colonel à la suite du régiment d'Esgrigny. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704, qu'il quitta le service à raison de ses blessures.

Le Baron. Maréchal-des-logis de la deuxième compagnie des Mousquetaires. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700.

Le Beuf ( Jean-Adam ). Servit onze ans dans l'infanterie. Ingénieur en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-réformé à la suite du régiment de Beaujolois, même année. Ingénieur en chef en 1734. Lieutenant-colonel-réformé en 1745. Colonel-réformé à la suite du même régiment en 1748. Directeur des fortifications de la Flandre maritime en 1753. Brigadier des armées du Roi en 1758. Mort à Dunkerque le 29 mai 1765.

Le Breuil. Lieutenant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Le Brun ( Étienne ). Servit enseigne un an dans le régiment d'Afgenson des milices du Dauphiné. Enseigne au régiment de la couronne, février 1697. Aide-major, février 1702. Obtint le rang de capitaine en février 1705. Capitaine, août 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de son régiment, avril 1720. Lieutenant-colonel, octobre 1722. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, janvier 1740. Nommé pour commander dans les Cévennes en février suivant. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1748. Commandant en Languedoc, juillet même année. Mort le 30 avril 1751.

Le Camus ( François-Germain ), comte de Bligny. Lieutenant au régiment du Roi en 1673. Capitaine au même régiment, septembre 1678. Colonel du régiment d'infanterie de Saintonge, septembre 1684. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Maréchal-de-camp au mois de février 1704. Mort le 9 mars 1728.

Le Camus de Fromentière. Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Le Camus de Morainville ( Charles-François ). Mestre-de-camp du régiment de cavalerie de son nom. Maréchal-de-camp. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693, et commandeur en 1701. Mort en 1704.

Le Cirier ( Léon ), marquis de Neufchelles. Page du Roi en 1679. Mousquetaire en 1680. Exempt de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Villeroi ), février 1683. Eut rang de capitaine de cavalerie le 20 août 1688. Gouverneur de Sainte-Menehould à la mort de son père, tué la bataille de Leuze-en-Hainaut, septembre 1691. Eut rang de mestre-de-camp de cavalerie, mars 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1706. Brigadier des armées du Roi, janvier 1709. Premier enseigne de sa compagnie, novembre 1709. Troisième lieutenant, avril 1712. Deuxième lieutenant, avril 1717. Premier lieutenant, le 1er juin suivant, Maréchal-de-camp, février 1719. Mort le 27 septembre 1733.

Le Clerc ( Claude-François ), seigneur de Sabares. Capitaine des ingénieurs. Capitaine à la suite du régiment de Bourbon-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1705.

Le Clerc ( Samuel-Jacques ), marquis de Juigné. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Colonel-lieutenant au régiment d'Orléans en 1722. Tué à la bataille de Guastalla en 1734.

Le Comte ( Jacques ), sieur de Beauvais. Entré au service en 1656, dans le régiment d'Espagny ( depuis Guyenne ). Capitaine dans ce régiment en 1665. Capitaine de grenadiers, juin 1689. Major, mars 1690. Lieutenant-colonel, septembre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Commandant à Sarrelouis en 1698. Brigadier des armées du Roi, avril 1703. Commandant à Antibes, juin 1707. Mort au mois de décembre 1719.

Le Conte de Nonant ( Félix ). Cornette de la compagnie Colonelle-Générale de la cavalerie, mars 1667. Colonel de cavalerie en décembre suivant, sur la démission du chevalier de Fourilles. Premier lieutenant de la compagnie des Gendarmes de la Garde du Roi. Brigadier, février 1667. Maréchal-de-camp, août 1668. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en la même année 1693. Mort en juillet 1698.

Le Conte de Nonant. Lieutenant-colonel d'infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Le Cornu ( François ), marquis de Balivière. Cornette au régiment de cavalerie de Bouillon le 2 avril 1675. Capitaine au même régiment, mars 1677. Capitaine dans celui de Bulonde, mars 1682. Major du régiment Royal-Cavalerie, janvier 1689. Successivement troisième, deuxième et premier enseigne de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Luxembourg ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1710. Gouverneur de Rocroy, octobre 1718. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis, février 1728. Mort le 18 juin 1730.

Le Danois ( François ), marquis de Geoffreville. Lieutenant de la Mestre-de-Camp-Générale de la cavalerie, mai 1679. Obtint ce régiment à la mort du sieur de Longueval, novembre 1689. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Gouverneur de Bapeaume, mars 1712. Mort le 15 février 1721.

Le Doulcet ( Jacques ), seigneur de Pontécoulant. Premier capitaine au régiment de Piémont-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort à Parme, le 25 septembre 1734, des blessures qu'il avait reçues à la bataille de Guastalla.

Le Ferron. Sous-aide-major, puis capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Le Fevre. Capitaine au régiment d'Orléans. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Le Gendre ( Pierre-Hyacinthe ), marquis de Berville. Mousquetaire. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine dans le régiment de cavalerie d'Ancesune en 1731. Colonel du régiment d'infanterie de Rouvergne en 1735. Brigadier des armées du Roi, mai 1744. Maréchal-de-camp en 1748. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis, septembre 1753. Maréchal-de-camp en 1758. Lieutenant-général des armées du Roi, même année. Mort à Rouen le 27 février 1762.

Le Gendre de Maigremont. Capitaine aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Tué à la bataille de Ramillies en 1706.

Le Hardy de La Trousse ( Paul-François ). Lieutenant aux Gardes-françaises. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Le Jeune ( Charles ), seigneur de La Grande-Roche. Lieutenant-général d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1706. Mort au Neuf-Brisach en 1717.

Le Jeune ( Pierre-François ), seigneur de Bonnevau, frère du précédent. Lieutenant-général d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1706. Mort en 1723.

Le Motheux. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Le Noir de Bendy. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Le Normand de Beaumont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Le Prestre ( Antoine ), comte de Vauban. Lieutenant de cavalerie, mars 1672. Reçu ingénieur en 1673. Capitaine au régiment de Normandie, janvier 1677. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693 et commandeur en 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Gouverneur de Béthune, septembre 1704. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Reçu grand’croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1715. Mort à Béthune le 10 avril 1731.

Le Prestre de Vauban ( Sébastien ), né le 1er mai 1633. Cadet au régiment de Condé en 1651. Ingénieur par brevet, mai 1655. Lieutenant-colonel du régiment de La Ferté en 1662. Capitaine au régiment de Picardie, octobre 1665. Lieutenant au régiment des Gardes le 2 septembre suivant. Gouverneur de la citadelle de Lille, juin 1668. Brigadier, août 1674. Maréchal-de-camp, août 1676. Commissaire-général des fortifications de France, janvier 1678. Gouverneur de Douay, décembre 1680. Lieutenant-général des armées du Roi, août 1688. Reçu grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Maréchal de France, janvier 1703. Chevalier des Ordres du Roi, février 1705. Mort le 30 mars 1707. N.B. Le Roi lui donna quatre pièces de canon pour mettre dans son château.

Le Pruilvetat. Commandant d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Le Ragois ( Bénigne ), marquis de Bretonvilliers. Entra aux Mousquetaires en octobre 1712. Lieutenant-général au gouvernement de Paris à la mort de son oncle en décembre suivant. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine au régiment des Cravates, janvier 1716. Brigadier des armées du Roi, février 1734. Maréchal-de-camp, mars 1738. Mort le 27 août 1760.

Le Royer ( Charles-Henri ), baron de Montclos. Cadet en 1684. Enseigne dans le régiment de Greder-Allemand ( depuis Sparre et Saxe ), octobre 1688. Lieutenant en janvier 1690. Capitaine en 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant-colonel de son régiment ( alors Saxe ), octobre 1723. Brigadier des armées du Roi en 1734. Maréchal-de-camp, février 1743. Mort le 24 avril de la même année.

Le Seneschal ( Claude-Hiacinthe ), marquis de Carcado. Mestre-de-camp-lieutenant du régiment Royal-Étranger-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Mort des blessures qu'il reçut au siège de Turin en 1706.

Le Tonnellier de Breteuil ( Louis, chevalier ). Chevalier de Malte le 12 février 1660. Lieutenant au régiment de Piémont, juin 1662. Capitaine au même régiment, mai 1667. Capitaine aux Gardes-françaises, février 1686. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier d'infanterie, janvier 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort le 12 septembre 1712, étant commandeur de l’Ordre de Malte.

Le Vaillant ( Philippe-Philibert ). Commandant de bataillon au régiment de la Vieille Marine. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Tué au siège de Verrue ( Verrua Savoia - Italie ) en 1705.

Le Valois de Villette ( Philippe ), marquis de Villette-Murçay. Lieutenant-général des armées navales. Lieutenant-général de la province du Bas-Poitou. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694, commandeur le 1er avril 1697, grand'croix le…. Mort le 25 octobre 1707.

Le Vicomte ( Toussaint-Sébastien ), comte du Rumain. Premier cornette des Chevau-légers d'Anjou. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort le 23 décembre 1733.

Leromoy. Chevau-léger de la Garde du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Lesgontail. Ingénieur. Major de Ham. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695.

Loisel. Lieutenant-colonel du régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1702. Tué à la bataille de Luzzara.

Loupiac de La Deveze ( François ). Sous-lieutenant dans le régiment des fusiliers du Roi ( depuis Royal-Artillerie ) en 1673. Lieutenant en 1675. Capitaine, août 1676. Major, septembre 1679. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-colonel dudit régiment Royal-Artillerie, octobre 1704. Brigadier, mars 1710. Maréchal-de-camp, février 1719. Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1720. Mort le 2 décembre 1742.

Machet ( Jean-Barthélémy ). Chevalier-commandeur de l'Ordre de Saint-Lazare. Capitaine-lieutenant de la compagnie générale des Suisses et Grisons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février, et reçu par le Roi le 9 mars 1694. Mort le 15 juin 1695.

Machet ( Robert ). Enseigne de la compagnie générale des Suisses en 1680. Lieutenant en 1686. Major du régiment des Gardes-Suisses, février 1696. Capitaine d'une demi-compagnie dudit régiment, vacante par la mort de Maurice Wagner, juin 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 30 mai 1704. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Lieutenant-colonel du régiment des Gardes-Suisses le 27 septembre 1726. Obtint le même jour une seconde demi-compagnie vacante par la mort de Henri-Louis de Reding. Maréchal-de-camp, février 1734. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1736. Mort le 5 août 1744.

Macnemara. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1734. Lieutenant-général des armées navales. Commandant la Marine à Rochefort.

Magon ( Auguste-Nicolas ), marquis de La Gervaisais. Mousquetaire en 1698. Enseigne au régiment des Gardes-françaises en 1699. Sous-lieutenant en juin 1702. Colonel du régiment d'infanterie de Berri en 1704. Colonel du régiment ( alors Vaubecourt ) en 1713. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi, février 1719. Maréchal-de-camp en 1734. Lieutenant-général des armées du Roi en 1743.

Magonthier de Laubanie ( Yrier ). Enseigne au régiment de La Ferté ( depuis la Sarre ), mars 1665. Lieutenant, août 1666. Aide-major, février 1668. Capitaine, novembre 1670. Ennobli par lettres du 2 janvier 1674. Major, mars 1675. Lieutenant-colonel, mai 1680. Major général de l'infanterie, avril 1684. Brigadier, février 1686. Inspecteur-général de l'infanterie, octobre 1687. Maréchal-de-camp, avril 1691. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai 1693. Gouverneur de Neuf-Brisach, octobre 1699. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1703. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 21 octobre 1704. Mort à Paris en 1706.

Maignard ( Jacques ). Capitaine au régiment des Gardes-françaises en 1692. Brigadier des armées du Roi en 1702. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Tué à la bataille de Ramillies en 1706.

Maignard ( Jacques ), frère du précédent. Colonel du régiment de Levis en 1704. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Tué devant Turin en 1706.

Maignard de Bernières ( Nicolas ). Major du régiment des Gardes-françaises. Major-général de l'armée de Flandres. Reçu chevalier de 1'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1706. Tué en 1706 à la bataille de Ramillies.

Marion ( François-Eustache ), comte de Druy. Aide-de-camp des armées du Roi, avril 1672. Capitaine, décembre 1673. Major, novembre 1675. Mestre-de-camp de cavalerie, en avril 1678, sur la démission du comte de Montal. Deuxième enseigne de la compagnie écossaise des Gardes-du-corps du Roi, janvier 1687. Brigadier des armées du Roi, avril 1691. Premier enseigne et troisième lieutenant de sa compagnie en 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Maréchal de camp, janvier 1696. Premier lieutenant de sa compagnie en 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, décembre, même année. Commandant de Luxembourg et du duché en 1706. Mort le 11 février 1712.

Martel ( Charles ), comte de Fontaine-Martel. Page de Monseigneur le duc d'Orléans en 1703. Enseigne au régiment de Bourbonnais en 1705. Capitaine au même régiment en 1708. Premier cornette de la compagnie des Chevau-légers d'Orléans en 1714. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant de la compagnie des Chevau-légers de Bourgogne en 1734. Brigadier des armées du Roi en la même année. Maréchal-de-camp, janvier 1740. Mort le 17 juillet 1760.

Martin des Galiotes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Martin du Parc ( Louis ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Commandant la Marine au Port-Louis. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Masse. Major de Nancy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Massol de Serville ( Guillaume ). Mousquetaire. Capitaine dans le régiment de dragons du marquis de Grammont, août 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom en décembre de la même année. Colonel à la suite du régiment de Poitou, son régiment ayant été réformé en 1698. Colonel à la suite du régiment de Médoc, 1704. Brigadier des armées du Roi le 26 octobre même année. Colonel à la suite du régiment de Charost, avril 1707. Maréchal-de-camp, novembre 1708. Lieutenant-général des armées du Roi le 30 mars 1720. Mort en 1731.

Masson. Brigadier des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Mauric. Capitaine au régiment d'Estrades. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Medoni. Lieutenant-colonel du régiment Royal-Italien. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Mercier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de vaisseaux du Roi en 1748.

Michelis, chevalier du Villars. Lieutenant-colonel du régiment de Nice-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1761.

Miollais ( François-Jacques ), seigneur de Maurepart et de la Sauvagère. Commissaire provincial d'artillerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Molé ( Eustache, le chevalier ). Capitaine au régiment de Navarre. Lieutenant de Roi de Calais. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Monestay ( François ), marquis de Chazeron. Capitaine au régiment de cavalerie de Palluau ( depuis Mestre-de-camp-Général et Clérambault lors de sa levée ), mai 1646. Second lieutenant de la compagnie des Gardes-du-corps ( depuis Beauvau ), janvier 1667. Brigadier de cavalerie, janvier 1668. Gouverneur de Brest en 1672. Visiteur de la cavalerie, janvier 1675. Maréchal-de-camp, avril suivant. Lieutenant-général des armées du Roi, février 1677. Lieutenant-général au gouvernement de Roussillon, avril 1681. Nommé chevalier des Ordres du Roi le 31 décembre 1688. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 1er février 1694. Mort au mois de décembre 1697.

Montesquiou de Precha ( Daniel ). Volontaire au régiment de Créquy, en 1654. Volontaire dans le régiment des Gardes-françaises en 1655. Capitaine au régiment de Champagne, octobre 1658. Major, septembre 1675. Inspecteur-général de l'infanterie, janvier 1680. Lieutenant-colonel, novembre 1681. Brigadier, août 1688. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai, même année. Gouverneur de Roses au mois de juin suivant. Gouverneur de Schelestadt ( Sélestat ) en octobre 1699. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 25 juillet 1715.

Morant. Lieutenant au régiment Commissaire-Général-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Moreau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine-aide-major au régiment des cuirassiers dès 1740.

Morel de La Motte ( François ), chevalier de Gennes. Enseigne au régiment de Lorraine le 20 novembre 1667 ( fit la campagne de Candie ). Capitaine au régiment Dauphin-Infanterie, décembre 1673. Capitaine de grenadiers au régiment de La Fère, mars 1678. Major, janvier 1688. Lieutenant-colonel du même régiment, février 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Brigadier des armées du Roi, janvier 1702. Mort en Italie au mois de mai 1703.Niquet. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Morlet. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Auxonne dès 1740.

Morpain. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de flûtes en 1721.

Nadau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi du cul-de-sac Maria en Amérique dès 1740.

Neveu. Major des Chevau-légers de la Garde. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Noblesse. Ingénieur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

O'Brien ( Charles ), comte de Clare, dit Mylord Clare, pair d'Irlande. Colonel du régiment de dragons à pied de la Reine d'Angleterre, que son père avait levé en 1689, par commission du Roi d'Angleterre. Il passa en France avec ce régiment en 1691, et fit la guerre en Italie où il se trouva à la bataille de La Marsaille en 1693. Colonel du régiment d'infanterie de Clare, avril 1696. Brigadier d'infanterie, avril 1703. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis avant 1706. Tué à la bataille de Ramillies le 23 mai 1706.

Oger de Cavoye ( Gilbert ). Capitaine au régiment du Roi-Infanterie lors de sa création, le 2 janvier 1663. Major du même régiment, août 1672. Lieutenant-colonel du régiment des Fusiliers du Roi, avril 1677. Colonel d'un régiment de milice de la généralité d'Amiens qui porta son nom, janvier 1689. Brigadier des armées du Roi, janvier 1691. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Mort au mois de septembre 1702, d'une blessure qu'il avait reçue le mois précédent à la bataille de Luzzara.

Olivier. Capitaine au régiment de Beauce. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

Olivier de Vieuxchâtel. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de l'artillerie de la Marine en 1728.

Ollim ( Paul-François ), comte de Torcy, né le 1er juillet l692. Page de M. le duc d'Orléans en 1705. Lieutenant des gardes wallonnes. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major-général de l'infanterie de l'armée du Roi d'Espagne en 1717. Colonel-réformé à la suite du régiment d'infanterie de Chartres en 1720. Aide-maréchal-général-des-logis de l'armée de la Moselle en 1744. Brigadier des armées du Roi, mai même année. Maréchal-de-camp, janvier 1748. Lieutenant-général des armées du Roi, mai 1758. Mort le 24 avril 1761.

Osmont. Mestre-de-camp de cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Parisot. Major de Cambrai. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Pascal. Major du régiment des Clos-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Pascal. Lieutenant-colonel du régiment de Querey. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Payen de Noyan ( Pierre-Jacques ). Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de Roi de la ville des Trois-Rivières. Commandant au fort Frontenac. Enfermé à la Bastille en 1762.

Pelard. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine des portes de Lanterbourg en 1740.

Penne de Saint-Louis ( Pierre ). Ingénieur, directeur des fortifications de Bourgogne. Capitaine réformé à la suite du régiment Dauphin-Infanterie, janvier 1679. Capitaine réformé à la suite du régiment de la Marine, avril 1685. Brigadier des armées du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Mort en 1715.

Pepin de Maisonneuve. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1731.

Pfiffer ( Louis-Christophe ), seigneur de Wyher. Capitaine aux Gardes-Suisses, en janvier 1690. Colonel d'un régiment Suisse, septembre 1702. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 20 janvier 1703. Brigadier des armées du Roi, février 1704. Mort au mois de juillet 1716.

Phelypeaux ( Henri ). Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Tué au combat de Malaga en 1704.

Picquet ( Antoine ), chevalier de Dourier de Cambron, né au mois de juillet 1687. Cadet dans le régiment de Navarre en 1703. Sous-lieutenant, avril 1704. Lieutenant, janvier 1707. Capitaine en 1711. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers en 1733. Major en 1735. Lieutenant-colonel en 1744. Brigadier des armées du Roi en 1747.

Pinsart. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ancien ingénieur en chef à Toul en 1740.

Porter. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Lieutenant de vaisseaux du Roi en 1733.

Poulet. Capitaine au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Prevost ( Louis ), marquis du Barail. Cadet au régiment du Roi en 1679. Sous-lieutenant décembre même année. Lieutenant, février 1680. Capitaine, septembre 1684. Capitaine de grenadiers, octobre 1692. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Lieutenant-colonel, mars 1703. Colonel-lieutenant du même régiment, janvier 1706. Maréchal-de-camp, janvier 1711. Gouverneur de Landrecies le même jour. Lieutenant-général des armées du Roi, mars 1720. Mort au mois de novembre 1734.

Prevost ( François ), seigneur de Traversay. Capitaine au régiment de la Reine-Cavalerie. Lieutenant-colonel de celui de La Rochefoucaud. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Pucelle d'Orgemont ( Omer ), neveu de M. de Catinat. Mousquetaire, octobre 1673. Lieutenant au régiment de Piémont, novembre 1675. Capitaine au même régiment janvier 1676. Major du régiment de dragons de Catinat, lors de sa levée, août 1688. Colonel du régiment de Tournaisis, juillet 1691. Brigadier d'infanterie, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Mort le 28 février 1731.

Puchot ( Pierre ), marquis des Alleurs. Enseigne au régiment des Gardes-françaises, avril 1672. Sous-lieutenant en juin suivant. Lieutenant, mars 1673. Aide-major, septembre 1675. Capitaine, mars 1677. Inspecteur-général de l'infanterie, avril 1690. Major-général de l'infanterie, mai 1691. Gouverneur de la ville et château d'Honfleur. Brigadier, mars 1693. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 8 mai suivant. Envoyé extraordinaire du Roi auprès de l'électeur de Brandebourg en 1607, et près l'électeur de Cologne en 1701. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Envoyé du Roi à Naples, avril 1704. Lieutenant-général des armées du Roi le 1er mai de la même année. Grand'croix de l'Ordre de Saint-Louis le 8 avril 1707, étant alors ambassadeur à Constantinople. Mort le 25 avril 1725.

Quarré ( Pierre ), baron d'Aligny. Mousquetaire en 1667. Maréchal-des-logis de sa compagnie en octobre 1676. Gouverneur de Pierrechatel en la même année. Capitaine de cavalerie, mars 1677. Colonel d'un régiment de milice de la généralité de Dijon, janvier 1689. Brigadier, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Bailli-d'Epée de Charolais, mai 1696. Gouverneur d'Autun en la même année. Mort le 27 février 1730.

Quinson. Lieutenant au régiment du Breuil-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1697.

Rainier de Droué de Boisseleau ( Alexandre ). Cadet au régiment des Gardes, 1667. Enseigne, février 1670. Sous-lieutenant, février 1674. Lieutenant, mai 1675. Capitaine, avril 1679. Major-général de l'armée d'Irlande en 1689. Brigadier en octobre de la même année. Gouverneur de Charleroy, 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Mort le 8 octobre 1698.

Raudot. Major des Carabiniers. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Ravend ( Jean-François ), marquis de Saint-Frémont. Mousquetaire en 1672. Major du régiment de la Reine-Dragons, septembre 1673, et lieutenant-colonel en septembre 1674. Mestre-de-camp d'un régiment de dragons de son nom, août 1688. Brigadier, mars 1690. Maréchal-de-camp, mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Lieutenant-général des armées du Roi, janvier 1702. Gouverneur de Maubeuge, janvier 1706. Mort le 17 juin 1722.

Regnier de Sainte-Foix. Lieutenant de Roi de Brouage. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Renard de Fuchsamberg, marquis d'Amblimont. Chef d'escadre des armées navales. Reçu commandeur de l'Ordre de Saint-Louis en 1693. Mort en 1700.

Ricard de Gourdon de Genouillac ( François ), comte de Vaillac. Capitaine au régiment de cavalerie de Carcado, août 1671. Major le 20 novembre 1675. Lieutenant-colonel du régiment de Lomaria, février 1686. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom, octobre 1689. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Brigadier, janvier 1696. Maréchal-de-camp, décembre 1702. Lieutenant-général des armées du Roi, octobre 1704. Mort le 22 juin 1707.

Robin ( François-Joseph ), seigneur de La Tremblaye. Lieutenant-colonel du régiment de Villepion-Cavalerie, avec rang de mestre-de-camp. Reçu chevalier de l’Ordre de Saint-Louis le 1er janvier 1705.

Rodulphe. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef de la citadelle du Saint-Esprit dès 1740.

Rouault ( Claude-Jean-Baptiste-Hyacinthe-Joachim ), comte de Cayeux, et depuis marquis de Gamaches. Cornette de la compagnie Mestre-de-Camp du régiment du Mesnil-Montauban, mars 1674. Mestre-de-camp du régiment de cavalerie de Crussol, mai 1675. Brigadier, mars 1690. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694. Nommé premier gentilhomme de la chambre de monseigneur le duc d'Orléans, ( alors duc de Chartres ), le 26 février 1695. Maréchal-de-camp, janvier 1696. Menin de M. le duc de Bourgogne en 1702. Lieutenant-général des armées du Roi en décembre suivant. Gouverneur de Saint-Valéry à la mort de son neveu, septembre 1704. Mort le 2 décembre 1726.

Rouault ( Jean-Joachim ), marquis de Gamaches, et connu d'abord sous le nom de comte de Cayeux. Il prit le titre de marquis de Gamaches à la mort de son père, en 1736. Entra aux Mousquetaires en 1702. Capitaine au régiment Royal-Étranger en 1704. Colonel d'un régiment de cavalerie de son nom en 1706. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Brigadier des armées du Roi en 1719. Maréchal-de-camp en 1734. Mort le 4 janvier 1751.

Rousseau. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Péronne dès 1740.

Rousselet ( Dreux ), marquis de Chateaurenaud. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Mort des blessures qu'il reçut au combat de Malaga en 1704.

Rousselet ( François-Louis-Ignace ), marquis de Chateaurenaud. Capitaine de vaisseaux du Roi. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1699. Tué au combat de Malaga en 1704.

Rousselot. Ingénieur. Capitaine d'infanterie. Major de Collioure. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Rouxel de Médavy ( Pierre ), comte de Grancey, et d'abord connu sous le nom de comte de Médavy. Capitaine au régiment de cavalerie du cardinal Mazarin, mars 1644. Il prit le nom de comte de Grancey à la promotion de son père au grade de maréchal de France, le 6 janvier 1651. Maréchal-de-camp, novembre même année. Lieutenant-général des armées du Roi, juin 1653. Obtint, au mois d’août suivant, sur la démission de son père, le régiment d'infanterie ( depuis Briqueville ) dont il se démit au mois de mars 1659, en faveur du marquis de Grancey son frère. Gouverneur d'Argentan à la mort de son frère, en septembre 1679. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1704. Mort à Fontainebleau le 20 mai 1704.

Serment. Commandant la citadelle de Nancy. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Sert de Marie. Capitaine de grenadiers au régiment de Piémont. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Shortall. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du régiment de Clare-Irlandais dès 1740.

Souillard. Lieutenant-colonel du régiment de Picardie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort des blessures qu'il reçut à l'attaque de Colorno en 1734.

Stourm. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Blamont dès 1740.

Stuppa ( Jean-Baptiste ). Capitaine au régiment des Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1703.

Stuppa d'Autremencourt ( Alexandre-Louis-François ). Major des Gardes-Suisses. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Mort le 6 septembre 1707.

Sury de Steimbrugg ( François ). Enseigne au régiment des Gardes-Suisses en 1690. Capitaine-lieutenant de la compagnie de grenadiers du régiment de Castellas. Major du régiment de Stuppa. Capitaine dans le régiment de Surbeck, fit toute la guerre de 1690 à 1697. Lieutenant-colonel du régiment suisse de Pfiffer, à sa création, septembre 1702. Eut rang de colonel d'infanterie, mars 1705. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 16 décembre suivant. Brigadier des armées du Roi, novembre 1708. A la réforme du régiment de Pfiffer, il conserva une compagnie dans le régiment d'Hemel et une dans celui de Brendlé. Mort à Fribourg au mois de mars 1719.

Suseron de La Savie de Richaume ( Antoine ). Lieutenant-colonel du régiment de Listenois-Dragons. Lieutenant de Roi des Invalides. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700, et depuis commandeur et grand'croix.

Talonin. Capitaine au régiment de Bretagne. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Testu de La Richardière. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de brûlots en 1737. Capitaine de port à Québec.

Texier ou Tessier de Maisoncelles ( Guillaume ). Lieutenant au régiment des Fusiliers du Roi ( depuis Royal-Artillerie ), avril 1675. Capitaine, mars 1676. Major du même régiment, mars 1689. Brigadier des armées du Roi, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Major-général de l'infanterie de l'armée d'Allemagne, juin 1703. Major-général de l'armée du Rhin, sous les ordres du maréchal de Tallart, avril 1704. Tué à la bataille d'Hochstett ( Höchstädt ) le 13 août de la même année.

Thibault ( Jacques-François-Marie ), marquis de La Carte. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Sous-lieutenant des gendarmes d'Orléans en 1735. Mestre-de-camp de cavalerie.

Thieriet ( Jean-Baptiste ). Capitaine au régiment de Provence. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Mort en 1745, des blessures qu'il avait reçues à l'attaque de Mont-Dauphin en 1744.

Thomas de La Connelaye ou Caullenaye ( François-Hyacinthe ). Sous-lieutenant au régiment des Gardes-françaises, mars 1671. Lieutenant, septembre 1675. Capitaine audit régiment des Gardes, février 1689. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700. Brigadier d'infanterie, décembre 1702. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commandant à Ostende en 1705. Gouverneur de Belle-Isle en 1709. Mort le 8 juillet 1716.

Tricaut. Lieutenant-colonel du régiment de Lyonnais. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1694.

Trotin ( Joachim-Jacques ), marquis de La Chetardie. Ancien major au régiment d'Enghien. Maréchal-de-camp. Gouverneur de Landrecies et du Vieux-Brisach. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1705. Mort le 24 juin même année.

Truffier d'Augecourt. Capitaine au régiment de Royal-Dragons. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

Truffier d'Augegourt, comte de Villers. Capitaine au régiment de la Reine-Infanterie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Vagner ( Maurice ). Lieutenant de la Colonelle du régiment de Salis dès 1675. Lieutenant au régiment des Gardes-Suisses en 1676, avec rang de capitaine en 1677, et rang de colonel en mars 1691. Brigadier d'infanterie mars 1693. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 8 février 1694. Colonel du régiment des Gardes-Suisses, janvier 1701. Maréchal-de-camp, janvier 1702. Mort le 20 juin, même année.

Valoille. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1700.

Valosio. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Capitaine de grenadiers au régiment de Royal-Italien en 1740.

Vande. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à Barre-de-Bayonne en 1740.

Vavasseur. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Aide-major du régiment de Conti-Infanterie en 1740.

Venier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major de Navarreins en 1740.

Vernier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Major du fort des Bains en Roussillon en 1740.

Vernier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Premier capitaine au régiment de Cambresis en 1740.

Verrier. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis depuis 1715. Ingénieur en chef à l'île Royale et au Canada en 1740.

Walker. Capitaine au régiment de Vivans-Cavalerie, puis au régiment de Monin. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis en 1693.

Waquet ( François-Laurent ), marquis du Tot. Servait depuis longtemps dans le régiment de la Reine lorsqu'il fut fait capitaine de grenadiers en mai 1685. Lieutenant-colonel du même régiment en janvier 1689. Brigadier d'infanterie, janvier 1696. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis le 3 mars 1700. Maréchal-de-camp, octobre 1704. Commanda à Namur, où il resta jusqu'à la paix de 1713.

Ythier. Lieutenant-colonel du régiment de Montmain-Cavalerie. Reçu chevalier de l'Ordre de Saint-Louis de 1701 à 1715.

 

 

 

 

 www.france-phaleristique.com